Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà

aqui.fr a besoin de vous : Soutenez nous !
L'Edito de Joël Aubert Joël Aubert - Rédacteur en chef d'Aqui.fr

La gauche défaite aux départementales? Pas si facile pour la droite

Dans moins de deux mois, les 22 et 29 mars, nous avons rendez vous avec une élection que l'on aurait tort de ne considérer que sous l'angle des grands enjeux de politique nationale : les départementales. Elles s'appelaient jusque là les cantonales et, rappelons-le, avaient lieu tous les trois ans puisque le renouvellement des conseillers généraux, élus pour six ans, se faisait par moitié. Autant dire qu'elles ne donnaient pas lieu à de grandes batailles politiques. La gauche au pouvoir a changé la donne en diminuant le nombre de cantons par deux et en créant ce fameux binôme, voulu pour inscrire dans le marbre la parité dans une assemblée où les femmes se comptaient sur les doigts d'une main et parfois de deux...Une nouvelle donne qui a fait sourire puisque, diminuant de moitié le nombre de cantons, on multipliait par deux celui des élus. Cependant, les nouvelles circonscriptions électorales étaient devenues inévitables à cause d'une démographie qui n'avait plus rien à voir avec celle des départements nés sous la Révolution….La nécessité d'introduire un peu plus d'égalité de représentation entre les territoires était devenue impérative et d'abord aux yeux des sages du conseil constitutionnel.

Lire la suite

Politique

Le Conseil général de la Dordogne maintient ses investissements

Un des plus gros investissements de 2015 du département concerne Lascaux IV

Le budget du Département de la Dordogne, préparé par l'actuelle majorité, s'établit à 511 millions d'euros. Il est en légère diminution. Il a été adopté sans surprise par 41 voix (gauche + modem), 7 voix contre et deux absentions. Pour la cinquième année, il n'y aura pas de hausse de la fiscalité, l'aide aux associations et aux communes seront préservées à hauteur respectivement de 15 millions pour les premières et de 30 millions pour les secondes. Le niveau des investissements sera maintenu. Le budget social est en progression de 2,1 % avec notamment une hausse du RSA.

Lire la suite

Mais aussi

Culture

Une exposition vraiment "Underground" au Frac Aquitaine

"La grande évasion" de Pierre Leguillon

Du 16 janvier au 18 avril 2015, le Frac Aquitaine présente à vue de pieds, à vue de nez une exposition vraiment « underground » dans le cadre du programme « Art & Archéologie ». Un évènement regroupant cinq artistes, une mémoire géologique, archéologique, artistique et humaine. Partez à la rencontre des œuvres du Frac Aquitaine de Kerstin Brätsch et Debo Eilers et de Pierre Leguillon, un dépôt du CNAP de Dennis Adams, de nouvelles productions de Dove Allouche, ainsi qu'un prêt du musée d'Aquitaine. Cinq artistes totalement différents, mais réunis en un seul point commun : la relation avec le sol, et l'utilisation de ce sol en un terrain de jeux.

Lire la suite

Mais aussi

Saveur

Les crémiers-fromagers et les cuisiniers intègrent l'Artisanat

Au 30 juin 2014, l'Aquitaine comptait 6726 entreprises dans l'alimentation, soit 9,62%

Fin décembre, la "famille artisanale" a accueilli deux petits nouveaux, après une âpre bataille qui aura duré deux ans : les crémiers fromagers et les cuisiniers sont officiellement des artisans. Ce nouveau sésame pourra bénéficier à la filière fromagère, qui représente environ 3200 professionnels en France, dans la création d'un CAP, pour susciter des vocations dans une profession dont le savoir-faire revient à la mode, avec l'émergence du so'food. Une bonne chose pour la Chambre des métiers d'Aquitaine, 4ème région française par le nombre d'entreprises artisanales.

Lire la suite

Mais aussi

Economie

Bilan de l'INSEE 2014 : l'économie du grand Sud-Ouest dopée par la filière aéronautique et spatiale

Parmi les responsables de l'INSEE Aquitaine et du Pôle Aérospace Valley : Marie-Andrée Maurand, Jean-Philippe Grouthier, Bertrand Ballet et Véronique Decret

Comme chaque année, les directions régionales de l'INSEE du Sud-Ouest se sont associées pour mener une enquête de fond auprès des établissements de la filière aéronautique et spatiale. Dirigée en partenariat avec le pôle de compétitivité Aerospace Valley, elle a permis de réaliser trois études concernant la productivité de la chaîne d'approvisionnement, la croissance d'activité et le rythme des commandes de ceux deux dernières années, directement liés à l'explosion du nombre de passagers aériens que nous connaissons aujourd'hui.

Lire la suite

Mais aussi

Société

Procès Bettencourt : Françoise Bettencourt-Meyers "charge" François-Marie Banier

Le tribunal a entendu Françoise Bettencourt

La femme la plus riche de France a suscité bien évidemment des convoitises. Et, le premier d'entre eux intéressé par son patrimoine est le photographe, François-Marie Banier. C'est ce qu'a affirmé Françoise Bettencourt-Meyers vendredi 31 janvier au tribunal. Elle ne supportait pas "l'omniprésence" de ce dernier aux côtés de sa mère, qui a "brisé sa famille pour mieux régner". En 2007, la fille unique de l'héritière de l'Oréal a donc décidé de porter plainte contre lui pour abus de faiblesse contre sa mère.

Lire la suite

Mais aussi

Environnement

Bordeaux lance un "appel" au gouvernement lors des Assises de l'énergie

De nombreux hommes et femmes politiques ont répondu à l'invitation des Assises de l'Energie

A l'aube de réductions importantes des dotations de l'Etat aux collectivités territoriales, la mission de Ségolène Royal ce 29 janvier aux Assises de l'énergie de Bordeaux était de rassurer, en prévision du sommet de Paris sur le climat qui doit se tenir en décembre prochain. La réponse d'Alain Juppé, maire de la ville, ne s'est pas faite attendre. Il a remis à la ministre "L'appel de Bordeaux" un document exprimant la volonté des élus locaux de France de participer aux débats à venir. Ségolène Royal s'est par ailleurs montrée confiante dans le futur vote de la loi sur la transition énergétique.

Lire la suite

Mais aussi

Agriculture

Les agriculteurs aquitains ne veulent pas faire les frais du milliard d'aides agricoles à rendre à l'UE

La France doit payer un milliard d'euros d'amendes sur les aides à la PAC

Dans un contexte budgétaire contraint, c'est une annonce qui fait froid dans le dos aux agriculteurs. La France va devoir rendre à l'Union Européenne plus de 1 milliard d'euros d'aides agricoles versées à tort, pour cause de fraudes et d'erreurs, pour la période 2008-2012. La France est pénalisée pour ses défaillances à vérifier le bien-fondé des aides versées aux agriculteurs, notamment en matière d'éco-conditionnalité et de calculs des surfaces agricoles éligibles. Mais, ce n'est pas le seul pays en cause. Quinze États membres sont concernés par cette demande de remboursement.

Lire la suite

Mais aussi

En Bref...

Le 28/01/15 | César 2015: l'Aquitaine représentée dans 11 catégories
Le 28/01/15 | Pom Bistro élue « produit de l’année »!
Le 28/01/15 | « Immigration : ces différences qui nous enrichissent... »
Le 28/01/15 | Une Fondation pour la culture et les civilisations à Bordeaux
Le 28/01/15 | Prix de la Bastide du salon du livre de Villeneuve-sur-Lot