Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
Super Défis
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Politique

L'offre TER va être renforcée en Nord Limousin

L'offre TER va être renforcée en Nord Limousin

Des liaisons supplémentaires entre Guéret Montluçon et Bordeaux à partir de décembre pour répondre à la demande des usagers et un tarif réduit pour les moins de 28 ans, telles sont les mesures phares annoncées par Renaud Lagrave, vice-président de la Régional chargé des infrastructures, des transports et des mobilités avant d’animer le Comité de lignes TER Nord Limousin – Limoges-Châteauroux et Limoges-Guéret-Felletin/Montluçon qui s’est tenu le 14 septembre à Limoges.

Le contexte sanitaire inédit n’aura pas mis un coup d’arrêt aux rendez-vous de la Région avec les usagers qui empruntent les TER grâce à un temps d’échanges 100% digital. Ces derniers pouvaient ainsi suivre en direct, hier, cette rencontre dématérialisée diffusée sur la plate-forme jeparticipe-trains.fr en déposant en amont leurs questions et propositions ou en interpellant les organisateurs par SMS. Dix comités de lignes sont ainsi planifiés jusqu’au 30 novembre, celui de Limoges étant le premier, couvrant l’ensemble des lignes du réseau TER Nouvelle-Aquitaine. L’occasion pour Renaud Lagrave, vice-président de la Région en charge des infrastructures et transports, de rappeler que la Nouvelle-Aquitaine fait l’objet d’une première nationale. « Nous avons signé l’an dernier une convention avec le SNCF qui est passée un peu sous les radars, on souhaitait que la SNCF reprenne à zéro l’ensemble des offres ferroviaires. Avec ce programme Optim’TER, on va tout mettre à plat. Cette étude de six mois permettra de savoir quels sont les flux de mobilité de nos concitoyens sur ce territoire pour voir ceux qui sont nécessaires afin que les gens prennent le train. Sur cette base là et après des discussions avec les usagers, on pourra proposer des horaires plus attractifs pour le service de décembre. » Au final, l’offre devrait augmenter de 13 % et profiter à tous les usagers, passant de trois allers et quatre retours par semaine entre Guéret et Bordeaux avec possibilité d’un aller-retour dans la journée contre un seul actuellement. Deux allers retours par semaine sont également prévus entre Bordeaux et Montluçon au lieu d’un. « Un certain nombre de trains iront plus vite pour répondre à une demande de certains usagers explique l’élu d’autres seront semi-directs en s’arrêtant un peu plus et d’autres s’arrêteront dans toutes les gares » précise-t-il.

Les tarifs seront également revus à la baisse grâce au « Pass Abonné moins de 28 ans » sous différentes formules (hebdomadaire, mensuelle, annuelle), qui permet à tous les usagers de moins de 28 ans de bénéficier d’une réduction supplémentaire de 33 % par rapport au « Pass Abonné » tout public, pour leurs déplacements fréquents sur un trajet identifié en Nouvelle-Aquitaine, offre valable quel que soit le statut de la personne. En outre, le « billet futé » est valable pour tous et sur tous les trajets du 16 septembre au 18 octobre à partir de 4 euros.

Concernant la régularité et la fréquentation des lignes, une augmentation a été enregistrée depuis le déconfinement . « Près de 93 % des trains étaient à l’heure en 2019 et quasiment 92 % au premier semestre 2020 sur l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine avec une hausse de 10 % indique Hervé Lefevre, directeur régional SNCF Voyageurs. En trois ans, nous avons dû faire face à une fréquentation qui est passée de 50.000 voyageurs par jour à 65.000 aujourd’hui. » Au second semestre, 423 voyageurs/jour en moyenne fréquentent la ligne Limoges-Châteauroux en semaine et 335 empruntent la ligne Limoges-Guéret-Felletin-Montluçon.


Des chantiers à venir et du matériel moins polluant

Des travaux ont été réalisés sur deux axes cette année, en l’occurrence, la création d’un cheminement piéton entre le parking et le bâtiment voyageurs dans les gares de La Souterraine et Guéret, avec un financement de la Région de 75.500 euros. Des études pour l’accessibilité des quais de la gare de La Souterraine sont engagées, les travaux devraient débuter en 2022 et se traduire par un rehaussement des quais, l’installation d’ascenseurs au niveau du souterrain afin de traverser les voies, complétés par la réfection de l’éclairage et de la signalétique.

Autre chantier engagé, le renouvellement du parc roulant pour éliminer les moteurs diesel. « Nous poursuivons le verdissement de la flotte ajoute le vice-président, la Région s’est engagée à hauteur de 532 millions d’euros sur 1,2 milliards de travaux nécessaires sur les lignes TER d’ici à 2027 .»

Le confinement a réduit l’offre à 10 % de mi-mars à mi-mai, la désinfection quotidienne des rames a été mise en place de même que le port du masque et la distanciation physique. « L’offre est revenue à 100 % depuis fin juin, début juillet dans des conditions sanitaires garanties par la SNCF assure Hervé Lefèvre. Toutes les rames sont désinfectées tous les jours avec des produits virucides, l’obligation du port du masque est respectée sur Limoges et nous avons enregistré très peu de cas d’altercations entre voyageurs et agents. La situation est donc acceptée, ce qui garantit à nos abonnés de prendre le train et d’y revenir sans crainte. »

Corinne Mérigaud

Photo : Région Nouvelle-Aquitaine


Corinne Mérigaud

Photo: Corinne Mérigaud

Publié le 15/09/2020

Retour page d'accueil