Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/19 : Le 22/09 dès 11h, le H14 accueille Cap associations,rdv annuel du monde associatif bordelais auquel participent 327 associations. L'occasion de s’informer, découvrir et essayer des pratiques sportives et culturelles ou s’investir en tant que bénévole.

20/09/19 : Le 24/09 le Centre Commercial Mériadeck reçoit le Forum des Acteurs Associatifs de l’Emploi. Les assos bordelaises liées à l’insertion professionnelle y présentent leurs services d'orientation et accompagnement des personnes en recherche d'emploi

20/09/19 : Le patron bordelais de Keolis, Jean-Pierre Farandou, succèdera à Guillaume Pépy à la tête de la SNCF en janvier. Il a effectué en Gironde une grande partie de sa carrière aux postes de chef de gare, chef de projet TGV ou responsable de la mobilité TER.

19/09/19 : Bordeaux - James Gray, le réalisateur New yorkais de Little Odessa, La nuit nous appartient, Two Lovers ou du récent Ad Astra sera l'invité d'honneur du 8èmé Festival International du Film Indépendant de Bordeaux qui se tient du 15 au 21 octobre 2019

18/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre.

18/09/19 : Mont de Marsan Agglomération recherche des volontaires en Service Civique pour assurer des missions en lien avec la culture, la solidarité, l'environnement et l'éducation. Réunion d'information le 26 septembre à 14h au Bureau Information Jeunesse.

18/09/19 : Le Pont d'Aquitaine sera fermé entre les échangeurs 1 et 5 du 19 septembre 21h au 20 septembre 6h pour des travaux de maintenance et d'entretien.

18/09/19 : Deux-Sèvres : à l'occasion des Journées du patrimoine, le Département ouvre ses portes au public de la Maison du Département, des Archives Départementales et des Tumulus de Bougon. Animations et visites guidées sont au programme.

18/09/19 : Charente-Maritime : le chantier du pont transbordeur de Rochefort ouvre ses portes au public à l’occasion des journées européennes du patrimoine. RDV notamment samedi 21 à 10h pour assister au remontage sur le tablier du premier élément de chariot.

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/09/19 | Affaire SFR : Bordeaux à la barre

    Lire

    Après Nice, Dijon et Aix-en-Provence, c'est à Bordeaux que sera plaidé le jeudi 26 septembre le quatrième dossier de l'affaire SFR. 18 Conseils de Prud'hommes ont été saisis en France pour se pencher sur ce Plan de Départ Volontaire contesté par 427 salariés et qui a concerné 5000 personnes au total (soit un tiers des effectifs). En 2017, SFR avait été condamnée à verser 26,25 millions d'euros de dédommagement à d'anciens salariés ayant déposé un recours pour contester un premier Plan de Départs volontaires mis en place en 2007. Pour l'avocat qui plaidera l'affaire, "Il s’agit ni plus ni moins d’un plan social déguisé".

  • 20/09/19 | Bordeaux : l’église Saint-Michel retrouve ses trésors d’albâtre

    Lire

    Plus de 35 ans après avoir été volés, quatre reliefs du XVe siècle en albâtre polychromé -l’Annonciation, la Nativité, l’Adoration des Mages et l’Ascension- viennent d’être replacés dans leur écrin d’origine de la basilique Saint-Michel de Bordeaux. Samedi 21 septembre à 12h sur le site, dans le cadre des Journées du Patrimoine, une « cérémonie de réintégration » célèbrera ce retour en présence de Nicolas Florian maire de Bordeaux.

  • 20/09/19 | Vienne : un essai clinique "sauvage" interdit

    Lire

    L'agence du médicament (ANSM) a annoncé ce jeudi avoir interdit un "essai clinique sauvage" de molécules aux "effets inconnus" (sous forme de patchs) sur au moins 350 malades de Parkinson et Alzheimer réalisé en partie dans une abbaye de Saint-Benoît, près de Poitiers. L'ANSM a demandé aux participants de ces essais de "ne plus utiliser ces patchs" et de consulter "rapidement un médecin pour réaliser un bilan de santé et s'assurer que la prise en charge de leur maladie est adéquate". L'autorité a également annoncé avoir saisi le pôle santé du Parquet de Paris.

  • 20/09/19 | Ingrandes (86) : 150 emplois sur l’ex-site de la COOP Atlantique

    Lire

    Au micro de France Bleu Poitou, ce mercredi 18 septembre, le président de Grand Châtellerault, Jean-Pierre Abelin a annoncé l’installation par le groupe Emil Frey (premier distributeur automobile en Suisse et propriétaire du site Autosphère) d’une plateforme de voitures d’occasion. Elles seront préparées et remises en état. A la clé 150 emplois sur le site de l’ancienne COOP Atlantique, qui était fermé depuis le début de l’année 2018.

  • 20/09/19 | La Rochelle : le choix du site du nouvel hopital fait débat

    Lire

    Le choix de l'emplacement du nouvel hôpital de La Rochelle a fait débat, lors du conseil d'agglomération du 19 septembre. Plusieurs élus se sont étonnés de ne pas avoir été consultés, estimant que le sujet devrait faire l'objet d'une discussion en conseil communautaire. Or, le futur emplacement sur l'actuel site du Parc des expositions a été décidé puis acté en juillet 2018 par le conseil de surveillance du groupe hospitalier et validé par l'ARS, et n'avait suscité aucune contestation à l'époque.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux: Salle des fêtes du Grand Parc, nouvelle saison d'ouverture

10/02/2019 | La salle des fêtes du Grand Parc, réouverte dans le quartier du même nom en juin dernier, a dévoilé sa programmation pour les six prochains mois. Comme prévu, c'est éclectique.

Salle fêtes Grand Parc

25 ans après sa fermeture, la salle des fêtes du Grand Parc, à Bordeaux, a réouvert ses portes en juin dernier. Dernièrement, elle a accueilli les artistes de la quinzième édition du festival Bordeaux Rock. Mais de l'aveu même des responsables de sa programmation, ses murs veulent être davantage qu'une "simple" salle de concert, au même titre que le Krakatoa, l'Arkea Arena ou la Patinoire Mériadeck. Ces huit derniers mois, elle a tenté la médiation, l'intergénérationnel et les "bals populaires", et ne compte pas s'arrêter en chemin. Petit aperçu de ses prochains rendez-vous.

Nouveau visage

Elle a été rénovée et a réouvert ses portes le 29 juin 2018, vingt-cinq ans après avoir fermée ses portes, non sans avoir porté dans ses valises une petite partie de l'histoire du rock bordelais (The Cure, The Ramones ou Metallica y ont notamment fait un petit tour). Huit mois après sa ré-inauguration officielle (la première avait eu lieu en 1965), la mairie de Bordeaux a fait, ce vendredi 8 février, un bref point d'étape en guise de bilan provisoire sur la réouverture (et le nouveau visage tourné vers son quartier et ses habitants) de la salle des fêtes du Grand Parc. Bilan des courses, alors qu'elle prévoyait d'accueillir au départ 90 évènements à l'année, elle en a déjà pogrammé 70 depuis juin dernier, qui ont accueilli quelques 22 000 spectateurs. Pour l'adjoint municipal à la culture, Fabien Robert, elle "pourrait sans mal figurer dans le top cinq des salles de spectacle de la métropole".

Travaux d'intégration

Car la salle des fêtes du Grand Parc n'organise pas que des concerts : les bals, qui réunissent environ 700 personnes à chacune de leur déclinaison (queer, bal des aînés, bal hivernal), y sont aussi les bienvenus, de même que les artistes en résidence. Le tout tente d'être "en évolution avec le quartier et de faire venir un public hétéroclite et intergénérationnel". Le modèle économique, lui aussi, est défendu par la municipalité, avec une location moins chère pour les associations (qui gagnent aussi les recettes du bar les soirs de spectacles). De l'aveu de l'adjointe municipale de quartier, Anne-Marie Cazalet, "une opération comme les mercredis au parvis sont une sorte d'extension pour le jeune public : on négocie, lorsque des artistes viennent, qu'ils participent aussi à des animations pour les jeunes et qu'ils fassent ça sous la forme de rencontres itinérantes, dans la bibliothèque ou dans la salle des fêtes par exemple".

"Cette externalisation s'adresse souvent à un jeune public qui ne peut parfois pas se permettre d'accéder à cette salle les soirs de concert", continue l'élue. Dans sa nouvelle politique, quitte à se transformer complètement en passant d'un repère du rock à un chantre de l'ouverture culturelle, la salle des fêtes souhaite aussi expérimenter le mécénat, en permettant à différentes institutions ou privés d'acheter des places pour les distribuer au jeune public. Si elle a déjà été testée une première fois (sur une jauge qui, de toute façon, ne devrait pas dépasser les quelques dizaines de places), la mairie de quartier et les responsable de la programmation et du projet culturel envisagent déjà de retenter l'expérience, non sans en discuter avec les habitants du quartier.

Programme éclectique

A la grande question : cette réouverture est-elle, sinon profitable, du moins à l'équilibre au niveau financier ? Pas de réponse pour le moment, mais "on étudiera ça au bout de la première année d'exploitation", assure Fabien Robert. "On était partis sur une jauge de 250 000 euros de dépenses de fonctionnement par an, mais je ne sais pas si on ne va pas dépasser cette somme. Je ne pense pas, de toute façon, que nous arriverons à un équilibre total, mais on peut quand même envisager un taux important de couvertures des dépenses par les recettes". En dehors de cette balance financière, le futur de la programmation risque d'être tout aussi important pour faire venir du monde dans la "nouvelle" salle. Dévoilée tous les six mois, la dernière promet déjà de respecter cet ADN d'ouverture prônée par les responsables du projet culturel.

La salle des fêtes sera, par exemple, l'occasion d'accueillir des évènements spéciaux comme un concert de soutien aux salariés de Ford qui, après avoir fait venir notamment Bernard Lavilliers à Blanquefort, inviteront entre autres noms Cali, Les Hurlements d’Leo ou The Hyènes (le 2 mars). Les recettes du spectacle (dix euros la place, réservations sur www.concert-solidarite-ford.org) serviront à soutenir les salariés de l'usine menacés de fermeture depuis le désengagement de Ford, en février 2018. On y attend aussi des concerts comme Feu! Chatterton le 13 février, la fanfare électronique Meute le 13 mars, du rock basque (Berri Txarrak le 5 avril), du reggae-soul (le 26 avril) ou encore du punk-rock (Les Sales Majestés le 27 avril). En plus de ces dates de concert, de nombreux évènements plus locaux sont programmés comme les festivals les Grenadines Givrées (du 16 au 23 février) qui mêlera théâtre, musique et contes et Discotake (les 25 et 26 mai), une conférence autour de la solidarité et des migrations dans le cadre de Bordeaux Métropole 2050, le 8 mars, ou encore des one-man show comme Waly Dia (le 18 mars) ou Redouane Harjane (le 22 mars). C'est aussi là que se déroulera la finale régionale du tremplin Relâche, qui permet à de jeunes artistes émergeants de se faire financer une date à l'occasion du festival du même nom qui fêtera sa dixième édition l'été prochain. Qu'on se le dise, ce bouillon de cultures apparaît encore comme un galop d'essai pour une salle emblématique qui a définitivement entamé sa renaissance.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
3260
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires