Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Saveur

Les petits nouveaux du Marché des Producteurs

Marché des Producteurs de Nouvelle-Aquitaine

Le Marché des Producteurs de Nouvelle-Aquitaine est de retour, et ce jusqu’à la fin du Salon de l’Agriculture. Marque des Chambres d’Agriculture, la dizaine de vendeurs présents n’y proposent que ce qu’ils produisent sur leur exploitation. Cette année, les stands, disposés autour d’une grande tablée centrale, ont fait place à des petits nouveaux. La vingtaine, Sacha Lacour-Arjeau, de l’élevage de Barthes, basé à Camarsac (33), vient pour la première fois au Marché pour présenter ses volailles, comme la jeune Floriane Laville, productrice de fruits rouges à Bruges (33). Jean-Pierre Gastellou, de la Maison Gastellou, de Saint-Jean-Pied-de-Port (64), propose sa charcuterie et ses gâteaux basques à la vente.

« Cela fait vingt ans que je viens au marché des producteurs ». Installée avec ses beaux cannelés, jésuites et gâteaux basques, tous faits artisanalement, la boulangère du Boulot Campagnard, basée à Pessac (33), est une habituée du Marchés des Producteurs de Nouvelle-Aquitaine. Originaires de Dordogne, des Landes, de la Vienne, ou encore du Lot-et-Garonne, les producteurs viennent de toute la région pour proposer leurs denrées, à emporter, ou à manger sur place, sur les tables disposées au centre du cercle que forme le marché. À côté des habitués, des petits nouveaux font leur entrée. 

Élevage des Barthes

Poulet

De belles volailles s’étalent sur le stand de Sacha Lacour-Arjeau, qui a repris l’élevage des Barthes en janvier 2017. Situé à Camarsac (33), son exploitation s’étale sur huit hectares, où il élève, en liberté, poulets pattes jaunes, pintades, cochons et poules pondeuses. « J’attends minimum trois mois avant d’abattre mes poulets. Mon repère ? La veine graisseuse qui apparaît entre le ventre et la cuisse de l’animal », indique le jeune formé en bac professionnel Conduite et Gestion de l’Exploitation Agricole (CGEA). « Depuis tout petit, je travaille chez mon cousin agriculteur » raconte le Bordelais qui n’a pas peur de travailler, « parfois 22 heures » en une journée, aux moments des fêtes de fin d’année. Son ami Ewen, 24 ans et formé en master digital, l’a rejoint pour gérer sa communication. Il vend à la ferme et sur les marchés à proximité de Bordeaux.

Fraisiflor 

Fraise

« Pas de problème, repassez plus tard ». Avec un grand sourire, la jeune Floriane Laville, 22 ans, accueille les visiteurs du Marché des Producteurs, avec des échantillons délicieux de ses six variétés de fraises. Murano, gariguette, fraises des bois ; celle qui est issue de la 6e génération d’agriculteur dans sa famille s’est installée sur une parcelle d’un hectare, appartenant à son père, à Bruges (33) en 2017. Après une formation en CAP aménagement paysager, elle a rejoint le parcours Jeunes Agriculteurs qui s’échelonne sur 5 ans. Elle a démarré avec 2.500 m2 couverts. « Je passe à 3.000 m2 l’année prochaine, et me lance dans les framboises », explique celle qui vend ses produits jusque dans les écoles girondines.

Maison Gastellou

gastellou

« Les vrais gâteaux basques à la cerise ne se font pas avec de la confiture, mais avec des cerises entières et de la crème pâtissière », insiste Jean-Pierre Gastellou, 52 ans, qui a repris l’affaire de son père, après avoir fait une licence de mathématique et travaillé un an comme vétérinaire à Paris. Le béret vissé sur la tête, il travaille avec Mica, « mon frère de cœur », sur le stand, ce mercredi matin. Andouille basque, saucisson, jambon de Bayonne, l’agriculteur élève de la Blonde d’Aquitaine et du porc, qu’il transforme lui-même. Il fait de la vente en direct à Saint-Jean-Pied-de-Port (64), et dans des magasins à Saint-Jean-de-Luz (64) et Hendaye (64). « Nous sommes bien connus au Pays basque, mais on aimerait s’étendre au-delà ». Les producteurs partent à la conquête de la nouvelle région.

Alix Fourcade

Photo: Alix Fourcade

Publié le 16/05/2018

Retour page d'accueil