Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

19/09/18 : La Rochelle : suite à un appel à la grève de la CGT et de la CFDT, un peu plus d'un bus sur deux ne circulent pas ce matin. aucun bus ne circule ce mercredi matin sur les quatre lignes Illico, ainsi que sur les lignes 6, 7, 8, 11, 13, et 16.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle : pour lancer officiellement la nouvelle saison 2018-2019, le Carré Amelot ouvre ses portes et organise les festivités "Déambulation et petites formes" samedi 22 de 14h30 à 20h30, avec des spectacles, ateliers et expositions. Gratuit.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
  • 20/09/18 | Pau : un rallye étudiant pour découvrir la ville

    Lire

    Pensé par et pour les jeunes, la Mairie de Pau lance le 4 octobre, son 1er Rallye Etudiant. Objectif, selon Régis Laurent Adjoint au maire chargé de la jeunesse: «souhaiter la bienvenue à Pau aux nouveaux étudiants tout en leur montrant la palette des activités associatives, culturelles et sportives qui y sont possibles». Destinés aux étudiants et étudiants des métiers de 1ère année, ce rallye, mêlant jeu de piste urbain et battles entre équipes, permettra aux jeunes de découvrir les acteurs du territoire au fil de leur pérégrination. A 19h, rdv pour un concert électro gratuit et ouvert à tous place Clémenceau. Détails et inscription.

  • 19/09/18 | Les " Ford" appellent à manifester le 22 septembre

    Lire

    A l'initiative des syndicats CFTC et CGT de l'usine Ford de Blanquefort une manifestation aura lieu le 22 septembre à 14h place de la République à Bordeaux. 872 emplois directs et 3.000 emplois induits sont menacés soulignent-ils, insistant sur les aides publiques apportées à la multinationale: de "2013 à 2018 Ford Aquitaine Industries a engrangé près de 50 millions d'euros pour maintenir les 1000 emplois soit approximativement 830 euros par salarié par mois sur 5 ans."

  • 19/09/18 | Anti-ours face à De Rugy, la tension monte en Béarn

    Lire

    L'annonce dans le journal Sud-Ouest ce mercredi, de la venue de François De Rugy à Pau jeudi 20 septembre, sur le thème du lâcher de 2 ourses dans le massif pyrénéen, n'a pas tardé d'effet dans les rangs des « anti ». Si dans un communiqué la Fédération Transpyrénéenne des Éleveurs de Montagne 64 juge cette visite «indécente», un collectif d'éleveurs non identifié appelle quant à lui à «un rassemblement musclé» au village d'Asasp-Arros et précise «s'il faut des armes et des fusils pour que notre message résonne aux oreilles de François de Rugy et jusqu'en Slovénie, ils seront sortis!»

  • 19/09/18 | Portes ouvertes pour les 60 ans de l’INJS

    Lire

    L’Institut National des Jeunes Sourds de Bordeaux, implanté à Gradignan, fêtera ses 60 ans le 22 septembre prochain. Pour lancer une journée ouverte au public, l’arbre des 60 ans sera planté à 10h30. Une exposition dans la chapelle retracera son histoire et la journée sera ponctuée de tables rondes où familles et jeunes raconteront leur expérience. Vous pourrez aussi visiter le site et profiter pour clôturer la journée d’un spectacle réalisé par un magicien sourd.

  • 19/09/18 | Les V3 électriques arrivent à Bordeaux

    Lire

    Avis aux amateurs de vélos sur la métropole bordelaise. Ce mercredi, Keolis et Bordeaux Métropole ont présenté, à l'occasion de la "rentrée" du réseau TBM, le premier V3 électrique. Doté d'une batterie démontable et d'une autonomie de dix kilomètres, il sera rechargeable en une heure trente et son abonnement devrait coûter six euros par mois. Keolis et Bordeaux Métropole ont ainsi prévu d'en déployer 1000 dès le début de l'année 2019.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Saint-Médard-en-Jalles se préfère "nature"

20/02/2018 | La ville organise une "année nature" en 2018, prétexte à de multiples évènements, la plupart gratuit, organisés au fil des mois à destination des familles et des habitants.

Année nature 2018

Elle a instauré des chartes de l'arbre et architecturale, mis en oeuvre un programme visant à supprimer tout produit phytosanitaire dans la gestion de ses espaces verts, planté 1025 arbres sur son territoire en 2017, organisé la gratuité du ramassage des déchets verts, sauté le pas (comme Mérignac) de l'éclairage public nocturne. Depuis plusieurs années, la mairie de Saint-Médard-en-Jalles essaie d'être bonne élève en matière d'écologie. Pour 2018, elle met les bouchées doubles et organise un programme spécial entièrement consacré à la nature. Et il a déjà commencé.

Programme festif

Si certaines communes de la métropole ont leurs spécialités culturelles (la photographie pour Mérignac, le cirque à Bègles...), la ville de Saint-Médard-en-Jalles, elle, cultive la diversité. Avant de partir dans l'espace pour voir la Terre d'en haut en juin prochain à l'occasion de la troisième édition de son "Big Bang Festival", la commune de 31 000 habitants opère depuis le mois de février et jusqu'en décembre un retour à la terre à travers un nouveau programme culturel baptisé "année nature", dans le but, dit-elle, de "sensibiliser les habitants à la préservation du patrimoine naturel", moins à travers des leçons de morale qu'en créant, avec des partenaires associatifs comme Unis Cité, Surfrider Foundation, NaturJalles (et son blog engagé) ou Cistude Nature, toute une série d'activités ludiques et de rendez-vous culturels étalés au fil des mois et du relief de la commune la plus étendue de Bordeaux Métropole. Elle espère, ainsi, si le public est réceptif, faire de nouveaux évènements des rendez-vous annuels, qui investiront autant de territoires en pleine reconquête de nature. Ce sera, par exemple, le cas des bords de Jalle : le 29 avril, ils permettront de découvrir une journée des jardins et un concours des jardins et balcons fleuris avant une journée "Jalle Plage" le 25 juillet et un premier marché des producteurs un mois plus tard. La commune compte aussi "customiser" les rendez-vous déjà identifiés par ses habitants, comme les journée du patrimoine en septembre (qui permettront notamment de visiter le site des champs captants du Thil, vaste ressource en eau potable de la métropole bordelaise, d'ordinaire fermé au public), les programmation des médiathèques où encore l'édition 2018 du "Printemps Urbain". Enfin, l'année nature cultive son originalité via une "escape room" (le 25 mai), la fête du sport et du vélo (2 juin), une journée des activités et sports équestres (25mars au château de Belfort) où encore des balades/ateliers autour des rapaces nocturnes (2 mars), d'une "trame nature" en centre-ville qui accueillera sa nouvelle "grainothèque" (21 avril) où d'un atelier "animaux et changement climatique" (23 février à la médiathèque). 

Actions municipales

À entendre son maire (UDC), cette opération annuelle est tout sauf du greenwashing où un simple coup de com', il s'inscrirait dans une stratégie politique durable. "Ce n'est pas pour peindre en vert parce que c'est la mode", affirme-t-il d'ailleurs. "Quand on est arrivés ici en 2014, on a tout de suite fait une charte architecturale et paysagère, on a créé une charte de l'arbre. Le projet de développement de la commune, ce n'est pas de faire la même chose qu'à Bordeaux de manière diluée. Je pense qu'on doit mettre la nature au coeur de nos dispositifs, de nos actions et du projet de la ville. On multiplie les espaces de nature dans la ville et on les relie entre eux. Ce n'est pas quelque chose qu'on a découvert en 2018". Sans lui jeter des fleurs (elle attend d'ailleurs toujours sa troisième), Saint-Médard-en-Jalles multiplie depuis quelques années les exemples "nature friendly" : charte de l'arbre, charte architecturale, environnementale et paysagère, gestion des espaces verts sans produits phytosanitaires, gratuité du ramassage des déchets verts où, comme Mérignac et d'autres, extinction de l'éclairage public la nuit... à croire qu'elle veut talonner Bègles dans la liste des fiefs écolos de la métropole. Plus récemment, cette commune de 8500 hectares (dont la moitié est constitué de zones rurales) a déployé de nouvelles branches en démarrant un inventaire de la faune et de la flore le long de la jalle et un plan de gestion Natura 2000 de ses terrains. Elle réfléchit à l'intégration des zones agricoles dans son Plan Local d'Urbanisme et au classement d'une vingtaine d'arbres "remarquables" alors même que 1000 jeunes arbres ont été plantés en 2017 et qu'elle compte arriver à dépasser les 3000 en 2019. Du côté de la sensibilisation écologique aussi, les efforts sont manifestes : on incite par exemple les commerçants du centre-ville à éviter le plus possible les sacs plastiques. Ce n'est certes pas nouveau, mais cette initiative s'ajoute aux autres : course des "bonnes résolutions", parcours de randonnée ou animateurs des centres de loisirs formés à sensibiliser les scolaires au développement durable. Jardins familiaux, aides à l'acquisition de composteurs, kits d'économie d'eau gratuits ou permanences infos énergie mensuelles font aussi partie du "package" d'actions municipales déjà mises en places, en plus d'un volet urbanistique métropolitain récemment concrétisé par une autre charte, celle du "bien construire". 

Réflexions et travaux

Il y a encore, bien sûr, quelques efforts à fournir, notamment en matière d'ordures. Si la compétence du ramassage des déchets n'est pas, comme d'autres communes de la métropole, mutualisée à Saint-Médard, les services municipaux ramassent environ 300 tonnes de déchets par an mais laissent parfois (malgré un engagement politique de "surveillance accrue du massif forestier") quelques ordures sur le carreau. Intégrée, comme ses 27 camarades, au nouveau plan propreté de Bordeaux Métropole, Saint-Médard-en-Jalles est aussi concerné par ces dépôts sauvages que la campagne de communication du plan (et ses amendes) veut à tout prix réduire. "Comme toutes les villes de la deuxième couronne, on constate que des gens d'ici ou de zones extérieures de la métropole viennent déposer leurs ordures chez nous. On s'en occupe nous même avec nos propres services et, de temps en temps, on arrive à mobiliser des partenaires comme les chasseurs ou les sylviculteurs pour faire des actions communes. C'est un domaine qui, par définition, est très difficile à surveiller. On met en place des dispositifs comme des merlons mais on rencontre des fortunes diverses". Si bien que la municipalité réfléchit, comme d'autres, à l'installation de caméras, même si elles sont encore loin d'être déployées concrètement sur le terrain. On y pense, mais on n'a pas encore trouvé de système. On s'interroge aussi sur la possibilité d'avoir des caméras mobiles, même si certains dépôts sont fait à des endroits récurrents comme les abords des déchetteries".

En attendant que cette réflexion devienne (ou non) réalité, l'année nature compte bien sur son volet participatif pour attirer du monde. Sur les réseaux sociaux, la ville fera d'ailleurs gagner des cadeaux "nature" (vélo, nuit dans une cabane, arbre fruitier, sachets de graines…), histoire de mettre sa communication en accord avec le programme qu'elle propose. C'est que la commune compte aussi sur la nature pour transformer son espace public, via l'opération de transformation de la Place de la République. Entre le béton et la verdure, elle préfère un balancement  : construction et agrandissement de quatre parkings autour de la zone d'un côté, fermeture de la place aux voitures et renforcement de la végétation de l'autre. La deuxième phase de travaux aura lieu durant le deuxième trimestre 2018. Si ces derniers vous incommodent, vous saurez au moins que des manifestations plus vertes vous attendent et qu'à défaut de pouvoir s'y rendre en tramway ou en BHNS, de bonnes jambes vous seront très utiles pour participer aux balades de cette "année nature" aux ambitions vertes. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : ville de Saint-Médard-en-Jalles

Partager sur Facebook
Vu par vous
2974
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires