Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
Bordeaux Métropole
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Environnement

Territoire zéro carbone à La Rochelle : les associations et les entreprises planchent sur les actions de demain

Particuliers, associations et entreprises se sont retrouvées le 15 octobre au soir à La Rochelle

« Fédérer, faire émerger et former ». Tel était l’objectif de la réunion qui s’est tenue mardi soir Salle de l’Oratoire à La Rochelle avec la soixantaine de particuliers – membres d’associations ou de collectifs, chefs d’entreprises et particuliers- désireux d’apporter leur pierre à l’édifice du projet de territoire « zéro carbone » porté par l’agglomération rochelaise. Sur la soixantaine d’inscrits, la moitié d’entre eux venaient pour la première fois. Une première réunion de ce type avait déjà été organisée l’automne dernier, alors que le programme n’était pas encore retenu par l’Etat dans le cadre de son appel à projet de Territoire d’innovation de grande ambition (Tiga).

« La première réunion avait permis de faire émerger 17 fiches actions, dont les conutenus vont être enrichis au gré des ateliers de consultation comme celui-ci », explique Damien Marie, chargé de mission à l’Institut de formation et de recherche en éducation et environnement (Ifrée). Nommées « envie d’agir n° », ces fiches recensent des thématiques liées à la réduction carbone et à l’impact de l’humain sur l’environnement en général, assortie de suggestions d’actions à mettre en place pour y parvenir, ainsi que les objectifs de chacune. Exemple avec la fiche n°16 : « Rendre des terres disponibles pour l’agriculture bio ». Premières actions identifiées: "identifier les terres disponibles (friches, ventes, départs à la retraite) et/ou transformer des terres conventionnelles en bio". Objectifs : assurer la fourniture en alimentation bio des restaurants collectifs (écoles, EHPAD) ; créer une offre diversifiée en produits bio et locaux pour les marchés du territoire".
Les participants de cette deuxième édition ont apporté des propositions supplémentaires, transversales avec une autre fiche concernant l’économie locale : promouvoir les productions locales avec un étiquetage spécifique, créer une plateforme des acteurs locaux, ainsi que des événements communs, dans le but de sensibiliser le grand public. Ces fiches actions concernent également tous les autres thèmes abordés par le projet « territoire zéro carbone » comme les mobilités ou les énergies.

« La collectivité et le Consortium (1) ont bien conscience qu’une partie des solutions à apporter pour tendre vers la neutralité carbone va leur échapper, car certaines émergeront d’initiatives privées. L’objectif est donc d’impulser un mouvement qui aille dans le bon sens », poursuit Damien Marie, « l’idée, c’est d’aller chercher les gens là où ils sont, avec leurs compétences, leurs savoir-faire et leur vision pour demain ». Pour l’Ifrée, qui accompagne le projet depuis 2018, les idées innovantes peuvent venir de partout, y compris des particuliers. Ils représentaient plus d’un quart des participants mardi soir. Les fiches actions seront disponibles sur internet dans les prochains mois.

Deux autres réunions de ce type sont prévues : une dans le courant du premier semestre 2020 avec des partenaires financiers et facilitateurs de projets prêts à investir dans les actions dégagées ; une au deuxième trimestre 2020, dans le cadre des journées régionales « Objectif développement durable ». Ce symposium annuel régional, porté par la Région et la DREAL, se tiendrait cette fois-ci à La Rochelle. Objectif : faciliter les synergies entre les acteurs locaux et créer une émulation au-delà des frontières rochelaises.

(1) Pour rappel : L’agglomération de la Rochelle, l’Université, le port Atlantique, le site Atlantech et sa plateforme Tipee

Anne-Lise Durif

Photo: Anne-Lise Durif

Publié le 21/10/2019

Retour page d'accueil