Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Suite à la démission d'Edouard Philippe, c'est Jean Castex, haut-fonctionnaire coordonnateur de la stratégie nationale de déconfinement, qui a été nommé Premier Ministre. Charge à lui de former un nouveau Gouvernement.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

03/07/20 : Édouard Philippe a remis la démission de son gouvernement ce vendredi 3 juillet. Démission acceptée par l'Elysée.

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

29/06/20 : A Royan (17), le maire sortant (LR) Patrick Marengo conserve son fauteuil de maire avec 52,21% des voix face au marcheur Thomas Lafarie avec 21,63 %.Le taux de participation, 35,74 %, est sensiblement le même que celui du premier tour (35,25%).

29/06/20 : A Rochefort (17), le maire sortant Hervé Blanché a retrouvé son fauteuil avec 3494 voix (58,86%) contre 2442 pour Rémi Letrou (41,14%). Le taux de participation est de 35,08%.

29/06/20 : Le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray (Bayonne toujours un temps d'avance) proche de la majorité présidentielle, a été réélu avec 51,23% face à la liste de gauche commune Bayonne-Ville ouverte et Demain Bayonne Bihar Baiona, avec 46,19%

28/06/20 : À Pessac, le maire sortant Franck Raynal est réélu de justesse avec 50,57% face au candidat tose et vert Sébastien Saint-Pasteur et son alliance avec Laure Curvale (49,63%).

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/07/20 | La Rochelle : Les Francos, ça continue quand même

    Lire

    Les Francofolies étant annulées pour cette année, ses organisateurs proposent un concert exceptionnel le 14 juillet au jardin Bobinec, avenue Général de Gaulle, à partir de 18h. Au programme : les artistes du Chantier des Francos 2020. Ce concert est gratuit sur réservation dans la limite des places disponibles. Billets à retirer au bureau des Francofolies, 2 rue de la Désirée à La Rochelle, du 6 juillet jusqu'au 9 juillet (de 9h30 à 18h00). Nombre de places limité à 2 entrées par personne.

  • 06/07/20 | Deux-Sèvres : une enquête publique sur le foncier de l'accès au CH Nord

    Lire

    Le projet d'aménagement foncier concernant l'accès au centre hospitalier Nord Deux-Sèvres sur les communes de Bressuire (Noirterre), Geay et Faye-L'Abbesse fait l'objet d'une enquête publique jusqu'au 24 juillet, 17h, portant sur le périmètre et les prescriptions particulières du nouveau plan parcellaire et travaux connexes. Les agriculteurs et propriétaires concernés peuvent se rendre sur le site du Département 79 pour examiner le dossier de l'enquête. Contact: Magali Prévost 05 49 77 15 15.

  • 06/07/20 | Charente-Maritime : pas de parapente sur la Côte Sauvage

    Lire

    En août dernier, la maire de La Tremblade avait émis un arrêté interdisant la pratique du parapente sur toutes les plages de la Côte Sauvage. Pour Laurence Osta-Amigo, il s'agit aussi bien de préserver le cordon dunaire, déjà fragilisé par l'érosion et les submersions, que d'éviter un éventuel accident avec des promeneurs ou des baigneurs. Le parapentiste Claude de Monti avait saisi le tribunal administratif de Poitiers pour invalider l'arrêté. La justice vient de donner raison à l'élue.

  • 04/07/20 | Charente-Maritime :une enquête sur les circuits courts

    Lire

    Soutenant la démarche de développement des circuits courts engagée par le Département 17 en 2016, la Chambre d’agriculture 17 réalise une enquête afin de mieux connaitre les besoins et les attentes des producteurs locaux en circuits courts et l’intérêt de chacun concernant les outils développés par la collectivité. Dans le but de mieux valoriser l’offre, elle recense également les activités (produits, lieux de vente, agrotourisme…) des entreprises en circuits courts. Contact: 05 46 50 45 00.

  • 04/07/20 | Dax : à la découverte du patrimoine Belle époque de la cité thermale

    Lire

    Avec Dax Architecture (Ed. Kilika), l'historien landais Kévin Laussu offre une riche étude de fond sur ce patrimoine méconnu de la cité thermale. Une première publication qui salue près de 15 ans d'inventaire, et un outil pour mieux connaître l'identité et l'histoire récente de cette ville labellisée Art et Histoire par le ministère de la Culture cet hiver. De quoi prendre conscience aussi des richesses locales à protéger, des belles demeures jusqu'aux portes en bois sculpté et ferronneries.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Tribune Libre - Fabien Robert: les moyens d'une ambition pour le logement étudiant

22/09/2019 | Pour une meilleure connaissance et un effort de sensibilisation à destination des propriétaires

Fabien Robert, maire adjoint de Bordeaux

L’attractivité de Bordeaux Métropole ne se dément pas pour des étudiants pleins d’enthousiasme et de projets, et c’est une chance pour notre territoire. Mais ils sont confrontés à un défi majeur : trouver un logement.

Avec une croissance de plus de 30 000 étudiants depuis 2000, un passage du cap des 100 000 étudiants dans la métropole bordelaise et des prévisions de croissance de 115 000 étudiants en 2027, la question du logement étudiant, et plus généralement des jeunes, s’inscrit comme un défi majeur de nos politiques publiques pour garantir une qualité d’étude et de vie à ces jeunes adultes métropolitains. L’attractivité résidentielle et économique de la métropole se traduit concrètement depuis quelques années par l’ouverture et l’implantation de nouvelles écoles et établissements d’enseignement supérieur : ENSPIMA (Ecole d’ingénieur dans le domaine de l’aéronautique, du spatial et de la défense), l'Estaca (École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile), l’ESSCA (École supérieure des sciences commerciales d’Angers), Digital Campus Bordeaux, Rap School Barbey, Ecole IA (Microsoft)…

Se donner les moyens d’une ambition plus importante

Permettre à nos étudiants de se loger est essentiel et doit être appréhendé à toutes les échelles de temps : de l’urgence de la rentrée universitaire aux actions à moyen et long terme.

Depuis quelques années, l’offre sociale publique (CROUS et bailleurs sociaux) sur la métropole bordelaise comble progressivement son retard, avec un rythme de construction annuel de 300 logements par an portant leur nombre de logements sociaux étudiants à près de 9100 à la rentrée 2019. Pour autant chaque rentrée universitaire nous démontre que cette offre reste insuffisante, le besoin augmentant plus vite que l’offre.

Nous, pouvoirs publics, devons collectivement nous donner les moyens d’une ambition plus importante afin de consolider cette offre au regard de la tension sur le marché privé et proposer des tarifs plus compatibles avec les ressources des étudiants et leur famille.

Pour cela, la Métropole et la Ville de Bordeaux, avec l’Etat et la Région Nouvelle-Aquitaine, ont engagé un travail associant l’ensemble des acteurs de l’habitat et de l’enseignement supérieur de notre territoire. Notre ambition est fondée sur l’alliance des compétences et leviers de chacun pour avoir, à l’horizon 2030, un ratio de 12 logements étudiants sociaux pour 100 étudiants (contre 10% au national) et de disposer d’une offre de 14 500 logements étudiants conventionnés (CROUS et bailleurs sociaux). Il faudra, pour ce faire, presque doubler le rythme de construction actuel, en passant de 300 logements conventionnés par an à 550 en moyenne.

Cela nécessite une mobilisation très forte de l’ensemble des acteurs, à commencer par ceux qui détiennent le foncier qui pourrait accueillir cette offre spécifique. Dès lors, nous allons lancer une campagne d’identification de ces immeubles que les partenaires publics pourraient mettre à disposition du CROUS ou des bailleurs sociaux pour la construction de logements étudiants.

Nous allons, également, continuer d’intégrer ce besoin bien en amont des grands projets et opérations urbaines en cours et futures et mobiliser les aménageurs, tels que La FAB qui mène le fameux programme des 50 000 logements autour des axes de transports collectifs (la Fabrique Bordeaux Métropole – lafab-bm.fr) ou l’OIN Euratlantique, pour prévoir une programmation complémentaire en logements étudiants dans leurs opérations.

Ce travail se fera en lien et complémentarité avec les stratégies foncières et immobilières des universités, dans le cadre de la dévolution de leur patrimoine, et des acteurs publics plus globalement.

Un parc privé plus lisible

Enfin, concernant le parc privé diffus qui répond aujourd’hui à près de 70% des besoins en logements étudiants, l’enjeu principal se situe autour d’une meilleure connaissance et une meilleure information sur l’offre disponible ainsi qu’un véritable effort de sensibilisation à destination des propriétaires. Nous souhaitons améliorer les outils de captation de logements à destination des étudiants. Cela peut passer par un renforcement des dispositifs existants (Locaviz du CROUS, dispositif « Un, Deux, Toit » de la Région) et des outils de communication sur l’offre disponible (plateformes). Et bien sûr, la lutte contre l’usage abusif de la location saisonnière, qui a déjà permis la remise sur le marché de 900 logements dans Bordeaux, doit s’intensifier.

Des solutions nouvelles et innovantes sauront être promues, telles que l’intermédiation en matière de colocation, l’intégration d’une part de logements jeunes dans les programmes immobiliers sociaux de droit commun ou encore le lancement d’appels à projets co-rédigés par les partenaires pour produire des logements étudiants abordables et exemplaires sur le plan environnemental sur les fonciers publics.

Voici les principales mesures que Bordeaux Métropole et ses partenaires s’engagent à mettre en œuvre, concrètement et loin des complaintes généralistes ou des effets d’annonce, afin que notre territoire demeure accessible et accueillant pour les générations futures.

Fabien Robert

 1er adjoint au Maire de Bordeaux Vice-Président de Bordeaux Métropole en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche

Fabien Robert
Par Fabien Robert

Crédit Photo : Fabien Robert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4388
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires