Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : fort risque d'incendies et départs de feux

    Lire

    Au vu de la sécheresse importante que connaît le territoire, la préfecture 17 a placé vendredi le département au niveau « Risque très sévère » du plan de vigilance Feux de forêt. La Charente-Maritime a connu plusieurs incendies ou départs de feu depuis le début de l'été, vers Royan, sur Oléron et ce week-end dans le sud du département, à la limite de la Gironde, où 4 hectares de pinèdes sont parties en fumées. Pour rappel, il est interdit de fumer et de faire des feux en proximité de forêt.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : la préfecture limite le remplissage des mares de tonnes

    Lire

    Pour cause de sécheresse, la préfecture interdit à partir du 11 août le remplissage et la remise à niveau des mares de tonne à destination de la chasse de nuit au gibier d’eau sur les bassins de la Curé-Sèvre Niortaise, des marais de Rochefort et du Bord de Gironde Nord. Il est limité à une surface inférieure à 1 hectare sur les bassins du Mignon, du fleuve Charente, de la Boutonne et affluents, Antenne et Rouzille, la Seudre, la Seugne, le marais Bord de Gironde Sud, lary-Palais et Dronne Aval.

  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Municipales 2020 : Villenave-d'Ornon, stop ou encore ?

31/01/2020 | Patrick Pujol, Stéphanie Anfray, Patrick Bouillot et Denis Delhoume, tels sont les quatre candidats aux prochaines élections municipales de Villenave d’Ornon…

Hôtel de ville de Villenave d'Ornon

Un quart de siècle. Oui, cela fait un quart de siècle que Patrick Pujol règne en qualité de premier magistrat à Villenave d’Ornon. Elu d’abord sous la bannière de l’UDF, puis Divers Droite, aujourd’hui il se dit « sans étiquette ». Face à lui, trois candidats tenteront de tirer leur épingle du jeu aux prochaines élections municipales. Stéphanie Anfray avec sa liste « Villenave écologique, solidaire et citoyenne », qui se revendique « candidate de la gauche rassemblée » (PS, PCF, EELV, Les Radicaux et Nouvelle Donne), Patrick Bouillot et « Changer Villenave » sous les couleurs de la France Insoumise entouré d’anciens socialistes et Denis Delhoume avec « Renou.V.O » du parti présidentiel La République en Marche, ancien soutien appuyé de Martine Jardiné actuelle conseillère municipale d’opposition socialiste et vice-présidente du Département…

« Je ressens toujours la même énergie, celle d’agir pour notre ville ». Patrick Pujol est le maire de Villenave d’Ornon depuis 25 ans. Et malgré ce quart de siècle de mandature il se dit « insatisfait » aujourd’hui car a l’impression « de ne pas être allé au bout ». Il l’assure « si j’en avais marre, je partirai ! » Les 15 et 22 mars prochains, ce dernier tentera donc de briguer un cinquième mandat. Pour rappel, lors des précédentes élections, Patrick Pujol avait été élu trois fois sur quatre dès le premier tour du scrutin. Face à lui, trois candidats tenteront de jouer les trouble-fête.
Tout d’abord, Stéphanie Anfray, « candidate de la gauche rassemblée » comme elle se définit. Avec sa liste baptisée « Villenave écologique, solidaire et citoyenne », elle regroupe le PS, le PCF, les Verts d’Europe écologie, les Radicaux et Nouvelle Donne sous la même bannière. Professeure d’économie et d’histoire, cette dernière exerce notamment des fonctions départementales et nationales à la FCPE, association de parents d’élèves. Elle achève l’actuel mandat au sein de l’opposition PS aux côtés de Martine Jardiné, vice-présidente du Département.
Mais la candidate socialiste n’a pas réussi à réunir toute la gauche derrière elle. En effet, les collectifs « Vivre et oser Villenave » et « Villenave en commun », proche des Insoumis, ont fusionné sous la bannière « Changer Villenave » avec en chef de file Patrick Bouillot, ancien maire de la commune entre 1994 et 1995 et conseiller municipal d’opposition. Et Florence Rialland, ex-socialiste et tête de l’ancienne liste « Osons changer Villenave » s’est ralliée également à ce dernier « afin d’éviter un deuxième tour mortifère » selon elle. Patrick Bouillot, lui, se dit « prêt à conduire une liste du rassemblement de l’ensemble des élus d’opposition et des collectifs citoyens ». Enfin, concernant le parti présidentiel, c’est Denis Delhoume qui portera les couleurs de LaRem. Sa liste a été baptisée « Renou.V.O », un jeu de mot avec le nom de la commune. Habitant du quartier de Chambéry, le candidat aborde sa première campagne. Cependant, par le passé, il s’est illustré politiquement en qualité de membre du comité de soutien de l’élue socialiste Martine Jardiné, actuel soutien de la candidate Stéphanie Anfray.
Même si trois listes sur quatre ont des liens plus ou moins proches avec la gauche, Yannick Boutot, responsable du PRG de Gironde et soutien de Stéphanie Anfray l’assure « cette élection est plus démocratique et plus ouverte que les précédents scrutins et notre liste incarne véritablement le renouvellement car elle est constituée de personnes jeunes et neuves. »

L’urbanisme au cœur des débats
Si les deux listes de gauche menées par Stéphanie Anfray d’un côté et Patrick Bouillot de l’autre se disent différentes « on ne demande pas aux gens leur couleur politique mais ce qu’ils veulent faire et c’est là la grande différence entre nous et les autres », spécifie Florence Rialland, en revanche elles ont un sujet en commun, celui de l’urbanisme. Pour la première l’urbanisme villenavais est un urbanisme « anarchique », le deuxième quant à lui le qualifie de « sauvage ». Le maire s’en défend. « L’urbanisme sauvage n’existe pas ! Les députés et les sénateurs ont voté une loi qui invite fortement les maires à densifier leur territoire pour des raisons écologiques, économiques et sociétales. A Villenave d’Ornon, nous dénombrons 1 620 habitants au km2. C’est une des moins denses de la Métropole comparé à Gradignan (NDLR nombreuses résidences universitaires) ou à Bègles ». Patrick Bouillot et Florence Rialland réclament purement et simplement « un moratoire, une pause » dans les constructions. « Aujourd’hui, les Villenavais sont très impactés par cette urbanisation, déclare Florence Rialland. Une fois à la mairie, nous ferons un état des lieux, une assemblée générale quartier par quartier et nous mettrons en place un véritable service de l’urbanisme afin d’échanger directement avec les promoteurs immobiliers. » Denis Delhoume, lui, estime de son côté, qu’« il y beaucoup à faire en termes d’urbanisme, un nouveau modèle est à penser ».

Démocratie participative, maison de la citoyenneté, l’habitant au centre de sa ville…
Avec sa liste « Villenave d’Ornon, notre histoire, notre avenir », le maire Patrick Pujol entend bien que les Villenavais se réapproprient leurs espaces publics afin de se retrouver et échanger ensemble. « Vivre mieux la ville. Tel est notre leitmotiv pour cette nouvelle mandature, spécifie l’édile. Lors d’un précédent mandat nous avons érigé des espaces de vie culturel et sportif. Aujourd’hui, nous invitons les associations et autres structures à sortir de leurs murs et à vivre ensemble nos passions communes. Il est indispensable de recréer du lien social ! » De son côté, Stéphanie Anfray a décidé d’intègrer dans sa campagne les habitants pour récolter leurs doléances et ainsi « construire au mieux un programme qui leur correspond » en mettant en place notamment un « appel à idées VOUS avez la parole ». Aussi, si cette dernière est élue maire, elle compte mettre en place des Etats Généraux du cadre de vie « pour favoriser un urbanisme harmonieux », des services publics coopératifs « qui répondent aux besoins des administrés » et un budget participatif selon le principe « Vous décidez, nous réalisons ».
Sous le slogan #25ansçasuffit -faisant référence aux 25 années de mandature de l’actuel maire Patrick Pujol-, Patrick Bouillot dit vouloir « tourner la page d’1/4 de siècle d’une politique plus que critiquable qui nous mène aujourd’hui dans une impasse tant sur le plan social qu’environnemental. » Au-delà de l’urbanisme, l’ancien maire tient à mettre en place « une politique digne de ce nom » du bien-vivre, de la transition énergétique, de l’éducation. Une fois élu, il construira une maison de la citoyenneté, créera des Assises de la Vie associative. « Certes, nous n’inventons rien, indique Florence Rialland. Mais nous impulserons une dynamique, une envie car nous ne naissons pas citoyen, nous le devenons ! » Et même si c’est un scrutin municipal, comme son collègue bordelais, Thomas Cazenave, Denis Delhoume compte bien se rapprocher de la Métropole pour des thématiques touchant à l’urbanisme, au cadre de vie ou encore à la mobilité.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : DR

Partager sur Facebook
Vu par vous
7592
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires