Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/12/21 : Le bordelais Fabien Robert, conseiller municipal de Bordeaux, conseiller métropolitain, et conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine a été nommé lors du conseil national du MoDem, Secrétaire général adjoint du parti par son président, François Bayrou.

03/12/21 : Noël à Bayonne débute ce week-end, avec un lancement officiel aujourd'hui à 17h30 et l’arrivée du père Noël tel un funambule sur la Nive. Pour ce week-end d'inauguration : marché de Noël, lâcher de lanternes, 2 jours autour des saveurs, animations…+ d'info

30/11/21 : Bordeaux - Dans le cadre de la quinzaine franco-russe soutenue par Bordeaux Métropole, l'Association des russisants d'Aquitaine organise le 9 décembre, la conférence : "De Lénine à Poutine: le sport, un enjeu politique en URSS et en Russie"+ d'info

29/11/21 : A la suite des annonces gouvernementales concernant la 3ème dose, le centre de vaccination du Parc des expositions de Pau s’adapte dès ce lundi en ouvrant 6 jours/semaine (contre 3 précédemment) permettant de passer de 1500 à 3600 vaccins par semaine.

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/12/21 | Lascaux en réalité virtuelle, une première mondiale en Belgique

    Lire

    Le Préhistomuseum, situé à Liège-Flémalle, accueille en exclusivité mondiale, du 4 décembre au 31 mai 2022 la première étape de la tournée internationale de l’exposition immersive de Lascaux. Equipés d'un casque, les visiteurs sont invités à pénétrer virtuellement dans la chapelle Sixtine de la Préhistoire. Les visiteurs découvriront la grotte en trois dimensions, de la salle des Taureaux jusqu’au diverticule des Félins. De l’exposition Lascaux 3, il reste un fac-similé, celui de la célèbre scène du Puits avec son homme mort.

  • 07/12/21 | Compost'Expo : Les biodéchets font salon

    Lire

    Le 1er salon néo-aquitain sur la prévention et la gestion de proximité des biodéchets se tient les 9 et 10 décembre au Stade Matmut Atlantique de Bordeaux. Organisé par le Réseau Compost Citoyen Nouvelle-Aquitaine, Compost'Expo présentera des matériels et services à l’usage des pros et des citoyens : composteurs individuels et collectifs, lombricomposteurs, des équipement de jardinage écologique, des bacs de culture autofertiles, des solutions de collectes, des armoires de tris, des formations qualifiantes, des solutions de collecte... Deux jours aussi de conférences livrées par des experts. Programme et informations

  • 07/12/21 | Covid 19 : Ouverture d'un nouveau centre vaccinal à Mérignac

    Lire

    Face à la montée de la cinquième vague et à la nécessité d’administrer une troisième dose aux adultes, la Ville de Mérignac en partenariat avec l’ARS va ouvrir un nouveau centre de vaccination à la Maison des Associations (av. du Maréchal de Lattre de Tassigny) à partir du jeudi 9 décembre du lundi au vendredi de 12h à 19h. 7 lignes vaccinales seront ouvertes (soit 500 vaccins/jour), pour parvenir à un fonctionnement à taux plein sur 9 lignes à mi-décembre 2021 (soit 750 vaccins/jour) jusqu'à fin février. Seul le vaccin Moderna sera administré, il est destiné aux plus de 30 ans. Accès sur rendez-vous.

  • 07/12/21 | Une cité éducative à Soyaux

    Lire

    Le 2 décembre, une convention tripartite a été signée pour la cité éducative de Soyaux. Les cités éducatives ont pour objectif de fédérer tous les acteurs des quartiers prioritaires et d'en faire des lieux de réussite en accompagnant les jeunes depuis la petite enfance jusqu'à l'insertion professionnelle. Avec cette convention, 5 axes vont pouvoir être développé au cours de ces 3 prochaines années à Soyaux : l'aide à la parentalité, la réussite éducative, le bien-être des enfants et des acteurs, la citoyenneté et l'accès à la culture.

  • 06/12/21 | Dordogne : La banque alimentaire collecte 100 tonnes de denrées

    Lire

    Grâce à la générosité des Périgourdins, La Banque alimentaire de la Dordogne a collecté 100 tonnes de produits alimentaires et d’hygiène les 26 et 27 novembre dernier, "ce qui n’atteint pas le record de l’année dernière (131 tonnes), mais qui est un score plus qu’honorable par rapport à 2018 et 2019", analyse le président Francis Herbert. Ces produits seront distribués à des familles dans le besoin par l'intermédiaire d'un réseau de 70 structures. En Dordogne, 12000 personnes sont concernées par cette aide.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Max et la campagne présidentielle

29/05/2017 | Le 2 janvier, vers 9 heures du matin, un américain est arrivé à Bordeaux. Témoin d’une élection présidentielle controversée, il partage son point de vue.

1

Quand je suis arrivé en France, j’avais hâte d’échapper à la politique américaine. Quel que soit mon avis personnel sur Trump et son accession à la présidence américaine, je n’ai pas eu envie de rester dans un environnement politique qui, d’après moi, était devenu toxique. Donc, je suis descendu de mon avion à l’aéroport de Bordeaux avec des projets pour une nouvelle ville et une nouvelle vie, sans politique. Un choix que j'ai tenu presque tout le mois de janvier. J’ai évité toutes les informations parlant de politique. Je me suis créé une bulle me permettant d'ignorer les nouveaux problèmes du monde.
Ma bulle a été confortable, mais elle n’a pas pu durer. C’est la politique française qui l’a faite éclater. Mon intérêt pour la politique de ce pays a commencé quand je suis allé à une conférence pour les étudiants Erasmus à propos des candidats aux primaires de la gauche, leurs similitudes et leurs différences. A la fin, je suis devenu complètement fasciné par l’élection présidentielle française, et la politique m’a intéressé à nouveau. Pendant les trois mois qui ont précédé l’élection, j'ai accompagné un ami français pour voir le processus de vote des primaires, j’ai assisté à un rassemblement pour l’homme qui est désormais devenu le Président de la République francaise, et j’ai débattu de ces élections avec pratiquement tous mes amis français. Alors, bien que je ne sois en aucun cas un expert de politique française, j'ai suivi cette campagne électorale d'assez près pour pouvoir l'évoquer à travers mon regard d’américain, et vous présentez ce que je vois comme les grandes différences entre l’élection américaine et l’élection française.

Des différences structurelles et culturelles

Techniquement, la différence la plus grande entre les élections aux Etats-Unis et en France c’est qu'ici vous avez un système de deux tours entre plusieurs candidats aux positionnements variés. En Amérique, en revanche, on a seulement un tour qui consiste en une compétition entre deux partis assez similaires et qui possèdent presque tout le pouvoir au sein du système politique américain. Cette limitation du choix crée un sentiment de cynisme aux Etats-Unis. On ne perçoit pas que les élections peuvent représenter une véritable décision, un vrai choix pour les citoyens. Généralement, on est moins engagé en politique à cause de ça. En effet, seulement 58% de la population américaine a voté lors de l’élection de 2016.
On ne peut pas dire que ce pessimisme n’existe pas en France. J’ai parlé avec des français qui ont décidé de voter blanc ou de s’abstenir de voter. Ils ont ce même sentiment d’impuissance. Néanmoins, d’après moi ce sentiment est beaucoup moins fort en France. La différence technique que j’ai déjà évoquée joue un rôle important dans cette disparité. Les français ont l’opportunité de voter pour quelqu’un qui représente leurs valeurs. S’il y a beaucoup de monde qui croit que la France a besoin de changer drastiquement sa politique, la plupart d’entre eux pensent que ce type de changement est véritablement possible.

Mais ce n’est pas seulement grâce à l'organisation des élections que les français s’intéressent plus à la politique. Ce phénomène est également expliqué par les différences culturelles entre nos deux pays. Généralement, la politique est considérée par les américains comme la responsabilité des autres. Comme mentionné précédemment, il y a un sentiment de pessimisme aux Etats-Unis, une idée qu’on ne peut rien changer. Mais il y a aussi un peu de paresse, l'impression que l'on n’a pas besoin de se préoccuper de la politique, mais que c'est le problème des autres en quelque sorte. Les français pour la plupart regardent la politique d'une manière diffèrente. Elle est une partie intégrante de la vie, quelque chose dont les citoyens français ont besoin de s’occuper. C'est un constat frappant: voter, ou au moins avoir une opinion politique, en France ce n’est pas un droit, c’est quasiment un devoir. Aux Etats-Unis, il est considéré comme impoli de parler de politique avec les autres personnes. Les discussions sont rares, les débats ne se passent presque jamais. Là encore, c’est complètement diffèrent en France. La politique est discutée partout et tout le temps, et même si c’est seulement pour la critiquer sans forcément proposer de solutions alternatives. C’est vu comme quelque chose d'important pour tous les citoyens français.

Le peuple français participe à la politique de son pays d'une maniere engagée et pleine d’espoir. D’après moi, les Etats-Unis devraient suivre votre exemple.

Max Lieblich
Par Max Lieblich

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
1814
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires