Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/10/18 : La diffusion de la mini-série TV, "Victor Hugo ennemi d'Etat", tournée en Dordogne, est annoncée pour les 5 et 6 novembre. Elle se présente en quatre épisodes et met en scène les comédiens Isabelle Carré et Yannick Choirat dans le rôle principal.

22/10/18 : La Rochelle : la Ville et la Chambre d'Agriculture organisent un marché fermier d'automne, le 27 octobre de 10h à 19h place de Verdun. Thématique : la citrouille, avec des ateliers confections de citrouilles d'Halloween pour les enfants de 14 à 17h.

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/10/18 | Charente-Maritime : 13 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Un arrêté publié au Journal Officiel acte comme ayant un subi une catastrophe naturelle, 13 communes de Charente-Maritime, suite aux forts épisodes de pluies, inondations et coulées de boue survenus entre le 26 mai et le 12 juin 2018: Brizambourg, Saint-Sauvant, Saint-Simon-de-Bordes, Coulonges, Etaules, Meux, Mortiers, Saint-Martial-de-Vitaterne, Saint-Sulpice-de-Royan, Bazauges, Seigné, Champagne. Les sinistrés ont jusqu'au 29 octobre pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur assurance.

  • 23/10/18 | Ford Blanquefort : le plan de Punch présenté

    Lire

    Des responsables de la société Punch ont été reçus ce mardi à Bordeaux à l'occasion d'une présentation officielle de leur projet de reprise de l'usine Ford de Blanquefort. Didier Lallemand, préfet de région, a souligné à la sortie "disposer d'une base qui paraît solide, il reste encore une négociation à avoir sur certains éléments sociaux. Le PSE serait une catastrophe. Il y a une reprise sérieuse, qui est financée, ce serait une trahison si demain Ford quittait la région sur de mauvaises raisons". De leurs côtés, les syndicats CGT, FO et CFTC appellent les salariés de l'usine à une manifestation jeudi 25 octobre à Bordeaux.

  • 23/10/18 | Girondins de Bordeaux : la vente repoussée.

    Lire

    La finalisation de la vente du club des Girondins de Bordeaux (entre M6 et GACP, qui devait avoir lieu ce matin dans un cabinet d'avocats parisiens, a été repoussée de quinze jours. Officiellement, un "retard de mise à disposition des fonds" a été évoqué. Pour le président du club, Stéphane Martin, c'est un problème "administratif". Cela confirme en tout cas les difficultés de GACP a réunir les 75 millions d'euros nécessaires. Ces derniers devraient cependant être débloqués dans la semaine. L'annonce d'un nouveau président, elle, devrait suivre.

  • 23/10/18 | Poitiers: Tous à la patinoire avec Pass’sport

    Lire

    Du 20 octobre au 4 novembre, la Communauté Urbaine de Grand Poitiers met en place son Pass’Sport. Il permet, pour les enfants des 40 communes jusqu’à 16 ans, un accès à la patinoire et le prêt de patins gratuitement tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 14h30 à 17h. Pour obtenir le Pass’Sport, rdv dans la mairie de votre commune. Renseignements : 05 49 52 35 35 ou pass-sports@grandpoitiers.fr

  • 23/10/18 | La Rochelle : après les travaux, un exercice de protection contre les submersions

    Lire

    Suite aux travaux de protection contre les submersions marines menés dans le quartier du Gabut et de la Ville en Bois, la ville de La Rochelle va mener un exercice de simulation d'état d'alerte submersions, le vendredi 23 novembre à partir de 17h. Formés les 18 et 19 octobre, 18 des 26 agents chargés d'intervenir seront mobilisés pour mettre en place clapets et batardeaux entre le pont Scherzer et l'esplanade du Gabut pour un test grandeur nature avant l'hiver.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Un capteur écolo pour le surf de demain

20/07/2016 | Surfer en aidant la planète, voilà l'idée étonnante de quatre bordelais. Avec leur capteur Slide-R, ils concilient objets connectés et protection des océans

Okahina

Gopros, vélos high-tech et montres intelligentes : la réputation des objets connectés auprès des sportifs n'est plus à faire. Mesurer ses performances et les étudier grâce à l'électronique est devenu une pratique courante. Les partager sur les réseaux sociaux aussi. Surf'in est consciente de ce désir du public. Son Slide-R (de l'anglais slide, glisser) s'adresse à la communauté de la glisse sur le mode de la modernité et du fun. Mais, pour la start'up bordelaise, créée il y a un peu plus d'un an autour du projet, l'innovation va plus loin.

 Ils sont pour l'instant uniques en leur genre. Comme l'explique Loïc Griffie, co-fondateur de Surf'in, Slide-R combine deux missions. Capteur embarqué sur la planche du sportif, il mesure ses mouvements (vitesse, position, hauteur des sauts) et les transmet à son téléphone après l'effort. Outil de mesure lorsqu'il est utilisé dans l'eau, et c'est là la nouveauté, il collecte aussi les données environnementales (température, salinité) de l'eau.

 Un Made in France responsable

Ces nouvelles fonctionnalités ont une raison d'être : Slide-R envoie les informations rassemblées aux centres océanographiques qui protègent les écosystèmes du littoral. « On surfe toute l'année et sur toute la planète » explique Loïc Griffie « Nous avons voulu le mettre à profit » Alors que le label Pavillon bleu établit par exemple ses mesures quatre fois par an, Slide-R rassemble des données en permanence. Avec fiabilité ? Le nombre d'utilisateurs attendus devrait rendre la marge d'erreur négligeable.

 La mission écologique n'est pas accessoire. « Nous voulions concevoir un objet ludique qui puisse aussi participer à quelque chose d'un peu plus global » reprend Loïc Griffie, qui entend « apporter sa pierre à l'édifice » sur le plan environnemental. Une première rencontre avec l'Ifremer de Brest a eu lieu en juillet. Une seconde est prévue fin septembre.

La start'up va plus loin. « Slide-R est pensé, designé et fabriqué entièrement en France » insiste Loïc Griffie « Et nous souhaitons qu'il le reste » Pour respecter son engagement, Surf'in noue des partenariats avec des entreprises du pays, comme la start'up d'objets connectés caennaise Ob'do ou l’agence bordelaise Elem, installée à Darwin. Découverte éclairante pour les 4 concepteurs de Slide-R, de retour vers le « concret » après des parcours dans la banque et l'informatique : produire en France est tout à fait possible. Et abordable.

A l'assaut des vagues artificielles

 Le surfeur Laurent Héquily, développeur d'Okahina Wave, travaille lui aussi à une glisse plus éthique. Porté par l'entreprise Waveriding Solutions, son projet propose de créer des vagues artificielles en milieu naturel. Pour les non-initiés : une sorte de piscine, installée sur un plan d'eau, où des vagues, produites par une technologie inspirée des atolls, sont modulées à distance et sur commande.

Encore peu diffusé, le concept est à la mode. L'entreprise de Laurent Héquily est pourtant la seule à étudier sa déclinaison verte : sans béton, et sans destruction des biotopes. La rencontre avec Surf'in a été une évidence. Un partenariat entre les deux projets est annoncé, se félicite Loïc Griffie, pour qui « Okahina Wave correspond exactement au type de technologie que Surf'in voudrait voir apparaître ».

La vague artificielle mesurée par Slide-R n'est pas pour cet été, mais les projets avancent vite. Impossible pour l'instant de décrire le boitier Slide-R, sinon en précisant que sa taille avoisinera les 4x4 cm. Le design est encore à l'étude. En revanche, une date est déjà fixée : la distribution du produit commencera en mai 2017.

Et si les pré-commandes, bientôt ouvertes sur Internet, visent d'abord l'Europe (Espagne, Portugal, Allemagne, Royaume-Uni et Pays-Bas], la start-up ne s'interdit rien. Loïc Griffie, qui mentionne une « volonté, à terme, d'aller un peu plus loin » cite les États-Unis ou l’Australie comme cibles potentielles. Rien n'est fait, mais il est permis d'espérer. Les sports de glisse n'ont pas de frontières.

Joséphine Duteuil
Par Joséphine Duteuil

Crédit Photo : Waveriding Solutions

Partager sur Facebook
Vu par vous
1250
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires