Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
Super Défis
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Politique

Dix prétendants pour deux postes de sénateurs en Haute-Vienne

Le sénateur haut-viennois Jean-Marc Gabouty (RDSE) est le seul à se représenter aux Sénatoriales face à neuf candidats.

En Haute-Vienne, deux sièges de sénateurs sont à pourvoir lors des Sénatoriales du 27 septembre. Si Jean-Marc Gabouty (Rassemblement Démocratique et Social Européen) est candidat à sa succession, il devra batailler face à neuf prétendants qui tenteront de rallier les votes des 989 grands électeurs.

Candidat à sa succession, le radical Jean-Marc Gabouty, vice-président du Sénat, espère emporter l’adhésion des grands électeurs en s’appuyant sur son bilan. Pour lui « La défense des intérêts locaux passe par le national assure-t-il, les axes de ma campagne seront les centres d’intérêt que j’ai développés pendant ce mandat et constitueront les axes du prochain ». Le chef d’entreprise sera épaulé par Catherine L’Official, conseillère municipale à Saint-Yrieix-la-Perche et ex vice-présidente de la Région Limousin. Pour conserver le poste Marie-Fançoise Pérol-Dumont, retirée de la politique, le PS a suivi ses choix, investissant Christian Redon-Sarrazy, ex-directeur de l’IUT du Limousin et maire de Meuzac et Julie Lenfant maire de Chaptelat. L’autre tandem sera constitué d’Isabelle Briquet, l’ex-maire du Palais-sur-Vienne et de Jean-Claude Thomas, maire du Buis. Ils seront vigilants quant à la future réforme sur la décentralisation, au désenclavement « routier, ferroviaire, numérique, mais aussi sanitaire », assure l’élu de Meuzac étant pour un lancement rapide du chantier de la RN 147 Limoges-Poitiers sans attendre les schémas autoroutiers. Leur méthode sera basée sur « La co-construction avec les élus locaux » annonce Julie Lenfant .

La candidature surprise du maire de Limoges
Le maire de Limoges Emile Roger Lombertie (LR) est candidat pour la première fois avec Marie-Claude Lainez, une amie d’enfance. L’élu n’avait pas évoqué sa candidature durant les Municipales. Son crédo sera la défense du territoire, de ses habitants et « des libertés locales, de manière horizontale entre tous les élus du territoire et de manière verticale entre Paris et la Haute-Vienne, dans les deux sens » précise l’élu. Il est favorable à une fiscalité propre pour les collectivités. Second candidat LR, Jean-Marie Bost, président du Syndicat mixte Dorsal, fera campagne auprès de Vanessa Lannette. Il milite aussi pour un train rapide vers Paris et une 2x2 voies Limoges- Poitiers. Pour le RN Albin Freychet, responsable départemental, il ira au combat avec comme programme le « localisme » qui associe « la proximité de l’économie à l’enracinement des personnes et culturel », prônant « une écologie attractive et non-punitive. » Le PC et l’ADS feront, à nouveau, cause commune avec deux binômes, Sylvie Tuyeras conseillère départementale accompagnée de Thierry Muzette, maire de Sainte-Anne-Saint-Priest ainsi que Georges Dargentolle, maire de Saint-Maurice-les Brousses avec Jacqueline Lhomme-Léoment, maire de Saint-Genest-sur-Roselle. Enfin, EELV alignera deux binômes, Delphine Rochet, ex numéro deux aux municipales de Limoges, accompagnée de Franck Makowski, le second duo étant formé de Laurent Jarry et Valérie Sarrazin.

Corinne Mérigaud

Photo: Sénat

Publié le 14/09/2020

Retour page d'accueil