Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
Liberté Bordeaux 2019
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Société

Landes: De plus en plus de collégiens... jusqu'en 2021

Le collège Jean Rostand à Mont-de-Marsan

Le département des Landes bénéficie d’une croissance démographique soutenue. Une dynamique cependant ralentie sur la période récente, à la fois par un moindre apport migratoire et la détérioration de son solde naturel. Parallèlement, la fécondité et le nombre de femmes en âge de procréer reculent. Autant de dynamiques qui ne sont pas sans incidence sur la population des collégiens. Si les tendances démographiques récentes se poursuivaient, les effectifs scolarisés dans les établissements landais atteindraient un pic en 2021, pour entamer par la suite une descente jusqu’en 2030. Ces analyses livrées par l'Insee, sont loin d'être anecdotiques pour les services de l’Éducation nationale de l’Académie de Bordeaux et le Conseil départemental qui cherchent à anticiper ces évolutions afin d’adapter au mieux les capacités d’accueil des collèges publics au regard des besoins.

Selon l'INSEE Nouvelle-Aquitaine, entre 2010 et 2015, la population des Landes a augmenté de 18 900 habitants, soit une progression annuelle moyenne de 1 %, supérieure au rythme régional (+ 0,6 %). Une progression, exclusivement portée par son excédent migratoire. Mais, le rythme de cette croissance décélère par rapport à la période précédente (+ 1,5 % par an en moyenne entre 1999 et 2010), en raison non seulement d’une baisse de l'excédent migratoire, mais aussi d’une dégradation de son solde naturel. Le nombre de décès augmente de 10 % entre 2010 et 2015, tandis que celui des naissances chute de 8 % : « le nombre de femmes de 20 à 39 ans, âges les plus féconds, diminue et le nombre d’enfants par femme se réduit également » constate l'INSEE. Un ralentissement qui devrait donc se traduire une décennie plus tard par une baisse du nombre des collégiens.

Jusqu'à 19 900 collégiens en 2021

Constats de rentrée au 1er janvier 2017 (année scolaire 2016-2017)

Au 1er janvier 2017, 19 000 collégiens étaient scolarisés dans les Landes. À l’horizon 2021, en cas de maintien des tendances démographiques récentes et des facteurs scolaires récents, cette population atteindrait 19 600 collégiens. Cette croissance découle en grande partie de la hausse des naissances observée durant la première décennie des années 2000. Mais intégrant une augmentation de l’excédent migratoire vis-à-vis des autres départements de France métropolitaine (non prise en compte dans les scénarios tendanciels), l'INSEE dessine un scénario «Attractivité accrue» selon lequel, « les effectifs de collégiens landais atteindraient 19 900 élèves à l’horizon 2021 ».

Ensuite, en raison de la baisse du nombre de naissances après 2010, la population des collégiens scolarisés dans les Landes diminuerait mécaniquement 11 à 14 ans plus tard. En effet, les femmes en âge de procréer ont été moins nombreuses et ont donné naissance chacune à moins d’enfants. Une tendance continue de 2013 à 2018, période sur laquelle le nombre de ces femmes diminuerait de 5%, celles-ci étant potentiellement les mères d’une grande partie des futurs collégiens de 2025 à 2030. Au total, le nombre de collégiens à la baisse à partir de 2021, descendrait jusqu'à 18 350 en 2030, soit une baisse de 0,7 % en moyenne annuelle. Selon le scénario le plus pessimiste, la baisse des effectifs pourrait atteindre 1,0 % en moyenne annuelle, tandis qu’elle se limiterait à 0,4 % dans le cadre du scénario optimiste. En revanche, le scénario « Attractivité accrue » des Landes aboutirait en 2030 à un niveau plus élevé que celui de 2017 avec 230 collégiens de plus.

Après 2021, des pertes d'effectifs différenciées selon les territoires 

Pour autant ces tendances départementales sont différenciées selon les territoires, et pourraient affecter ainsi diversement les collèges qui y sont implantés. Quel que soit le scénario, tendanciel, optimiste ou pessimiste de l'INSEE la zone Sud-Est des Landes serait la seule à ne pas gagner de collégiens d’ici 2021, faute de naissances suffisantes. De 2017 à 2030, les collèges de cette zone perdraient 80 à 210 jeunes. À l’inverse, la zone Centre retrouverait en 2030 un niveau proche de celui de 2017, après une hausse en première période puis une baisse contenue après 2021. La zone bénéficierait en effet, entre 2013 et 2018, d’un recul limité du nombre de femmes de 20 à 39 ans : -2 % dans le scénario tendanciel contre -5 % pour l’ensemble du département des Landes.

Les territoires qui auraient la plus forte progression relative du nombre de collégiens entre 2017 et 2021, seraient aussi ceux qui enregistreraient la plus forte baisse par la suite. Sur toute la période, le Sud-Ouest du département pourrait perdre de 90 à 350 élèves, le Nord-Est de 30 à 140. "Dans cette dernière zone, l’impact de l’ouverture d’un collège supplémentaire, en septembre 2015 à Labrit, n’a pas été évalué : sa fréquentation croissante pourrait modifier les habitudes de scolarisation", ponctue le document de INSEE.
Le Nord-Ouest, dans une vision optimiste, serait proche en 2030 de la stabilité des effectifs, alors qu’il perdrait 220 collégiens dans une vision pessimiste. Le Sud oscillerait en – 180 et + 70 collégiens. Enfin, dans l’hypothèse d’attractivité accrue, les zones Sud et Centre gagneraient une centaine d’élèves chacune, à l’horizon 2030, tandis que les autres zones resteraient proches de leur niveau de 2017.

 L'intégralité de l'étude de l'INSEE "Un pic du nombre de collégiens attendu en 2021 dans les Landes" à retrouver sur le site internet de l'INSEE

Solène Méric

Photo: Google street view

Publié le 11/06/2019

Retour page d'accueil

Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine Les spéciaux d'Aqui!
Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture