Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Culture

Les 37èmes rencontres du Cinéma Latino Américain, l'Amérique Latine s'invite à Pessac

37èmes rencontres du Cinéma Latino Américain

Du 18 au 24 mars 2020, les 37èmes rencontres du Cinéma Latino Américain auront lieu une nouvelle fois à Pessac et cette fois-ci elles s’installeront ponctuellement dans plusieurs villes de la Gironde parmi lesquelles Créon, Cadillac et Bazas. « Amener le cinéma en zone rurale afin de décentraliser la culture » c’est toujours l’une des préoccupations majeures de ces rencontres qui continuent de fédérer autour de leurs valeurs et de leur amour pour le cinéma depuis 1983. Cette année le festival prend pour titre « Nouvelles voi.x-es » afin de parler de ces jeunes personnes qui veulent changer l’Amérique Latine.

Le cinéma Jean Eustache de Pessac accueille depuis un peu plus de 30 ans les rencontres du Cinéma Latino-Américain. Un rendez-vous où les visiteurs pourront découvrir et s’imprégner au travers des œuvres qui sont présentées, de la culture Latino-Américaine. Cette année le festival ouvre une « Nouvelle voi.x-es » afin de faire parler les révoltés et révolutionnaires latino-américains qui sont habituellement peu écoutés et qui pourtant se battent au quotidien pour faire changer leurs pays. Pays qui pour beaucoup sont gangrénés par de nombreuses années de dictature et les menaces qui pèsent encore aujourd’hui sur la démocratie.

L’Amérique Latine, un territoire à enjeux

Selon Gloria Verges, présidente du festival, « les 15 premières années du XXIe siècle en Amérique Latine, la plupart des gouvernements progressistes de centre gauche ou même de gauche radicale ont permis un recul de la pauvreté. Il y a eu de nombreuses ouvertures d’hôpitaux et la création d’universités, notamment grâce au plan de Lula dit « Fome Zero » (Faim Zéro) qui a amené un million de personnes vers un niveau de vie digne. Pourtant les classes ayant été privilégiées voient d’un mauvais œil ce recul de leurs avantages et certains tentent de faire basculer la démocratie. On peut par exemple citer la première tentative de coup d’état pétrolier au Venezuela en 2001 ». Au-delà des tensions sociales, c’est le système politique tout entier d’une région qui est en train de changer selon Gloria Verges, « on a vu avec Dilma Rousseff au Brésil, en Amérique Latine on observe une judiciarisation de l’action politique, où on peut poursuivre en justice un politique pour ses actions durant son mandat. »

Une programmation engagée et politique  

La question qui se pose donc pour Gloria c’est « que font les personnes qui se sont battues pour élire démocratiquement ces personnes face à ces problèmes ? » C’est pour répondre à cette question que les rencontres mettent cette année à l’honneur des films comme Antes de olvido, d’Iria Gomez Concheiro, qui raconte les déboires d’une communauté ouvrière qui lutte contre une grosse entreprise ou encore Pureza de Renato Barbieri qui relate l’histoire d’une mère qui recherche son fils, Abel, disparu après avoir quitté la maison pour les mines d’or du sud du Pará. En plus des films sera proposé une rencontre avec une maison d’édition Franco-Argentine, iLatina, qui viendra présenter ses bandes dessinées argentines. A l’heure du déjeuner, les spécialités d’Amérique Latine accompagneront votre repas et c’est par un concert brésilien que se termineront ces rencontres.

Mais le plus important à travers cette programmation riche de plus d’une vingtaine de films c’est de montrer que l’Amérique Latine est un continent riche d’enjeux et qui peut compter sur de nombreux réalisateurs et réalisatrices pour porter les voix de ceux qui luttent dans ces pays où la démocratie n’est jamais acquise.  

Clément Bordenave

Photo: Aqui.fr

Publié le 01/03/2020

Retour page d'accueil