Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/02/20 : Les producteurs des Pyrénées-Atlantiques reviennent chargés de médailles du Salon International de l'Agriculture : 95 au total, dont 19 médailles d'or, 41 médailles d'argent et 35 de bronze, produits et vins confondus.

27/02/20 : Lac de Caussade. La préfète de Lot-et-Garonne vient de faire savoir qu'elle "engage une procédure à l'encontre de la Chambre d'agriculture visant à accomplir des travaux d'office afin d'effectuer la vidange de la retenue".

27/02/20 : « Rien n’est décidé sur l’intervention des forces de l’ordre, tout est encore à l’arbitrage du Premier ministre ». Voici ce qu’a dit le ministre de l’agriculture Didier Guillaume au président de la Chambre d’agriculture 47 ce matin au SIA.

27/02/20 : Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, se rendra ce vendredi à Bordeaux pour soutenir le candidat LaRem Thomas Cazenave aux prochaines élections municipales.

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/02/20 | Gironde: 17 830 candidats aux municipales

    Lire

    Municipales: Dans les 535 communes de Gironde, ce sont 17 830 candidats qui se sont déclarés pour 8 887 sièges à pourvoir. Dans toutes les communes du département au moins une liste a été déposée. Dans les 231 communes de plus de 1 000 habitants, 496 listes ont été déposées soit 13 102 candidats (52% d’hommes et 47% de femmes) pour 5183 sièges à pourvoir. Bordeaux compte le plus grand nombre de listes, 10 listes déposées suivi de Mérignac avec 9 listes.

  • 28/02/20 | Municipales: 6 communes sans candidats dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Dans les 546 communes des Pyrénées-Atlantiques, 11 088 candidats se sont déclarés pour 7392 sièges à pourvoir. A Arrien, Urost, Higuères Souye, Pardies Pietat, Etsaut et Escout aucun candidat ne s'est présenté. Aucune élection ne pourra être organisée pour ce 1er tour. De nouveaux candidats pourront se déclarer entre les 2 tours et les élections pourront ainsi se tenir au 2nd tour. Si aucune candidature n’intervient pour le 2nd tour. Le préfet de département nomme alors une délégation spéciale chargée de gérer les affaires courantes de la commune et d’organiser de nouvelles élections dans un délai de 3 mois.

  • 28/02/20 | Création d'un nouveau label "Les Sentinelles du Goût"

    Lire

    « Les Sentinelles du Goût ». Tel est le nom du nouveau label créé de concert par l’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine et trois étudiantes de Licence Pro "Valorisation, Animation et Médiation des Territoires Ruraux" de l’Université Bordeaux Montaigne. Ce label a pour but de protéger et de valoriser les savoir–faire et les goûts des produits traditionnels de la région.

  • 28/02/20 | Pour l'Arche en Charente, transformation numérique rime avec inclusion

    Lire

    L'association l'Arche en Charente encadre les activités de plusieurs établissements médico-sociaux, dont 3 ESAT pleinement insérés dans le tissu économique local à de multiples étapes de la filière du Cognac, de la production à l'expédition. L'association, lancée dans une profonde transformation numérique, vient d'obtenir une aide de 88 330 € de la Région (50% du budget prévisionnel). Et pour cause, le projet se double d'une démarche d'inclusion numérique au profit de ses employés en situation de handicap mental. Un atout majeur pour leur réinsertion professionnelle en milieu « ordinaire ».

  • 28/02/20 | Exposition "Espace Nature" à Rochefort Océan (17)

    Lire

    Du 25 février au 28 mars 2020, l’Expo Espace Nature aura lieu à Rochefort Océan, pour le plaisir des visiteurs qui découvriront au fil des photographies un périple de 18 mois sur le thème de l’écohabitat. L’occasion de découvrir d’autres modes et matériaux de construction en accord avec l’environnement. A travers ces images, l’exposition tend à ouvrir le champ des possibles dans l’esprit des visiteurs, en encourageant l’émergence de nouvelles pratiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Sommet Afrique-France : Bordeaux veut être force de propositions

09/01/2020 | "Bordeaux à l'unisson du sommet Afrique-France", présentée ce mercredi, est une campagne d'évènements et d'actions qui composeront les prochains mois avant le sommet de juin.

Sommet Afrique-France

Ce mercredi 8 janvier, les institutionnels bordelais et métropolitains ont donné le change. Face à la secrétaire générale du sommet Afrique-France, dont la 28ème édition se tiendra en juin à Bordeaux, la métropole et la ville ont présenté les premières participations des acteurs locaux pour faire vivre l'événement dans les cinq mois à venir, confirmant ainsi la participation de nombreuses têtes de pont locales.

"Nous ne voulons pas être dans un schéma franco-français pour expliquer aux autres comment il faut faire les choses. Nous-mêmes, il nous reste encore beaucoup à faire" a professé ce mercredi 8 janvier Nicolas Florian, dans une frontière un peu flou entre le costume de maire et celui de candidat, au moment de préciser un peu les choses quant au contenu du programme (encore non défini) du futur sommet Afrique-France, qui se tiendra à Bordeaux en juin prochain (et qui a déjà son contre-sommet programmé).

Le président de la métropole, Patrick Bobet, a été dans le même sens en déclarant "sentir un engouement local pour ce sommet, tiré par des acteurs majeurs. Nous avons su aller chercher les sociétés civiles pour éviter l'écueil de l'entre-soi. C'est une opportunité pour nous de rayonner, Bordeaux ne peut pas se passer de cette visibilité, d'où la volonté d'un stand commun entre la métropole et la ville de 300 mètres carrés qui sera situé à l'entrée de la "Cité des Solutions". Nos entreprises auront aussi des choses à montrer, d'où l'aide qu'on va leur apporter". Cette aide, c'est une enveloppe de 500 000 euros donnée par l'État pour "faciliter la participation des entreprises de Gironde".

Couleur locale

Pour ce qui est de la participation bordelaise à l'évènement, des institutions reconnues sont déjà engagées dans une démarche de participation : les Girondins de Bordeaux, la CCI ou encore les Universités de Bordeaux et Bordeaux Montaigne. L'Université de Bordeaux, par exemple, compte faire participer son consortium U7, créé à l'occasion du dernier G7 de Biarritz et lancer une campagne pour réunir d'anciens élèves africains passés entre ses murs. Bordeaux Montaigne fera partir en mars plusieurs étudiants en Tanzanie qui ramèneront des vidéos diffusées durant le sommet. À l'occasion de la cérémonie d'Honoris causa du recteur de l'Université de Dakar, Ibrahima Thioub, qui se tiendra le 21 janvier prochain, elle va lancer un "Pôle Culture" qui sera chargé de réfléchir autour des thèmes des villes et de la créativité (animation, littérature africaine, mode, musique, etc.), afin de proposer de futures performances artistiques durant l'évènement, qui seront aussi l'occasion d'accueillir un match de football (Girondins de Bordeaux/ Olympique Lyonnais) "dédié aux diasporas".

(En)Jeux politiques

En tout, la mairie et la métropole annoncent plus de cinquante évènements programmés entre janvier et juin prochain dont des conférences, projections ou expositions, sans oublier la tenue de la huitième édition des Journées Nationales des Diasporas Africaines en avril. Arts plastiques dans les écoles, panorama de littérature africaine à la librairie Mollat (et participation des autres librairies de la ville), menu africain dans les cantines scolaires… Bordeaux compte donc bien porter les couleurs, y compris au travers de son tissu économique : 245 conférences, 400 pitchs autour du thème choisi pour cette édition, "villes et territoires durables" : le Grand Port Maritime et le Barreau de Bordeaux ont déjà acté leur participation, en plus des nombreuses entreprises locales qui devraient aussi être de la partie (pour environ 1000 entreprises en tout, dont 500 africaines).

Politiquement, enfin, Bordeaux compte s'engager au travers de So Coopération, le réseau régional pour la coopération et la solidarité internationale. Son président, Jean du Bois de Gaudusson, a ainsi précisé que le réseau tiendrait "deux ateliers dans la Cité des Solutions. Quand on parle des relations entre les pays africains et la France, on ne peut pas éliminer le problème de la gouvernance. Nous essaierons de réfléchir à la réinvention des modes de gouvernance existants, pourquoi pas avec les chefs d'États eux-mêmes. On s'interrogera aussi sur la société civile et les solutions qu'elle peut apporter aux villes durables". Vaste programme, donc, censé, s'il en est, passer un message : on ne compte pas faire ça dans notre coin. La preuve : pas moins de 25 000 personnes sont attendues. Et si, tout comme le contenu complet, le dispositif de sécurité n'a pas encore été esquissé, nul doute qu'il devrait aussi être au programme. Le contexte n'aidera pas : le 13 janvier prochain (après un report en fin d'année), Emmanuel Macron rencontrera à Pau les cinq chefs d'État africains du Sahel (Niger, Burkina Faso, Tchad, Mauritanie, Mali) pour clarifier la présence militaire française face à des attaques des groupes islamistes de plus en plus fréquentes et meurtrières (notamment celle du 11 décembre au Niger). Gageons que la grand-messe bordelaise sera plus détendue que le rendez-vous palois...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
3006
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires