Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Un capteur écolo pour le surf de demain

20/07/2016 | Surfer en aidant la planète, voilà l'idée étonnante de quatre bordelais. Avec leur capteur Slide-R, ils concilient objets connectés et protection des océans

Okahina

Gopros, vélos high-tech et montres intelligentes : la réputation des objets connectés auprès des sportifs n'est plus à faire. Mesurer ses performances et les étudier grâce à l'électronique est devenu une pratique courante. Les partager sur les réseaux sociaux aussi. Surf'in est consciente de ce désir du public. Son Slide-R (de l'anglais slide, glisser) s'adresse à la communauté de la glisse sur le mode de la modernité et du fun. Mais, pour la start'up bordelaise, créée il y a un peu plus d'un an autour du projet, l'innovation va plus loin.

 Ils sont pour l'instant uniques en leur genre. Comme l'explique Loïc Griffie, co-fondateur de Surf'in, Slide-R combine deux missions. Capteur embarqué sur la planche du sportif, il mesure ses mouvements (vitesse, position, hauteur des sauts) et les transmet à son téléphone après l'effort. Outil de mesure lorsqu'il est utilisé dans l'eau, et c'est là la nouveauté, il collecte aussi les données environnementales (température, salinité) de l'eau.

 Un Made in France responsable

Ces nouvelles fonctionnalités ont une raison d'être : Slide-R envoie les informations rassemblées aux centres océanographiques qui protègent les écosystèmes du littoral. « On surfe toute l'année et sur toute la planète » explique Loïc Griffie « Nous avons voulu le mettre à profit » Alors que le label Pavillon bleu établit par exemple ses mesures quatre fois par an, Slide-R rassemble des données en permanence. Avec fiabilité ? Le nombre d'utilisateurs attendus devrait rendre la marge d'erreur négligeable.

 La mission écologique n'est pas accessoire. « Nous voulions concevoir un objet ludique qui puisse aussi participer à quelque chose d'un peu plus global » reprend Loïc Griffie, qui entend « apporter sa pierre à l'édifice » sur le plan environnemental. Une première rencontre avec l'Ifremer de Brest a eu lieu en juillet. Une seconde est prévue fin septembre.

La start'up va plus loin. « Slide-R est pensé, designé et fabriqué entièrement en France » insiste Loïc Griffie « Et nous souhaitons qu'il le reste » Pour respecter son engagement, Surf'in noue des partenariats avec des entreprises du pays, comme la start'up d'objets connectés caennaise Ob'do ou l’agence bordelaise Elem, installée à Darwin. Découverte éclairante pour les 4 concepteurs de Slide-R, de retour vers le « concret » après des parcours dans la banque et l'informatique : produire en France est tout à fait possible. Et abordable.

A l'assaut des vagues artificielles

 Le surfeur Laurent Héquily, développeur d'Okahina Wave, travaille lui aussi à une glisse plus éthique. Porté par l'entreprise Waveriding Solutions, son projet propose de créer des vagues artificielles en milieu naturel. Pour les non-initiés : une sorte de piscine, installée sur un plan d'eau, où des vagues, produites par une technologie inspirée des atolls, sont modulées à distance et sur commande.

Encore peu diffusé, le concept est à la mode. L'entreprise de Laurent Héquily est pourtant la seule à étudier sa déclinaison verte : sans béton, et sans destruction des biotopes. La rencontre avec Surf'in a été une évidence. Un partenariat entre les deux projets est annoncé, se félicite Loïc Griffie, pour qui « Okahina Wave correspond exactement au type de technologie que Surf'in voudrait voir apparaître ».

La vague artificielle mesurée par Slide-R n'est pas pour cet été, mais les projets avancent vite. Impossible pour l'instant de décrire le boitier Slide-R, sinon en précisant que sa taille avoisinera les 4x4 cm. Le design est encore à l'étude. En revanche, une date est déjà fixée : la distribution du produit commencera en mai 2017.

Et si les pré-commandes, bientôt ouvertes sur Internet, visent d'abord l'Europe (Espagne, Portugal, Allemagne, Royaume-Uni et Pays-Bas], la start-up ne s'interdit rien. Loïc Griffie, qui mentionne une « volonté, à terme, d'aller un peu plus loin » cite les États-Unis ou l’Australie comme cibles potentielles. Rien n'est fait, mais il est permis d'espérer. Les sports de glisse n'ont pas de frontières.

Joséphine Duteuil
Par Joséphine Duteuil

Crédit Photo : Waveriding Solutions

Partager sur Facebook
Vu par vous
1226
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires