Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà

L'Edito de Joël Aubert Joël Aubert - Rédacteur en chef d'Aqui.fr

Harkis: une reconnaissance qui ne réparera jamais l'oubli

Ils avaient eu le tort de choisir la France et de croire en sa parole. Ils furent les victimes d'un lâche abandon, condamnés au massacre dans leur propre pays ou à être enfermés dans des camps dont ils ne sortaient même pas pour apprendre ou pour se soigner. Les harkis ont donc eu droit à une reconnaissance nationale, ce 25 septembre, aux Invalides, lorsque le président de la République, tenant une promesse de campagne de 2012 a prononcé ces phrases:"Je reconnais les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, les massacres de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil inhumaines de ceux transférés en France...Je suis venu devant vous faire oeuvre de vérité. La France a trahi sa promesse et tourné le dos à des familles »

Lire la suite

Politique

La primaire de la droite s’organise en Charente-Maritime

Dominique Bussereau, président du comité organisateur de la primaire en Charente-Maritime, a annoncé les conditions de vote samedi 24 septembre à Saintes

Les dimanches 20 et 27 novembre prochains, les partis de droite et du centre organisent leur primaire ouverte à tous les électeurs (inscrits avant le 31 décembre 2015). En Charente-Maritime, 97 bureaux de vote seront ouverts de 8h à 19h dans les communes phares de chaque bassin de vie. Le fonctionnement s’approchera fort de celui d’une élection classique, avec listes d’émargement, présentation de sa carte d’identité et/ou de sa carte d’électeurs, isoloirs et bulletins secrets. Si les 3500 sympathisants encartés à droite de Charente-Maritime sont attendus, le parti espère rassembler au moins 45 000 électeurs…

Lire la suite

Mais aussi

Culture

Pour la 25e année, Biarritz se remet à l'heure latino

Le jury 2016 Photo mobile Patrick Tohier

Comme pourrait le dire Marc Bonduel, le délégué du Festival Biarritz Amérique latine depuis douze ans, ce rendez-vous de la Gare du Midi, ça conserve. Si ce n'est que pour cet anniversaire, ce fidèle qui a su relancer ce festival de fin de saison à Biarritz a décidé de faire claquer son clap de fin. Il mériterait un Abrazos d'honneur, cette statuette qui récompense les œuvres et interprètes de ce Latino comme on l'appelle ici. Le cru 2015 avec le couronnement du film guatémaltèque "Ixcanul" 36 000 visiteurs et 1000 abonnements avait été exceptionnel. Cet anniversaire devrait le confirmer

Lire la suite

Mais aussi

Saveur

Un Palais Royal 100% canard landais

PalaisRoyalGuérard

Avec 5.500 personnes passées par les somptueux jardins parisiens en ce week-end de Fête de la gastronomie, l'opération séduction du département des Landes pour relancer le canard fermier après la crise aviaire, a été un succès samedi, entre joutes culinaires de chefs étoilés, démonstrations-dégustations de plats faciles à reproduire à la maison, cours de cuisine pour enfants et discussions avec les producteurs landais...

Lire la suite

Mais aussi

Economie

ADS SHOW 2016: immersion dans la maintenance aéronautique

Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, Alain Rousset et Marie Récalde, lors de l'inauguration de l'ADS Show 2016

Ces 28 et 29 septembre la Base 106 de Mérignac, accueille, sous haute sécurité, la troisième édition du Salon ADS SHOW, dédié à la maintenance aéronautique. Si Jean-Yves le Drian, Ministre de la Défense a finalement annulé sa venue la veille au soir, un autre invité de marque a participé à l'inauguration officielle de l'évènement au côté des politiques : Eric Trappier le PDG de Dassault aviation. Une présence remarquée quelques jours après la signature de la vente de 36 Rafale à l'Inde. Un élément de contexte sans doute pour le moins favorable aux affaires pour cette biennale de la maintenance aéronautique.

Lire la suite

Mais aussi

Société

Le mois aquitain de l’Architecture, au fil de l’eau

Oloron-Sainte-Marie, traversée par le gave

« L’histoire de l’architecture peut s’écrire à travers le prisme de la conquête de l’eau » estime l’historienne Julie Gimbal. « De l’art des fontaines à l’hygiène domestique, de l’usage industriel à l’agrément de vie, l’eau, cet élément insaisissable et mouvant, a toujours tissé des liens étroits avec l’art de la construction. L’Aquitaine est un théâtre privilégié de cette association tour à tour contrainte et désirée ». Tel est le propos qui guidera une série de rencontres, débats, expositions, conférences et parcours proposés du 30 septembre au 29 octobre par le Pavillon de l’Architecture, du Béarn aux côtes landaises, du Pyla à la cité basque espagnole de San Sebastian.

Lire la suite

Mais aussi

Environnement

Ouest des Pyrénées: les partisans de l’ours contre-attaquent

(De g. à d) Nicolas Thierry, J-F Blanco, J-C Coustet, Andde Sainte-Marie, Gérard Caussimont, Gilles Chabannier et Laurent Ouilhon autour d'une empreinte de l'ours Papillon

Voici quelques jours, des éleveurs de brebis opposés aux réintroductions d’ours dans les Pyrénées se sont réunis sur une estive béarnaise (Aqui du 14 septembre). La réponse n’a pas trainé. « On ne peut pas demander que la biodiversité soit préservée dans le monde et ne rien faire chez nous » rétorquent des conseillers régionaux EELV et PS, rejoints par le maire de Borce, un berger de la vallée d’Aspe ainsi que par le président du Fonds d’intervention éco-pastoral. « Les mentalités ont changé. L’ours est l’avenir de nos vallées de montagne » expliquent-ils. En espérant que le ministère de l’Environnement entendra leurs arguments et lâchera une ou deux femelles à l'ouest du massif.

Lire la suite

Mais aussi

Agriculture

Grippe aviaire : les éleveurs périgourdins face aux mesures de bio sécurité

Jean René Deschamps et son fils Benjamin, éleveurs à Celles (24) planche sur le plan de biosécurité de leur exploitation

L'activité des éleveurs de canards et d'oies a repris, après la période de vide sanitaire imposée lors de la crise aviaire. Désormais, les producteurs doivent instaurer un plan de biosécurité, pour éviter de voir le virus réapparaître. Parmi les nouvelles règles: sas sanitaires, vêtements différents sur chaque espace de production, désinfection régulière. Les éleveurs peuvent obtenir un délai jusqu'au 1er juillet 2018 pour mettre leur exploitation aux normes. Pour mieux cerner ces nouvelles mesures, la Chambre d'agriculture de la Dordogne organise des visites d'exploitations, le 28 septembre.

Lire la suite

Mais aussi


En Bref...

Le 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes
Le 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année
Le 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine
Le 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"
Le 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi