Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Société

Périgueux renoue avec la tradition du défilé militaire

A Périgueux, c'était le premier défilé depuis 25 ans

Après 25 ans d’absence, Périgueux a renoué, cette année, avec la tradition du défilé, auquel ont pris part 140 membres des forces de l’ordre, de la sécurité intérieure et de la protection civile. Parmi eux, de jeunes sapeurs-pompiers professionnels et volontaires et des militaires du Service militaire adapté (SMA), suivis par la 112e promotion des adjoints de sécurité de l’École Nationale De Police de Périgueux, des représentants de la protection civile, des motards du Groupement de Gendarmerie, des véhicules du SDIS, de la police nationale et de la police municipale de Périgueux, qui ont fermé la marche.

Cela n'était pas arrivé depuis vingt cinq ans, date de la fermeture du dernier régiment du 5e chasseurs. Périgueux a renoué en ce 14 juillet avec la tradition du défilé. Militaires, policiers, sécurité civile et pompiers ont paradé sur le boulevard Montaigne, qui avait pris des allures, une fois n'est pas coutume de Champs élysées. Ce retour a été motivé par la volonté du préfet Frédéric Périssat, qui a pris cette initiative à la surprise générale et qui a voulu faire de cette fête nationale, un moment d'unité nationale et de symboles des valeurs de la République.  Il a rappelé que la célébration du 14 juillet avait une double origine. Celle de la prise de la Bastille, symbole de la conquête de la Liberté par le peuple français, il y a 230 ans jour pour jour. Et d'autre part, celle de la Loi Raspail qui, en 1880, a consacré ce jour « Fête nationale », en l'organisant autour d’une parade militaire.

Les sapeurs pompiers et leurs véhicules ont été très applaudis

Et le public, venu en famille, a répondu présent, pour voir plus de 140 militaires (gendarmes, détachement du service militaire adapté) , policiers nationaux et municipaux, membres de la protection civile défiler sur les boulevards. La cérémonie a débuté par les honneurs au drapeau, avant de poursuivre par une remise de décoration.

Deux remises de décoration lors du défilé périgourdin

La major Maxime Parisot s'est vu remettre la médaille militaire et le capitaine de gendarmerie Jean Claude Derudder, a été distingué de la médaille du mérite. Une quarantaine de véhicules se sont joints à ce défilé, donc les grands camions de pompiers, qui ont suscité le plaisir des petits et des grands. Le préfet avait promis qu'une surprise attendait les spectateurs à l'issue du défilé. 

Les trois rafales le clou du défilé A 11 H 32, précises, trois avions Rafale ont surgi dans le ciel périgourdin. Dans une symétrie parfaite, ils ont survolé les boulevards de Périgueux. Ces avions de la base aérienne de Mont-de Marsan revenaient du défilé des champs Elysées à Paris. Le public a beaucoup apprécié. 

 

 

 

 

Claude-Hélène Yvard

Photo: Claude-Hélène Yvard

Publié le 15/07/2019

Retour page d'accueil