Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Politique

Européennes: à Bordeaux, ce 2 mai, politique rimait avec écologie

meeting europennes ps

Pour évoquer les élections européennes ce jeudi, de fin d'après-midi et de soirée, offrait à tout le moins une curiosité de calendrier. En effet, pratiquement aux mêmes heures, la liste PS-Place Publique-Nouvelle Donne-PRG tenait meeting au Fémina avec ses ténors Raphaël Glucksmann, Olivier Faure, Pierre Larrouturou tandis que la liste EELV lançait son AGORA, ouverte "aux citoyens et acteurs de la société civile" à la salle de la Faïencerie, Yannick Jadot à sa tête, soutenu pour la circonstance par Noël Mamère et son successeur à la mairie de Bègles, Clément Rossignol-Puech. Aqui a pu constater que l'une et l'autre de ces listes plaçaient le combat pour l'écologie au premier rang des discours et programmes.

En préambule au meeting de la liste d'union conduite par Raphaël Glucksmann, aqui.fr a posé la question à Eric Andrieu, le député européen sortant et troisième de la liste 2019, un élu rapporteur de la Politique agricole commune qui s'est notamment illustré entre Strasbourg et Bruxelles par ses combats contre les pesticides: Cette union sous l'égide de Place Publique ça marche? Réponse: "de mieux en mieux, la mayonnaise est en train de prendre et se solidifie". Et d'ajouter avec l'enthousiasme que nous lui avions déjà vu manifester, il y a peu à Bordeaux, à l'nvitation du Mouvemement européen: " Un nouvelle social-démocratie est en train de naître, d'être composée autour d'un tryptique: l'écologie, le social, l'économie". Le propos fait directement écho au premier des dix points du programme de la liste Envie d'Europe: "L'écologie et la justice sociale d'abord!" Pour Eric Andrieu l'enjeu de cette élection est que l'Europe fasse société et passe à l'étape d'un vrai projet politique. Raphaël Glucksmann le revendique en ces termes: " Conscients de l'urgence, les combattantes et les combattants rassemblés sur cette liste veulent faire émerger une alternative sociale et écologique au libéralisme et au nationalisme". Revenant sur son domaine de prédilection, l'agriculture, Eric Andrieu confie son intention de proposer la mise en place pour la viticulture d'autorisations de plantations jusqu'en 2050, l'élaboration d'une stratégie de long terme, y compris "l'hybridation des Indications Géographiques pour répondre aux contraintes du climat" et souligne "la nécessité d'un plan protéines pour regagner l'autonomie alimentaire." Dans un propos à la tonalité très engagée le président du Conseil départemental Jean-Luc Gleyze affirmait :" nous faisons comme Monsieur Jourdain de l'Europe sans le savoir." Et ceci, après une matinée dans l'Entre deux mers, à Créon, où Raphaël Glucksmann et Eric Andrieu accompagnés par Jean-Marie Darmian, avaient rencontré les responsables d'entreprises soutenues par les fonds européens.

 Yannick Jadot: l'écologie devient matrice

La salle de la Faïencerie se teintait de vert, ce jeudi soir, pour un premier pas dans la course aux élections européennes. Autour de Yannick Jadot, tête de liste, Clément Rossignol-Puech, maire de Bègles, Karima Delli, députée européenne et candidate, David Cormand, secrétaire national EELV, Sophie Bussière, candidate, Mounir Satouri, élu EELV Île-de-France, Benoît Biteau, candidat et conseiller régional Nouvelle-Aquitaine et Noël Mamère, venu apporter son soutien à un parti "moteur de la transformation de la société".

"Pour cette campagne-marathon qui commence vraiment maintenant, c'est une équipe de combat qui part à la conquête de l'Europe et qui veut y inscrire une nouvelle page historique où l'écologie devient matrice" déclare Yannick Jadot. 

La cohérence est affichée dans les rangs et le groupe des Verts se veut au coeur de toutes les avancées : santé, économie, justice sociale, égalité des droits et bien sûr, biodiversité. "Ces batailles restent au coeur des combats européens qui nous réunissent : les solutions existent et nous comptons les mettre en oeuvre après avoir atteint les 15%" ajoute la tête de liste. 
 meeting EELV

Joël Aubert - Sabine Taverdet

Photo: Aqui.fr

Publié le 03/05/2019

Retour page d'accueil