Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : Le Premier ministre Edouard Philippe a qualifié aujourd'hui de "baroque" la présence de deux ministre du gouvernement en lice pour les Municipales de Biarritz. Il donne quelques jours à Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne pour se mettre d'accord?

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

15/01/20 : Dordogne : Le maire de Nontron Pascal Bourdeau, âgé de 59 ans, (PS) a annoncé qu'il ne briguera pas de second mandat. Il se dit fatigué par ce mandat très exigeant. Pascal Bourdeau demeure vice-président du Conseil départemental.

14/01/20 : Thomas Cazenave, candidat LREM aux élections municipales de mars prochain à Bordeaux, recevra Stanislas Guerini délégué général du parti, le jeudi 16 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/20 | Charente : Deux produits à l’honneur à l’Elysée

    Lire

    Les 18 et 19 janvier, le Palais de l’Elysée a organisé une exposition ouverte au public « Fabriqué en France » qui a réuni 120 produits d’entreprises françaises considérés comme emblématiques des territoires locaux. La Charente y était représentée par la tuile galbée la Romane Canal produite par Terreal et le cognac Antique XO produit par Thomas Hine & Co.

  • 20/01/20 | Un observatoire de l'agribashing en Haute-Vienne

    Lire

    Un observatoire départemental de l’agribashing a été installé à Limoges, le 16 janvier, par Georges Salaün, directeur de cabinet du Préfet de la Haute-Vienne et Jean-Philippe Rivaud, Procureur de la République. Il a pour objectif de prévenir et lutter contre les atteintes à la sécurité des exploitations, apporter une réponse commune contre les actions pouvant porter atteinte à l’image de l’agriculture locale et renforcer les liens entre représentants du monde agricole et forces de l’ordre.

  • 20/01/20 | Bruno Belin, élu président du Syndicat Mixte de l’aéroport de Poitiers-Biard

    Lire

    Ce 16 janvier, Bruno Belin, président du Conseil Département de la Vienne, a été élu Président du Syndicat Mixte de l’Aéroport de Poitiers-Biard. « Avec cette nouvelle gouvernance, nous voulons donner une lisibilité à notre exploitant SEALAR jusqu’en 2031. L’aéroport est indispensable pour une grand ville comme Poitiers avec un CHU, une Université et une dynamique économique forte », indique-t-il.

  • 20/01/20 | Découverte de l'alternance dans l'industrie aux portes ouvertes du Pôle formation Adour

    Lire

    Samedi 25 janvier, les sites de Assat (64), Tarnos (40) et Lanne (65) ouvrent leurs portes dès 9h pour informer sur leurs formations en apprentissage. Une visite des plateaux techniques de la chaudronnerie, du soudage ou encore de l'ingénierie est prévue avant des échanges avec les apprentis et formateurs. Les cursus en alternance se font par contrat de professionnalisation ou d'apprentissage, du CAP au Diplôme d'ingénieur en passant par le BTS. Le site : Pôle-formation-Adour

  • 20/01/20 | La Finlande, Guest star de la Maison de l’Europe 47

    Lire

    La Maison de l’Europe Lot-et-Garonne/Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne en partenariat avec le Conseil Départemental de Lot-et-Garonne, propose une conférence autour de la Finlande le jeudi 23 Janvier à 18h30, avec Ari Tenho, premier secrétaire à l’Ambassade de Finlande en France, Sophie Borderie, présidente du Conseil départemental de Lot-et-Garonne et Didier Delanis, président de la Maison de l’Europe. Conférence gratuite. Inscription au 05 53 66 47 59 ou Par mail : contact@maisoneurope47.eu

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Sommet Afrique-France : Bordeaux veut être force de propositions

09/01/2020 | "Bordeaux à l'unisson du sommet Afrique-France", présentée ce mercredi, est une campagne d'évènements et d'actions qui composeront les prochains mois avant le sommet de juin.

Sommet Afrique-France

Ce mercredi 8 janvier, les institutionnels bordelais et métropolitains ont donné le change. Face à la secrétaire générale du sommet Afrique-France, dont la 28ème édition se tiendra en juin à Bordeaux, la métropole et la ville ont présenté les premières participations des acteurs locaux pour faire vivre l'événement dans les cinq mois à venir, confirmant ainsi la participation de nombreuses têtes de pont locales.

"Nous ne voulons pas être dans un schéma franco-français pour expliquer aux autres comment il faut faire les choses. Nous-mêmes, il nous reste encore beaucoup à faire" a professé ce mercredi 8 janvier Nicolas Florian, dans une frontière un peu flou entre le costume de maire et celui de candidat, au moment de préciser un peu les choses quant au contenu du programme (encore non défini) du futur sommet Afrique-France, qui se tiendra à Bordeaux en juin prochain (et qui a déjà son contre-sommet programmé).

Le président de la métropole, Patrick Bobet, a été dans le même sens en déclarant "sentir un engouement local pour ce sommet, tiré par des acteurs majeurs. Nous avons su aller chercher les sociétés civiles pour éviter l'écueil de l'entre-soi. C'est une opportunité pour nous de rayonner, Bordeaux ne peut pas se passer de cette visibilité, d'où la volonté d'un stand commun entre la métropole et la ville de 300 mètres carrés qui sera situé à l'entrée de la "Cité des Solutions". Nos entreprises auront aussi des choses à montrer, d'où l'aide qu'on va leur apporter". Cette aide, c'est une enveloppe de 500 000 euros donnée par l'État pour "faciliter la participation des entreprises de Gironde".

Couleur locale

Pour ce qui est de la participation bordelaise à l'évènement, des institutions reconnues sont déjà engagées dans une démarche de participation : les Girondins de Bordeaux, la CCI ou encore les Universités de Bordeaux et Bordeaux Montaigne. L'Université de Bordeaux, par exemple, compte faire participer son consortium U7, créé à l'occasion du dernier G7 de Biarritz et lancer une campagne pour réunir d'anciens élèves africains passés entre ses murs. Bordeaux Montaigne fera partir en mars plusieurs étudiants en Tanzanie qui ramèneront des vidéos diffusées durant le sommet. À l'occasion de la cérémonie d'Honoris causa du recteur de l'Université de Dakar, Ibrahima Thioub, qui se tiendra le 21 janvier prochain, elle va lancer un "Pôle Culture" qui sera chargé de réfléchir autour des thèmes des villes et de la créativité (animation, littérature africaine, mode, musique, etc.), afin de proposer de futures performances artistiques durant l'évènement, qui seront aussi l'occasion d'accueillir un match de football (Girondins de Bordeaux/ Olympique Lyonnais) "dédié aux diasporas".

(En)Jeux politiques

En tout, la mairie et la métropole annoncent plus de cinquante évènements programmés entre janvier et juin prochain dont des conférences, projections ou expositions, sans oublier la tenue de la huitième édition des Journées Nationales des Diasporas Africaines en avril. Arts plastiques dans les écoles, panorama de littérature africaine à la librairie Mollat (et participation des autres librairies de la ville), menu africain dans les cantines scolaires… Bordeaux compte donc bien porter les couleurs, y compris au travers de son tissu économique : 245 conférences, 400 pitchs autour du thème choisi pour cette édition, "villes et territoires durables" : le Grand Port Maritime et le Barreau de Bordeaux ont déjà acté leur participation, en plus des nombreuses entreprises locales qui devraient aussi être de la partie (pour environ 1000 entreprises en tout, dont 500 africaines).

Politiquement, enfin, Bordeaux compte s'engager au travers de So Coopération, le réseau régional pour la coopération et la solidarité internationale. Son président, Jean du Bois de Gaudusson, a ainsi précisé que le réseau tiendrait "deux ateliers dans la Cité des Solutions. Quand on parle des relations entre les pays africains et la France, on ne peut pas éliminer le problème de la gouvernance. Nous essaierons de réfléchir à la réinvention des modes de gouvernance existants, pourquoi pas avec les chefs d'États eux-mêmes. On s'interrogera aussi sur la société civile et les solutions qu'elle peut apporter aux villes durables". Vaste programme, donc, censé, s'il en est, passer un message : on ne compte pas faire ça dans notre coin. La preuve : pas moins de 25 000 personnes sont attendues. Et si, tout comme le contenu complet, le dispositif de sécurité n'a pas encore été esquissé, nul doute qu'il devrait aussi être au programme. Le contexte n'aidera pas : le 13 janvier prochain (après un report en fin d'année), Emmanuel Macron rencontrera à Pau les cinq chefs d'État africains du Sahel (Niger, Burkina Faso, Tchad, Mauritanie, Mali) pour clarifier la présence militaire française face à des attaques des groupes islamistes de plus en plus fréquentes et meurtrières (notamment celle du 11 décembre au Niger). Gageons que la grand-messe bordelaise sera plus détendue que le rendez-vous palois...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1988
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires