Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/03/19 : Le Pont de l'île de Ré ne sera pas fermé à la circulation dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars 2019 comme annoncé le 22 février dernier.

20/03/19 : Un séisme de magnitude 4,9 s'est produit ce matin peu avant 11h dans le secteur de Montendre. Il aurait été ressenti dans un rayon de 200 km, à Bordeaux et à Angoulême notamment.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

19/03/19 : Dordogne : Ce 19 mars, l'appel à la grève des organisations syndicales CGT, FO et FSU, a été suivi par un petit millier de personnes à Périgueux qui revendiquent une hausse du SMIC, la réindexation des pensions et de retraites sur le coût de la vie.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

12/03/19 : En Lot-et-Garonne, la semaine prochaine, inauguration des sites multi-opérateurs d'accès à l'internet mobile à Hautefage La Tour, Massels, Thézac. Les communes de Frespech et Auradou sont également concernées par la couverture de ces nouveaux sites.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/03/19 | Prix Aéronautique et Espace : les sélections approchent !

    Lire

    C'est la 17° édition du Prix Aéronautique et Espace Nouvelle-Aquitaine. Ce dernier est à destination des collégiens et lycéens et tient à développer l'intérêt des jeunes vis-à-vis de cette industrie. Deux sélections sont organisées en Gironde, et pour la première fois, 20 collégiens de l'Entre-deux-Mers y participeront à Pellegrue le 21 mars prochain. Une deuxième sélection girondine est organisée le 28 mars pour les établissements bordelais. La finale aura lieu le 16 mai à Bordeaux.

  • 20/03/19 | Lot-et-Garonne : un débat sur l'Europe

    Lire

    "L'Europe sociale : rêve ou réalité"? Tel est l'objet de la conférence-débat organisée le 21 mars prochain à 18h30 dans le théâtre Comœdia à Marmande. Le maire de Marmande Daniel Benquet, Marie-Josée Fleury (responsable des affaires européennes CFDT) et Francesca Breuil, membre du réseau de conférencier TEAM Europe échangeront sur l'Europe sociale. La rencontre sera animée par Didier Delanis, Président de la Maison de l'Europe Lot-et-Garonne.

  • 20/03/19 | Escale du livre : deux lauréats dévoilés

    Lire

    Le salon du livre de Bordeaux se tiendra du 5 au 7 avril prochains. En attendant, les lauréats du Prix des lecteurs et du Prix des lecteurs Lycéens de l'Escale du Livre 2019 ont été dévoilés. Julia Kerninon, auteure de "Ma Dévotion" (ed. Rouergue), a été plébiscitée par les lecteurs de plusieurs médiathèques girondines. Les élèves de trois lycées bordelais ont récompensé "Frère d'âme" (ed. Seuil) de David Diop. Les visiteurs pourront rencontrer les deux lauréats pendant l'Escale du Livre.

  • 20/03/19 | Solidarité : St-Médard-en-Jalles engagée pour Haïti

    Lire

    La Nuit de l'eau 2019 a lieu le vendredi 22 mars à l'espace aquatique Hastignan de Saint-Médard-en-Jalles de 19h à 23h. La soirée solidaire est organisée par la Ville, l'ASSM Natation et Gymnastique et l'ASAP Subaquatique. Les bénéfices de la Nuit de l'eau 2019 seront versés à l'UNICEF au profit d'un programme d'accès à l'eau potable et à l'assainissement pour les enfants d'Haïti.

  • 20/03/19 | A Boulazac (24), une conférence sur le numérique et ses influences

    Lire

    A l’occasion de la 30e édition des Semaines d’Information sur la Santé Mentale, Le Grand Périgueux, l'hôpital, l’Union Nationale de Familles et Amis de Personnes malades et/ou Handicapées Psychiques organisent une rencontre baptisée « Le Numérique, ses influences sur notre quotidien » le 22 mars à la médiathèque de l'Agora de Boulazac à partir de 17 h. Le but est de répondre aux interrogations des parents et des adolescents sur les bienfaits et les risques potentiels du numérique dans notre quotidien.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Saint-Médard-en-Jalles se préfère "nature"

20/02/2018 | La ville organise une "année nature" en 2018, prétexte à de multiples évènements, la plupart gratuit, organisés au fil des mois à destination des familles et des habitants.

Année nature 2018

Elle a instauré des chartes de l'arbre et architecturale, mis en oeuvre un programme visant à supprimer tout produit phytosanitaire dans la gestion de ses espaces verts, planté 1025 arbres sur son territoire en 2017, organisé la gratuité du ramassage des déchets verts, sauté le pas (comme Mérignac) de l'éclairage public nocturne. Depuis plusieurs années, la mairie de Saint-Médard-en-Jalles essaie d'être bonne élève en matière d'écologie. Pour 2018, elle met les bouchées doubles et organise un programme spécial entièrement consacré à la nature. Et il a déjà commencé.

Programme festif

Si certaines communes de la métropole ont leurs spécialités culturelles (la photographie pour Mérignac, le cirque à Bègles...), la ville de Saint-Médard-en-Jalles, elle, cultive la diversité. Avant de partir dans l'espace pour voir la Terre d'en haut en juin prochain à l'occasion de la troisième édition de son "Big Bang Festival", la commune de 31 000 habitants opère depuis le mois de février et jusqu'en décembre un retour à la terre à travers un nouveau programme culturel baptisé "année nature", dans le but, dit-elle, de "sensibiliser les habitants à la préservation du patrimoine naturel", moins à travers des leçons de morale qu'en créant, avec des partenaires associatifs comme Unis Cité, Surfrider Foundation, NaturJalles (et son blog engagé) ou Cistude Nature, toute une série d'activités ludiques et de rendez-vous culturels étalés au fil des mois et du relief de la commune la plus étendue de Bordeaux Métropole. Elle espère, ainsi, si le public est réceptif, faire de nouveaux évènements des rendez-vous annuels, qui investiront autant de territoires en pleine reconquête de nature. Ce sera, par exemple, le cas des bords de Jalle : le 29 avril, ils permettront de découvrir une journée des jardins et un concours des jardins et balcons fleuris avant une journée "Jalle Plage" le 25 juillet et un premier marché des producteurs un mois plus tard. La commune compte aussi "customiser" les rendez-vous déjà identifiés par ses habitants, comme les journée du patrimoine en septembre (qui permettront notamment de visiter le site des champs captants du Thil, vaste ressource en eau potable de la métropole bordelaise, d'ordinaire fermé au public), les programmation des médiathèques où encore l'édition 2018 du "Printemps Urbain". Enfin, l'année nature cultive son originalité via une "escape room" (le 25 mai), la fête du sport et du vélo (2 juin), une journée des activités et sports équestres (25mars au château de Belfort) où encore des balades/ateliers autour des rapaces nocturnes (2 mars), d'une "trame nature" en centre-ville qui accueillera sa nouvelle "grainothèque" (21 avril) où d'un atelier "animaux et changement climatique" (23 février à la médiathèque). 

Actions municipales

À entendre son maire (UDC), cette opération annuelle est tout sauf du greenwashing où un simple coup de com', il s'inscrirait dans une stratégie politique durable. "Ce n'est pas pour peindre en vert parce que c'est la mode", affirme-t-il d'ailleurs. "Quand on est arrivés ici en 2014, on a tout de suite fait une charte architecturale et paysagère, on a créé une charte de l'arbre. Le projet de développement de la commune, ce n'est pas de faire la même chose qu'à Bordeaux de manière diluée. Je pense qu'on doit mettre la nature au coeur de nos dispositifs, de nos actions et du projet de la ville. On multiplie les espaces de nature dans la ville et on les relie entre eux. Ce n'est pas quelque chose qu'on a découvert en 2018". Sans lui jeter des fleurs (elle attend d'ailleurs toujours sa troisième), Saint-Médard-en-Jalles multiplie depuis quelques années les exemples "nature friendly" : charte de l'arbre, charte architecturale, environnementale et paysagère, gestion des espaces verts sans produits phytosanitaires, gratuité du ramassage des déchets verts où, comme Mérignac et d'autres, extinction de l'éclairage public la nuit... à croire qu'elle veut talonner Bègles dans la liste des fiefs écolos de la métropole. Plus récemment, cette commune de 8500 hectares (dont la moitié est constitué de zones rurales) a déployé de nouvelles branches en démarrant un inventaire de la faune et de la flore le long de la jalle et un plan de gestion Natura 2000 de ses terrains. Elle réfléchit à l'intégration des zones agricoles dans son Plan Local d'Urbanisme et au classement d'une vingtaine d'arbres "remarquables" alors même que 1000 jeunes arbres ont été plantés en 2017 et qu'elle compte arriver à dépasser les 3000 en 2019. Du côté de la sensibilisation écologique aussi, les efforts sont manifestes : on incite par exemple les commerçants du centre-ville à éviter le plus possible les sacs plastiques. Ce n'est certes pas nouveau, mais cette initiative s'ajoute aux autres : course des "bonnes résolutions", parcours de randonnée ou animateurs des centres de loisirs formés à sensibiliser les scolaires au développement durable. Jardins familiaux, aides à l'acquisition de composteurs, kits d'économie d'eau gratuits ou permanences infos énergie mensuelles font aussi partie du "package" d'actions municipales déjà mises en places, en plus d'un volet urbanistique métropolitain récemment concrétisé par une autre charte, celle du "bien construire". 

Réflexions et travaux

Il y a encore, bien sûr, quelques efforts à fournir, notamment en matière d'ordures. Si la compétence du ramassage des déchets n'est pas, comme d'autres communes de la métropole, mutualisée à Saint-Médard, les services municipaux ramassent environ 300 tonnes de déchets par an mais laissent parfois (malgré un engagement politique de "surveillance accrue du massif forestier") quelques ordures sur le carreau. Intégrée, comme ses 27 camarades, au nouveau plan propreté de Bordeaux Métropole, Saint-Médard-en-Jalles est aussi concerné par ces dépôts sauvages que la campagne de communication du plan (et ses amendes) veut à tout prix réduire. "Comme toutes les villes de la deuxième couronne, on constate que des gens d'ici ou de zones extérieures de la métropole viennent déposer leurs ordures chez nous. On s'en occupe nous même avec nos propres services et, de temps en temps, on arrive à mobiliser des partenaires comme les chasseurs ou les sylviculteurs pour faire des actions communes. C'est un domaine qui, par définition, est très difficile à surveiller. On met en place des dispositifs comme des merlons mais on rencontre des fortunes diverses". Si bien que la municipalité réfléchit, comme d'autres, à l'installation de caméras, même si elles sont encore loin d'être déployées concrètement sur le terrain. On y pense, mais on n'a pas encore trouvé de système. On s'interroge aussi sur la possibilité d'avoir des caméras mobiles, même si certains dépôts sont fait à des endroits récurrents comme les abords des déchetteries".

En attendant que cette réflexion devienne (ou non) réalité, l'année nature compte bien sur son volet participatif pour attirer du monde. Sur les réseaux sociaux, la ville fera d'ailleurs gagner des cadeaux "nature" (vélo, nuit dans une cabane, arbre fruitier, sachets de graines…), histoire de mettre sa communication en accord avec le programme qu'elle propose. C'est que la commune compte aussi sur la nature pour transformer son espace public, via l'opération de transformation de la Place de la République. Entre le béton et la verdure, elle préfère un balancement  : construction et agrandissement de quatre parkings autour de la zone d'un côté, fermeture de la place aux voitures et renforcement de la végétation de l'autre. La deuxième phase de travaux aura lieu durant le deuxième trimestre 2018. Si ces derniers vous incommodent, vous saurez au moins que des manifestations plus vertes vous attendent et qu'à défaut de pouvoir s'y rendre en tramway ou en BHNS, de bonnes jambes vous seront très utiles pour participer aux balades de cette "année nature" aux ambitions vertes. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : ville de Saint-Médard-en-Jalles

Partager sur Facebook
Vu par vous
3230
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires