Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
LOUER CLÉ EN MAIN
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Société

Gironde : deux Pôles Santé en milieu rural

Le Pôle Santé moulonnais

La question de la santé et l'accès aux soins en milieu rural a toujours été débattue au niveau national. Dans le Libournais, le pharmacien Christophe De La Barbelais a décidé de faire construire deux Pôles Santé abritant chacun une dizaine de professionnels. Les deux établissements privés sont situés à Saint-Quentin-de-Baron et Moulon, village où officie le pharmacien. Ce dernier est revenu sur l'émergence de ces projets, et quelles en sont les contraintes. Christophe De La Barbelais a également évoqué les problématiques liées à l'installation de jeunes professionnels de santé en milieu rural.

Pour une plus large palette de soins en milieu rural. Christophe de la Barbelais, pharmacien à Moulon, dans le Libournais, prépare l’ouverture des pôles santé de Moulon et Saint-Quentin-de-Baron depuis 2014. « Au départ, un collègue me parlait d’ouvrir une pharmacie à Saint-Quentin, mais j’ai été confronté à plusieurs barrières administratives ». En effet, pour permettre à un professionnel d’ouvrir une pharmacie, la  commune doit compter au minimum 2500 habitants recensés administrativement. « Le problème, poursuit le pharmacien, est qu’au dernier recensement Saint-Quentin-de-Baron comptait 2300 habitants. Je dois donc attendre 2020-2021 le prochain ».

Autre écueil lié à l’installation d’une pharmacie, l’Agence Régionale de Santé, qui recense les professionnels et opérateurs de santé, privilégie le transfert d’un établissement plutôt que son installation. « Créer une pharmacie est donc plus complexe qu’en déplacer une déjà existante, précise Christophe de la Barbelais. J’ai donc acheté une pharmacie à Villeneuve-sur-Lot, qui en compte déjà pléthore, que je vais transférer à Saint-Quentin-de-Baron ». Le pharmacien moulonnais a dû en revanche trouver une associée, puisqu’il est interdit pour un pharmacien de travailler dans deux établissements différents. Pour ce qui est de son établissement de Moulon, Christophe déménagera dans le nouveau pôle santé local à la mi-juin.

Le pôle santé, un moyen d’attirer les jeunes praticiens

Quittant donc son raisonnement purement axé sur la pharmacie, dans l’attente du recensement de Saint-Quentin-de-Baron, Christophe de la Barbelais décide de faire évoluer son projet en Pôle Santé (l’équivalent privé des Maisons de Santé). Il a donc réuni les professionnels de santé locaux, afin de réfléchir à la pertinence de tels établissements. Le pharmacien a ensuite fait construire les deux pôles santé afin de proposer plusieurs spécialités aux habitants. Ainsi, un généraliste, un ostéopathe, une naturopathe, une sexologue, une psychologue, une orthophoniste, une pédicure-podologue et trois infirmiers sont installés au Pôle Santé de Saint-Quentin de Baron, ouvert depuis l’été 2018. Un local reste vacant pour un médecin. L’établissement moulonnais est semblable dans les grandes lignes : quatre infimier.e.s, deux médecins généralistes, deux dentistes, une psychologue et également un local vacant.

D’après Christophe de la Barbelais, « regrouper les professionnels dans un pôle santé permet d’attirer les jeunes praticiens. En début de carrière, vous n’avez pas forcément envie d’acheter un local et y être seul. C’est pour cela qu’ils privilégient l’installation en pôle santé, c’est du travail clé en main, vous êtes locataires et en compagnie d’autres spécialistes ». Ce côté collectif et ‘cosmopolite’, en termes de spécialités, a d’ailleurs pesé pour l’implantation des deux dentistes du pôle santé de Moulon. Un local reste vacant dans chacun des pôles santé de Christophe de la Barbelais. Si celui de Saint-Quentin-de-Baron a ouvert à l’été 2018, les dentistes moulonnais ouvriront le 13 mai, avant les autres professionnels à partir du premier juin.

Yoan Denéchau

Photo: Yoan Denéchau

Publié le 09/05/2019

Retour page d'accueil

Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine Les spéciaux d'Aqui!
Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture