Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Environnement

La Rochelle : les collections du muséum inspirent un Atlas régional

Guillaume Baron avec le livre

Le muséum d’histoire naturelle de La Rochelle et l’association Nature environnement 17 ont collaboré ces neuf dernières années à l’inventaire des papillons de jour du Poitou-Charentes, menée conjointement avec des associations de protection de l’environnement de la Vienne, de la Charente et des Deux-Sèvres. Cette enquête d’envergure est restituée aujourd’hui dans un livre à destination du grand public. Composée de fiches d’identité de chaque papillon, il permet de reconnaître les différents spécimens, de connaître leurs particularités mais aussi l’état de leur population dans la région.

L’idée de faire un grand inventaire est partie de Guillaume Baron, chargé des collections au muséum. « Il n’y avait jamais eu d’Atlas régional sur ce thème, en dehors de quelques inventaires réalisés sur l’ouest de la France, et sans cartographie comme nous le proposons ». Pour réaliser cet état des lieux, il a fallu convaincre l’ex Poitou-Charentes de mettre des subventions dans le projet, puis les associations environnementales locales. Ces dernières ont ensuite recruté et formé à l’identification des papillons 935 bénévoles, chargés de les répertorier dans les jardins, parcs, forêts, etc., de leur secteur. Une dizaine d’experts des quatre départements a ensuite analysé, comparé et rédigé des conclusions à partir des 260 000 observations de terrain. Ils se sont notamment appuyés sur les collections de papillons naturalisés du muséum de La Rochelle. Celui-ci possède la plus riche collection du genre en Poitou-Charentes, alimentée depuis la fin du XIXe siècle notamment par des dons de collectionneurs privés.

Et les résultats sont édifiants : en une cinquantaine d’années, trois espèces ont disparu, 26 sont en danger d’extinction, dont 12 jugés critiques, 19 sont menacés et 7 sont considérés comme vulnérables. En cause : les pesticides, bien sûr, mais également la destruction de leur habitat naturel par la main de l’homme : urbanisation, extension des surfaces cultivables, disparition des zones humides…  A l’inverse, d’autres sont apparues comme le Brun de Pelargonium, appelé aussi Azuré du géranium. Cette espèce exotique aurait été identifiée pour la première fois dans la région en 2001. Guillaume Baron avance une explication : « Ce spécimen d’Afrique du Sud est très probablement arrivé par bateau avec les importations de Pélargonium, dont sa chenille se nourrit, et s’est adapté sans problème à notre région puisqu’il est habitué à un climat océanique ». Deux papillons d’origine américaine auraient été également observés en de rares occasions : la Vanesse des perlières et le Monarque.  Ils font désormais partie des 122 espèces de papillons de jour du Poitou-Charentes.

Note : Papillons de jour du Poitou-Charentes, édition Poitou-Charentes Nature, 389 pages. Tarif : 30 euros. En vente au muséum ou par correspondance 05 46 41 18 25.

Anne-Lise Durif

Photo: Anne-Lise Durif

Publié le 22/11/2017

Retour page d'accueil