Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/20 | Nouvelle présidence pour les stations N'PY

    Lire

    Président de N’PY depuis sa création en 2004, Michel Pélieu a cédé son siège à Michel Boussaton le 24 janvier. Après l’entrée au capital de la Région Occitanie en juillet 2019, ce changement à la tête de N’PY est une nouvelle étape dans le processus de transformation amorcé en 2018 pour accompagner les domaines skiables et sites touristiques dans la diversification de leur activité et l’adaptation de l’immobilier de tourisme. N’PY va prendre une dimension "chaîne des Pyrénées" avec l’appui de la Région Occitanie et de la Banque des Territoires auxquels pourraient s’associer la Région Nouvelle-Aquitaine et les départements.

  • 25/02/20 | La colocation en HLM, une solution pour le logement des réfugiés ?

    Lire

    Pour la première fois en France, une convention régionale favorisant la colocation en baux directs pour les personnes bénéficiant de la protection internationale a été signée en Nouvelle-Aquitaine par l’État, les bailleurs sociaux et les associations de la région. Ce dispositif, expérimenté en Gironde à compter de mars 2020, a pour objectif de répondre à la forte tension locative présente sur les petits logements. Il sera soutenu financièrement par l’État avec l'ambition de l'étendre rapidement à toute la région et à d'autres publics.

  • 25/02/20 | L’ex-pdg d’Heuliez confie ses archives personnelles au département des Deux-Sèvres

    Lire

    Gérard Quéveau, l’ancien pdg de Heuliez basée à Cerizay, donne ses fonds personnels aux archives départementales des Deux-Sèvres. Les premières caisses d'archives sont arrivées à la maison du département. Le traitement des documents a débuté. Cela représente tout de même 170 mètres linéaires dédiés à cette entreprise de carrosserie automobile. Ce mardi 25 février, une convention de don du fonds d’archives de l’entreprise va être signé entre le président du département et l’ancien pdg de Heuliez.

  • 25/02/20 | Salon Aquibat : 6 structures néo-aquitaines recherchent des pros du BTP

    Lire

    A l’occasion du salon Aquibat (Parc des Expositions de Bordeaux), la CCI Bordeaux Gironde organise, le 28 février prochain, une rencontre « Convergence Marchés ». L’objectif est de mettre en relation des entreprises du bâtiments et 6 structures qui recherchent des professionnels du BTP comme Bordeaux Métropole ou l’ESID (Service d’infrastructure de la Défense). Des rencontres de 15min sont prévues avec ces donneurs d’ordre locaux de 10h à 13h. Les inscriptions sont gratuites.

  • 24/02/20 | Aéroport de Bordeaux-Mérignac : des agents de sécurité en grève

    Lire

    Une centaine d'agents de la société Hubsafe chargés de contrôler la sécurité à l'aéroport de Mérignac ont manifesté devant les portes ce lundi matin pour la quatrième journée consécutive. Ils dénoncent leurs conditions de travail et un entretien "exécrable" de leurs postes de travail. La société a choisi de rapatrier des salariés de Paris et Nantes pour assurer le service et éviter des annulations ou perturbations dans les vols. Le préavis de grève de la majorité des 135 agents est illimité. Hubsafe n'a pour l'instant pas entamé de négociations.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux: Salle des fêtes du Grand Parc, nouvelle saison d'ouverture

10/02/2019 | La salle des fêtes du Grand Parc, réouverte dans le quartier du même nom en juin dernier, a dévoilé sa programmation pour les six prochains mois. Comme prévu, c'est éclectique.

Salle fêtes Grand Parc

25 ans après sa fermeture, la salle des fêtes du Grand Parc, à Bordeaux, a réouvert ses portes en juin dernier. Dernièrement, elle a accueilli les artistes de la quinzième édition du festival Bordeaux Rock. Mais de l'aveu même des responsables de sa programmation, ses murs veulent être davantage qu'une "simple" salle de concert, au même titre que le Krakatoa, l'Arkea Arena ou la Patinoire Mériadeck. Ces huit derniers mois, elle a tenté la médiation, l'intergénérationnel et les "bals populaires", et ne compte pas s'arrêter en chemin. Petit aperçu de ses prochains rendez-vous.

Nouveau visage

Elle a été rénovée et a réouvert ses portes le 29 juin 2018, vingt-cinq ans après avoir fermée ses portes, non sans avoir porté dans ses valises une petite partie de l'histoire du rock bordelais (The Cure, The Ramones ou Metallica y ont notamment fait un petit tour). Huit mois après sa ré-inauguration officielle (la première avait eu lieu en 1965), la mairie de Bordeaux a fait, ce vendredi 8 février, un bref point d'étape en guise de bilan provisoire sur la réouverture (et le nouveau visage tourné vers son quartier et ses habitants) de la salle des fêtes du Grand Parc. Bilan des courses, alors qu'elle prévoyait d'accueillir au départ 90 évènements à l'année, elle en a déjà pogrammé 70 depuis juin dernier, qui ont accueilli quelques 22 000 spectateurs. Pour l'adjoint municipal à la culture, Fabien Robert, elle "pourrait sans mal figurer dans le top cinq des salles de spectacle de la métropole".

Travaux d'intégration

Car la salle des fêtes du Grand Parc n'organise pas que des concerts : les bals, qui réunissent environ 700 personnes à chacune de leur déclinaison (queer, bal des aînés, bal hivernal), y sont aussi les bienvenus, de même que les artistes en résidence. Le tout tente d'être "en évolution avec le quartier et de faire venir un public hétéroclite et intergénérationnel". Le modèle économique, lui aussi, est défendu par la municipalité, avec une location moins chère pour les associations (qui gagnent aussi les recettes du bar les soirs de spectacles). De l'aveu de l'adjointe municipale de quartier, Anne-Marie Cazalet, "une opération comme les mercredis au parvis sont une sorte d'extension pour le jeune public : on négocie, lorsque des artistes viennent, qu'ils participent aussi à des animations pour les jeunes et qu'ils fassent ça sous la forme de rencontres itinérantes, dans la bibliothèque ou dans la salle des fêtes par exemple".

"Cette externalisation s'adresse souvent à un jeune public qui ne peut parfois pas se permettre d'accéder à cette salle les soirs de concert", continue l'élue. Dans sa nouvelle politique, quitte à se transformer complètement en passant d'un repère du rock à un chantre de l'ouverture culturelle, la salle des fêtes souhaite aussi expérimenter le mécénat, en permettant à différentes institutions ou privés d'acheter des places pour les distribuer au jeune public. Si elle a déjà été testée une première fois (sur une jauge qui, de toute façon, ne devrait pas dépasser les quelques dizaines de places), la mairie de quartier et les responsable de la programmation et du projet culturel envisagent déjà de retenter l'expérience, non sans en discuter avec les habitants du quartier.

Programme éclectique

A la grande question : cette réouverture est-elle, sinon profitable, du moins à l'équilibre au niveau financier ? Pas de réponse pour le moment, mais "on étudiera ça au bout de la première année d'exploitation", assure Fabien Robert. "On était partis sur une jauge de 250 000 euros de dépenses de fonctionnement par an, mais je ne sais pas si on ne va pas dépasser cette somme. Je ne pense pas, de toute façon, que nous arriverons à un équilibre total, mais on peut quand même envisager un taux important de couvertures des dépenses par les recettes". En dehors de cette balance financière, le futur de la programmation risque d'être tout aussi important pour faire venir du monde dans la "nouvelle" salle. Dévoilée tous les six mois, la dernière promet déjà de respecter cet ADN d'ouverture prônée par les responsables du projet culturel.

La salle des fêtes sera, par exemple, l'occasion d'accueillir des évènements spéciaux comme un concert de soutien aux salariés de Ford qui, après avoir fait venir notamment Bernard Lavilliers à Blanquefort, inviteront entre autres noms Cali, Les Hurlements d’Leo ou The Hyènes (le 2 mars). Les recettes du spectacle (dix euros la place, réservations sur www.concert-solidarite-ford.org) serviront à soutenir les salariés de l'usine menacés de fermeture depuis le désengagement de Ford, en février 2018. On y attend aussi des concerts comme Feu! Chatterton le 13 février, la fanfare électronique Meute le 13 mars, du rock basque (Berri Txarrak le 5 avril), du reggae-soul (le 26 avril) ou encore du punk-rock (Les Sales Majestés le 27 avril). En plus de ces dates de concert, de nombreux évènements plus locaux sont programmés comme les festivals les Grenadines Givrées (du 16 au 23 février) qui mêlera théâtre, musique et contes et Discotake (les 25 et 26 mai), une conférence autour de la solidarité et des migrations dans le cadre de Bordeaux Métropole 2050, le 8 mars, ou encore des one-man show comme Waly Dia (le 18 mars) ou Redouane Harjane (le 22 mars). C'est aussi là que se déroulera la finale régionale du tremplin Relâche, qui permet à de jeunes artistes émergeants de se faire financer une date à l'occasion du festival du même nom qui fêtera sa dixième édition l'été prochain. Qu'on se le dise, ce bouillon de cultures apparaît encore comme un galop d'essai pour une salle emblématique qui a définitivement entamé sa renaissance.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
3892
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires