Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Economie

L'APÉE lance un site Internet pour référencer les entreprises des quartiers et des zones rurales

L'APÉE a lancé son site Internet ce mercredi 3 juillet à la Maison de la Région à Poitiers

L’Agence pour l’Égalité Entrepreneuriale (APÉE) est une association qui vise à soutenir les entrepreneurs des quartiers et des zones rurales. Elle les met en relation avec des entreprises plus importantes sur le territoire de l’ex Poitou-Charentes. D’ailleurs, à terme, ce dispositif devrait se développer sur l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine. Ce mercredi 3 juillet, à la Maison de la Région à Poitiers, l’APÉE a lancé son site Internet où vont être référencées gratuitement les entreprises et les structures de territoires fragiles.

À peine un an que l’association a été créée et c’est déjà la consécration : le lancement du site Internet de l’Agence pour l’Égalité Entrepreneuriale (APÉE), ce mercredi 3 juillet, à la Maison de la Région à Poitiers. Il s’agit en fait d’un annuaire qui référence gratuitement les entreprises installées dans des quartiers prioritaires de la ville (QPV) ou en zone rurale. Pour  l’instant cela concerne les départements de la Vienne, des Deux-Sèvres, de la Charente et de la Charente-Maritime. Ce dispositif, unique en province, est calqué sur une expérience réussie et concluante en Ile-de-France, menée par l’ADIVE (Agence pour la DIVersité Entrepreneuriale).  

Capture d'écran du site Internet de l'APÉE

L’objectif de l’APÉE est avant tout d’accompagner le développement des activités de TPE et de PME installées dans les Quartiers prioritaires de la Politique de la Ville (QPV) ou en zones rurales. Pour cela elle propose des dispositifs d’accompagnement (auprès d’une quinzaine d’experts bénévoles), des formations adaptées aux entreprises, un soutien pour intégrer des réseaux d’acheteurs. Le but est de consolider et de créer de l’emploi pour les habitants des quartiers. Cette structure joue véritablement un rôle d’intermédiaire pour la mise en relation des acteurs qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble, tout en participant au développement économique. 

Le fait d’être référencé sur le site Internet, nouvellement mis en ligne, agit sur le développement économique. L’association SATE 86, qui souhaite tout simplement développer de nouveaux partenariats avec le secteur marchand, est déjà référencée sur le site Internet de l’APÉE. Ce qui va lui permettre de créer du lien avec les acteurs du territoire et les autres entreprises. « Nous travaillons avec un public prioritaire. Nous avons essentiellement des habitants des quartiers parmi nos salariés. Nous les accompagnons durant deux ans dans leur recherche d’emploi et la formation. L’objectif est d’aller vers l’emploi durable », explique Sandrine Aguer, responsable RH et développement/référence qualité. En résumé, l’association met du personnel à disposition d’entreprises. « Des clients nous appellent pour du remplacement de personnel, des congés, des congés maladie ». Leurs secteurs d’activité sont essentiellement la restauration collective, la manutention, le périscolaire, l’administratif. « Nous voulons étendre ces compétences ». SATE 86 compte bien sur l’APÉE pour cela. 

Accélérer le développement 

Autre témoignage, celui d’une jeune femme, Aissatou Diakhaté, qui a créé sa start-up : Energipo, comme énergie positive dans l’entreprise. Elle la définit elle-même comme une start-up « sociale et solidaire ». « Les entreprises font appel à moi pour améliorer leur qualité de vie au travail. Je propose des box de fruits bio, des animations autour de smoothies, des ateliers bien-être. Je collabore avec des producteurs locaux », explique-t-elle. Aissatou Diakhaté est convaincue par ce que propose l’APÉE. « C’est une belle initiative pour les jeunes entrepreneurs. Ça peut accélérer leur développement commercial. Ce que j’attends de mon côté, c’est qu'elle me permettre de développer mon portefeuille clients et d’amplifier mon chiffre d’affaires ». Aissatou Diakhaté travaille déjà pour des entreprises de renom dans le châtelleraudais et espère étendre son activité. Elle regrette même de ne pas avoir fait d’animation ce mercredi à la Maison de la Région à Poitiers. Mais, Sourabad Said-Mohamed, déléguée de l’APÉE, lui a justement fait remarquer avec un trait d’humour : « Tu ne peux pas témoigner et animer, mais nous ferons appel à tes services lors d’un prochain rendez-vous ». 

Le soutien de la Région 

Dans cette démarche, l’Agence pour l’Égalité Entrepreneuriale est soutenue par le région Nouvelle-Aquitaine. Elle a fait l’objet d’une aide régionale de 30 000 euros votée par la commission permanente du Conseil régional en novembre dernier et une autre délibération sera soumise au vote de la commission permanente du 8 juillet, portant sur une subvention régionale de 76 050 euros. « Derrière ce que vous entreprenez, il y a la question de l’emploi dans les quartiers. De nombreux acteurs ont des idées et certains ont des pépites entre leurs mains, mais souvent ils n’arrivent pas à développer leur activité », dénote Benoît Tirant, conseiller régional, en charge de la politique de la ville, des quartiers prioritaires. Vous allez accompagner ces entreprises, créer du lien. Ce sera un bon coup de pouce, une effet levier. Je souhaite tout le succès pour les habitants des quartiers. Ce sera dans leur intérêt. »

Autre soutien, celui de l’État représenté par Yann Le Formal de la direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale et du Commissariat général à l'égalité des territoires. « L’Etat est ravi que cette initiative se mette en place. L’idée est de créer des opportunités pour les entrepreneurs et les habitants dans les quartiers. Il va falloir travailler ensemble pour l’ensemble des quartiers de la Nouvelle-Aquitaine. Développer ce genre de relation un peu partout, le plus vite possible. On essaiera d’accompagner, nous sommes ravis d’être partenaire sur ce genre d’opération ». 

Car, la finalité de l’APÉE ce sera bien de se développer à l’échelle régionale. « Tout en conservant notre siège à Poitiers », confie Sourabad Said-Mohamed, déléguée de l’APÉE. Les quartiers de la région ont besoin de se consolider et de se renforcer et il faut développer une politique dans ce sens. Car trop souvent, les entrepreneurs découragés décrochent et l’un des objectifs majeurs de l'agence luttre contre cela.

Plus d'informations : 
www.apee-na.org

Julien Privat

Photo: Aqui.fr

Publié le 08/07/2019

Retour page d'accueil