Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
La région vous transporte
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Economie

« Individuellement, on ne paraîtrait pas. Grâce au cluster, on existe ! » Laurent Lajus, président du Cluster Machinisme

Laurent Lajus président du Cluster Machinisme

Du 20 au 22 novembre dernier, le Salon Vinitech-Sifel a accueilli près de 50 000 visiteurs au Parc des Expositions de Bordeaux. Sur plus de 65 000 m2 d’expositions, les professionnels des filières vitivinicole, arboricole et maraîchère se sont retrouvés pour échanger et découvrir les dernières innovations pour favoriser l'agriculture durable. Parmi eux, Laurent Lajus, président du Cluster Machinisme abrité par la technopole néracaise Agrinove.

« Ce salon est une véritable vitrine pour nous ! » Erigé Allée A, le stand du Cluster Machinisme met en avant cinq entreprises aquitaines, Léger SAS, Saudel, Solhead, AVA et Comin Industrie. « Cet événement permet aussi de rencontrer de potentiels clients, renchérit Laurent Lajus, président du Cluster et patron de l’entreprise Solhead. Ainsi, nous pouvons échanger et présenter nos innovations. En plus, le fait d’être ensemble, réunis en cluster, nous rend plus forts, plus importants. Egalement, pour la logistique, l’organisation est plus pratique à plusieurs que tout seul ! » « L’union fait la force » Ce Cluster est né en 2013 sur les bords de la Baïse, à Nérac, en Lot-et-Garonne. Au tout début, l’association « Cluster Machinisme, l’innovation en actions au service de l’agriculture » ne comptait que huit membres. « Aujourd’hui, nous sommes à peu près une trentaine répartis sur toute l’Aquitaine et même l’Occitanie avec deux entités dans le Gers. » Ce Cluster participe activement au projet de développement économique de la technopole Agrinove. Il est spécialisé en recherche, transfert de technologies et appui technique aux agro-équipementiers. « Ce dernier répond à une réelle demande des constructeurs, celle d’être mis en réseau ». En effet, grâce à ce cluster, la trentaine de chefs d’entreprise se retrouvent autour d’une table tous les deux mois pour échanger. « Nous apprenons ainsi à parler ensemble. C’est une petite révolution pour nous la mise en place d’un travail collectif. Mais c’est vraiment bénéfique ! Aujourd’hui, clairement, nous pouvons nous positionner sur de gros projets car nous sommes ensemble. Ce cluster nous donne donc beaucoup plus d’opportunités professionnelles. Individuellement, on ne paraîtrait pas. Grâce au cluster, on existe ! »

Stand du Cluster Machinisme à Vinitech Sifel

Mutualiser ses moyens grâce à une base de données Même son de cloche du côté des autres membres. Eric Saudel, de l’entreprise Saudel, lui, apprécie le fait d’être informé des dernières réglementations. « En effet, avant je ne me tenais pas assez au courant des dernières actualités en matière de normes par exemple. Aujourd’hui, au sein du Cluster, une personne référente se charge de nous en informer ». Laurent Cadusseau, expert du bureau d’études Coverplant, trouve pertinent le fait de se regrouper en Cluster pour, par exemple, répondre à des demandes extérieures. « Un client rencontre différentes problématiques liées à un produit. Moi, je ne peux pas répondre à tous ces problèmes, mais mes collègues du Cluster oui. Donc je l’invite à contacter également les autres entreprises membres de notre groupement. »
Aujourd’hui, le cluster travaille sur une base de données commune. « Le but étant que chaque membre du Cluster recense dans un fichier Excel commun ses moyens de production afin que tous connaissent les possibilités de chacun. »

Sybille Rousseau

Photo: SR

Publié le 22/11/2018

Retour page d'accueil