Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/11/18 : Edgar Feuchtwanger fut le voisin d'Hitler de 1929 à 1939. Âgé de 94 ans, il vient témoigner le 23 nov à Pessac à l’occasion de la projection du documentaire « Hitler, mon voisin, 1929-1939, souvenir d’un enfant juif ».

21/11/18 : Colloque de l’Observatoire National de la Précarité Energétique le 23 nov. à l'Hôtel du Département à Bordeaux. Ce colloque national présentera les chiffres de la précarité énergétique en France et les dispositifs de prévention et d’accompagnement.

21/11/18 : L'ancien international tricolore de football, Djibril Cissé, sera présent lors de l'inauguration des Foulées littéraires samedi 24 novembre à Lormont.

21/11/18 : Rassemblement à l'initiative de la Coordination Rurale 47, vendredi à 8h30 devant le tribunal d'Agen, en soutien à l'agriculteur victime d'une attaque au couteau en juin 2017 et dont son procès se tient le 23 novembre.

20/11/18 : La Rochelle : nouveaux blocages ce matin devant le site pétrolier de La Pallice, où les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager l'accès et la route. Un automobiliste ayant forcé le barrage de police a été interpellé.

20/11/18 : En Dordogne, le trafic était encore perturbé ce mardi par les gilets jaunes, notamment dans l'agglomération de Bergerac, avec de nombreux poids-lourds bloqués et stationnés le long des routes. De nombreux blocages et barrages filtrants sont attendus.

20/11/18 : Les installations de péage automatique ont été incendiées à Virsac en Gironde sur l'autoroute A 10 par des gilets jaunes dans la nuit de lundi à mardi.

20/11/18 : Grand Poitiers organise le mercredi 21 novembre à 18h au centre socio-culturel des Trois Cités une réunion publique d'échanges sur le Projet de territoire de Grand Poitiers.

19/11/18 : Charente-Maritime : grosse mobilisation des gilets jaunes encore aujourd'hui, avec des barrages filtrants renouvelés à La Rochelle, Royan et Saintes aux entrées et en sorties de villes.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompenser les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/11/18 | Zéro déchet, zéro gaspi

    Lire

    Les 23 et 24 novembre, Bordeaux Métropole organise dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets le « Festival ZZ ». Près d’une centaine de rendez-vous sont prévus lors de ces 2 jours comme des ateliers, des jeux, des concerts, des conférences... Près de 80 structures locales et artisans seront présentS pour sensibiliser le grand public et les élèves des écoles. Programmation complète

  • 20/11/18 | La Rochelle : de nouveaux blocages à La Pallice

    Lire

    La police et la gendarmerie sont intervenues ce matin à la demande du préfet pour assurer la fluidité de la circulation aux abords des dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle, et pour libérer les accès à la rocade à Saintes, de nouveau bloquée. Selon un communiqué de la préfecture, "un automobiliste ayant forcé un barrage de police a été interpellé pour mise en danger de la vie d'autrui et violence sur agent de la force publique".

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : quatrième jour en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le Lot-et-Garonne, plusieurs gilets jaunes, accompagnés de transporteurs et d'agriculteurs, bloquaient ce matin le péage de Samazan (A62 sortie 5) et laissaient passer les voitures. Un barrage filtrant était mis en place à Marmande sur le rond-point d'un centre commercial en direction de Bordeaux. La Charente Maritime a subi des embouteillages (nationale 11 de Beaulieu au pont de l'île de Ré). A Pau, 150 camions de forains et des gilets jaunes ont prévu d'organiser une opération escargot sur l'A64. Barrage filtrant à Langon

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : la Gironde toujours perturbée

    Lire

    Plusieurs postes automates du péage de Virsac ont été brûlés dans la nuit de lundi à mardi par les gilets jaunes. Au nord de Bordeaux, un blocage subsiste toujours sur la RN10 au niveau de Saint-André de Cubzac. Au sud, la police a levé le blocage de l'A63 (au niveau de Marcheprime dans le sens Bayonne-Bordeaux), mais les itinéraires bis étaient toujours saturés ce matin. Sur l'A62, un barrage filtrant bloque toujours les camions au niveau de Langon. A 10h, la sortie 35 de l'A10 était fermée dans les deux sens de circulation.

  • 20/11/18 | La carte jeune s'exporte

    Lire

    Douze communes de la métropole (Ambarès-et-Lagrave, Ambès, Artigues-près-Bordeaux, Bordeaux, Bouliac, Gradignan, Le Bouscat, Le Taillan-Médoc, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Médard-en-Jalles et Talence) ont annoncé leur intention de proposer dans chacune de leurs communes la mise en place d'une carte jeune accessible à tous les résidents de moins de 26 ans, prévue pour mars 2019. A Bordeaux, le dispositif a été lancé il y a cinq ans et profite à plus de 25 000 jeunes, leur permettant de bénéficier de différentes réductions dans des lieux culturels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Max et la campagne présidentielle

29/05/2017 | Le 2 janvier, vers 9 heures du matin, un américain est arrivé à Bordeaux. Témoin d’une élection présidentielle controversée, il partage son point de vue.

Campagne pour les élections à Royan

Quand je suis arrivé en France, j’avais hâte d’échapper à la politique américaine. Quel que soit mon avis personnel sur Trump et son accession à la présidence américaine, je n’ai pas eu envie de rester dans un environnement politique qui, d’après moi, était devenu toxique. Donc, je suis descendu de mon avion à l’aéroport de Bordeaux avec des projets pour une nouvelle ville et une nouvelle vie, sans politique. Un choix que j'ai tenu presque tout le mois de janvier. J’ai évité toutes les informations parlant de politique. Je me suis créé une bulle me permettant d'ignorer les nouveaux problèmes du monde.
Ma bulle a été confortable, mais elle n’a pas pu durer. C’est la politique française qui l’a faite éclater. Mon intérêt pour la politique de ce pays a commencé quand je suis allé à une conférence pour les étudiants Erasmus à propos des candidats aux primaires de la gauche, leurs similitudes et leurs différences. A la fin, je suis devenu complètement fasciné par l’élection présidentielle française, et la politique m’a intéressé à nouveau. Pendant les trois mois qui ont précédé l’élection, j'ai accompagné un ami français pour voir le processus de vote des primaires, j’ai assisté à un rassemblement pour l’homme qui est désormais devenu le Président de la République francaise, et j’ai débattu de ces élections avec pratiquement tous mes amis français. Alors, bien que je ne sois en aucun cas un expert de politique française, j'ai suivi cette campagne électorale d'assez près pour pouvoir l'évoquer à travers mon regard d’américain, et vous présentez ce que je vois comme les grandes différences entre l’élection américaine et l’élection française.

Des différences structurelles et culturelles

Techniquement, la différence la plus grande entre les élections aux Etats-Unis et en France c’est qu'ici vous avez un système de deux tours entre plusieurs candidats aux positionnements variés. En Amérique, en revanche, on a seulement un tour qui consiste en une compétition entre deux partis assez similaires et qui possèdent presque tout le pouvoir au sein du système politique américain. Cette limitation du choix crée un sentiment de cynisme aux Etats-Unis. On ne perçoit pas que les élections peuvent représenter une véritable décision, un vrai choix pour les citoyens. Généralement, on est moins engagé en politique à cause de ça. En effet, seulement 58% de la population américaine a voté lors de l’élection de 2016.
On ne peut pas dire que ce pessimisme n’existe pas en France. J’ai parlé avec des français qui ont décidé de voter blanc ou de s’abstenir de voter. Ils ont ce même sentiment d’impuissance. Néanmoins, d’après moi ce sentiment est beaucoup moins fort en France. La différence technique que j’ai déjà évoquée joue un rôle important dans cette disparité. Les français ont l’opportunité de voter pour quelqu’un qui représente leurs valeurs. S’il y a beaucoup de monde qui croit que la France a besoin de changer drastiquement sa politique, la plupart d’entre eux pensent que ce type de changement est véritablement possible.

Mais ce n’est pas seulement grâce à l'organisation des élections que les français s’intéressent plus à la politique. Ce phénomène est également expliqué par les différences culturelles entre nos deux pays. Généralement, la politique est considérée par les américains comme la responsabilité des autres. Comme mentionné précédemment, il y a un sentiment de pessimisme aux Etats-Unis, une idée qu’on ne peut rien changer. Mais il y a aussi un peu de paresse, l'impression que l'on n’a pas besoin de se préoccuper de la politique, mais que c'est le problème des autres en quelque sorte. Les français pour la plupart regardent la politique d'une manière diffèrente. Elle est une partie intégrante de la vie, quelque chose dont les citoyens français ont besoin de s’occuper. C'est un constat frappant: voter, ou au moins avoir une opinion politique, en France ce n’est pas un droit, c’est quasiment un devoir. Aux Etats-Unis, il est considéré comme impoli de parler de politique avec les autres personnes. Les discussions sont rares, les débats ne se passent presque jamais. Là encore, c’est complètement diffèrent en France. La politique est discutée partout et tout le temps, et même si c’est seulement pour la critiquer sans forcément proposer de solutions alternatives. C’est vu comme quelque chose d'important pour tous les citoyens français.

Le peuple français participe à la politique de son pays d'une maniere engagée et pleine d’espoir. D’après moi, les Etats-Unis devraient suivre votre exemple.

Max Lieblich
Par Max Lieblich

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
879
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires