Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

S’abonner ici !
  • 21/04/18 | La Rochelle : une nouvelle présidente à la tête du lycée maritime

    Lire

    Leslie Widmann a été nommée à la présidence du CA du lycée maritime et aquacole de La Rochelle. Elle a travaillé 5 ans dans la gestion du port de la Cotinière en qualité de directrice du développement. Elle a créé Odyssée Développement, un bureau d'études en économie maritime en 2000 et en 2008, lauréate du Concours national du ministère de la recherche, une seconde société qui emploie 4 chercheurs sur un système objectif d'évaluation de la fraîcheur des produits de la mer destiné aux criées.

  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

  • 20/04/18 | Création d’un pôle ressources jeunesse à Villeneuve/Lot

    Lire

    Lors du Conseil communautaire du 12 avril dernier, les élus de l’Agglomération du Grand Villeneuvois ont voté la création d’un Pôle Ressources Jeunesse et son implantation en centre-ville de Villeneuve-sur-Lot, dans le quartier prioritaire Bastide. Ce Pôle accueillera la Mission locale du Pays Villeneuvois, l’Espace Métiers Aquitaine ainsi qu’un espace numérique.

  • 20/04/18 | Réduction des déchets: quelles sont vos pratiques ?

    Lire

    Emballages plastiques, biodéchets, déchets verts, déchets d'équipements électriques et électroniques et tarification incitative, voilà les 5 items sur lesquels la Région interroge ses habitants, via une enquête en ligne, dans le cadre de l'élaboration d'un Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchet. En application de la loi NOTRe, le but est de définir, avec les acteurs locaux et les citoyens: « une véritable stratégie territoriale, qui pose des ambitions et des orientations porteuses d'une dynamique en faveur de la transition écologique par l'économie circulaire ».

  • 20/04/18 | "Action Coeur de Ville" se décline à Rochefort

    Lire

    Rochefort fait partie des 222 villes retenues par l’État pour intégrer le dispositif « Action Cœur de Ville » qui lui permettra d’engager un plan de réhabilitation de l’habitat de son centre urbain en obtenant 25 millions € sur 5 ans. La municipalité, avec le concours des services de l’État, s’est déjà saisie du sujet en engageant un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du centre historique, dont elle présentera une première ébauche à la population lundi 23 avril à 18 h au Palais des Congrès.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Lormont: 3 ° édition des rencontres citoyennes pour Lissandre-Verdière-Joualles

23/03/2018 | La troisième édition des rencontres citoyennes des quartiers Lissandre-Verdière-Joualles a eu lieu mercredi soir en présence de Jean Touzeau et d'une partie de son équipe.

RC lissandre une

C'est à la salle des fêtes de Lissandre, qu'a eu lieu, mercredi dernier, la troisième édition des rencontres citoyennes du secteur Lissandre-Verdière-Joualles. L'occasion, pour les habitants de ces quartiers, d'évoquer directement leurs préoccupations en présence de Jean Touzeau, Maire de la commune. Une soirée à laquelle participaient également Yasmina Boultam, adjointe à la citoyenneté, Jean Bac, responsable du pôle participation des habitants et quotidienneté et Sébastien Machefel, chargé de mission politique de la ville.

C'est donc à la salle des fêtes de Lissandre qu'a eu lieu mercredi soir, la troisième édition des rencontres citoyennes pour le secteur Lissandre-Verdière-Joualles. Un exercice de démocratie participative auquel les habitants s'étaient déjà prêtés en 2014-2015 et 2016-2017 et qui, pour Jean Touzeau, a porté ses fruits : « Cela permet, pour un quartier, de se situer. Être citoyen, c'est partager un socle commun qui nous rassemble. Sur 2017, on est sur un taux de réponse positive à plus de 70%. Je suis très fier de voir cette évolution de la ville de Lormont ». Une démarche axée sur la proximité et le dialogue avec les administrés, afin de trouver des solutions durables aux différentes problématiques.

Le problème récurrent de la mobilité

Et parmi les thématiques les plus citées, en tête, celle de la mobilité, avec, bien sûr les questions de circulation et de stationnement. Suite à la vitesse excessive de nombreux automobilistes, notamment rue des Amoureux, la municipalité envisage de faire intervenir la police et mettre en place une signalisation spécifique. Autre problème qui pourrait nécessiter l'intervention des forces de l'ordre : les difficultés de stationnement, les soirs de grands matches, autour du parc de l'Ermitage. Côté transports en commun, la municipalité mise d'ici deux-trois ans, sur une ligne Bassens-Campus. L'objectif étant de déposer sa voiture à Bassens pour prendre le bus via Brazza, St Jean, le Campus, avec une ligne rapide. Autre projet : consacrer une des deux voies de circulation, entre Carriet et Marie Brizard, aux transports en commun. A plus long terme (cinq à dix ans), piétons et cyclistes devraient bénéficier de la « brazzaligne » pour aller jusqu'à la gare d'Orléans. Une ligne qui compléterait la ligne 7 (Bassens-Campus).

Des questions de propreté

Concernant le ramassage des ordures rue Sourbes, (actuellement fermée à la circulation), un petit camion pourrait passer afin d'éviter le regroupement de déchets plus bas. Quant au chemin du Bouleau, une ouverture en ce sens pourrait être prise en compte dans le cadre de travaux. Autre sujet de préoccupation, les dates de collecte des déchets, différentes depuis le 5 mars, suite à un changement de contrat entre le SIVOM et Véolia et dont semblent découler certains dysfonctionnements. La Mairie suggérant à ses administrés, non seulement de faire remonter les informations jusqu'à ses services techniques, mais aussi de prendre en compte les nouveaux horaires d'intervention, le ramassage des ordures ayant lieu les mardis et vendredis matin et le tri, le vendredi après-midi. Concernant l'entretien des trottoirs, et notamment ceux de la rue de la Verrière, Jean Touzeau précise que le travail se fait aujourd'hui à la main, les désherbants étant interdits.

De nouveaux équipements

Une soirée lors de laquelle le Maire a tenu à rappeler l'importance des nouveaux équipements dont bénéficie ou va bénéficier la ville. « Un des grands projets étant d'avoir rapidement une desserte de la partie basse de la ville ; sur la partie haute, la majeure partie des habitants étant à moins de 300 mètres d'une station de tram ou de bus . Pour les aménagements, il reste une partie de Carriet à démolir et reconstruire mais l'objectif étant de faire prendre conscience que, près des logements, il y a tous les services auxquels on devrait accéder, demain, davantage par des cheminements doux (marche, vélo) et moins par la voiture ». Dans cet esprit, s'inscrit le désir de la municipalité de relier toute une série de quartiers au travers de ses espaces verts pour faire de Lormont, la ville des sept parcs :

-Carriet

-L'Ermitage (définitivement classé espace naturel sensible au prochain conseil municipal)

-Le Parc des Lauriers (obtenu grâce à travail sur dix ans pour reconstruire la maison de retraite des Coteaux, les Lauriers, la Résidence Victor Hugo et l'EHPAD)

-Le Parc du Bois Fleuri

-Le Parc autour du Château de Génicart

-Le Parc des akènes

-Le Parc du Grand Tressan

Autre souhait de la municipalité : que les problèmes de stationnement soient traités en dehors de la ville. Et donc que les communes de Montussan, Artigues et Yvrac puissent aménager des aires de co-voiturage ou des stations de transports en commun. Côté réalisations, Jean Touzeau est également revenu sur Brassens-Camus (« un pôle d'excellence »), le Pôle territorial de solidarité (« dont le parvis n'est pas fini »), la salle de gym de Ladoumègue qui ouvrira en septembre, le poste de police, rue des Garrosses qui ouvrira dans l'année, les Cascades de Garonne (« un projet à financement privé de 24-25 M€ ») et enfin, la Buttinière, pôle d'innovation sociale (habitat, extension du parc relais); un projet tourné vers l'emploi et la formation des jeunes. Parallèlement, l'accent doit être mis sur la question scolaire avec le dédoublement des classes du CP au CE1 (pas plus de 12éléves par classe). Un Pôle éducatif élémentaire-maternelle devant être réalisé avec l'extension de l'école Marie Curie.

 RC lissandre ok

Des problématiques qui restent à traiter

Des problèmes ont par ailleurs émergé lors du débat qui a clôturé la séance. Ainsi, certains administrés ont évoqué le fait que la Mairie, en mettant l'accent sur les transports en commun, s'exprimait comme si « la voiture n'était plus censée exister dans les trois ans à venir, alors que compte tenu de la répartition très centralisée des emplois sur la Métropole et de la saturation du tram, (on) ne peut s'en passer ». Une demande de révision des normes de stationnement, notamment autour des grands projets de la commune (surtout le stade et le gymnase), a également été demandée. Une question qui devrait être étudiée en fonction du PLU. Quant aux différentes thématiques, elles seront à nouveau débattues lors de l'atelier du 12 avril qui aura lieu de 15h30 à19h, 15 rue Dupin.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4665
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires