Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
Plan de soutien
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Economie

Aéro & Industrie s'exposent à Anglet pour redonner le moral à l'aéronautique

Forum de l'aéronautique Anglet

Sur le bassin de l’Adour, l’Industrie représente 19 353 salariés et 771 entreprises dont 13 000 salariés et 140 entreprises pour le secteur aéronautique. Dans le sud des Landes et au Pays basque, on ne recense pas moins de 4 500 salariés. Aussi, Claude Olive, le maire d’Anglet et Thierry Haure-Mirande, président de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie Adour Atlantique, ont lancé la troisième édition du Forum des métiers de l’aéronautique et de l’industrie ces 19 et 20 octobre à Haitz-Pean, où Marcel-Dassault avait créé le centre de son comité d'entreprise.

Sur le bassin de l’Adour, l’Industrie représente 19 353 salariés et 771 entreprises dont 13 000 salariés et 140 entreprises pour le secteur aéronautique (1). Dans le sud des Landes et au Pays basque, on ne recense pas moins de 4 500 salariés. L’ensemble constitue un écosystème dynamique associant des donneurs d’ordre de dimension internationale (Safran, Daher, Dassault-Aviation…) et de nombreux sous-traitants spécialisés en mécanique de précision, métallurgie ou électronique.

Malgré le contexte lié à la crise sanitaire, l’industrie et l’aéronautique préparent la reprise de l’activité selon deux axes : l’accompagnement des entreprises dans la diversité de leur activité, la transformation des métiers, l’innovation… et, la formation des jeunes par la voie de l’alternance, filière d’excellence. C'est pour cela qu'à l'initiative de la Ville d'Anglet et l'Union des Industries et métiers de la métallurgie (UIMM), Thierry Haure-Mirande, le nouveau président du secteur Adour Atantique ont décidé malgré le trou d'air qui accompagne ce pan essentiel pour l'économie d’organiser ce troisième Salon. Drôle de destin, il est transféré de l'Espace de l'Océan, en bord de plage à Haitz-Pean, aujourd'hui, ensemble sportif de la Ville qui était le siège du comité d'entreprise Dassault. Les anciens se souviennent que le célèbre avionneur Marcel Dassault lors d'une visite, avait signé, rubis sur ongle, un chèque pour la construction d'un mur. Il se mute cette année par la même occasion en Salon de l'aéronautique et Salon Aéro & Industrie.
Lors de la présentation du salon, le président de l'UIMM a bien évoqué le gros trou d'air traversé d'une part en raison de la campagne d'aérobashing entreprise il y a deux ans, mais surtout dû au Coronavirus qui a bloqué les frontières. En quelques mois les professionnels ont quitté l'euphorie, poussée en partie par l'Asie avec la production de trois Airbus par jour et mille par an. Avec le recrutement prévisionnel de 7000 pilotes sur dix ans. Selon Thierry Haure-Mirande, ces turbulences, qu'il va falloir maîtriser, devraient durer de 18 à 26 mois et il était particulièrement nécessaire de faire le point à cette situation, notamment pour les jeunes et tous ceux qui sont inquiets pour leur avenir dans le domaine aéronautique. C'est pour cela que ce Forum a été reconduit et élargi à l'aéronautique et l'industrie. Car comme il le soulignait encore, on ne fait plus comme avant, pendant trente ans sa carrière chez Dassault. Mais dans la formation, des passerelles ont été crées afin de passer d'un monde industriel à l'autre.

25 entreprises et organismes de formation présents

Destiné au grand public, d’accès libre, il rassemble 25 entreprises dont 12 organismes de formation, les acteurs locaux et régionaux de la filière . L’occasion d’échanger avec les professionnels du secteur aéronautique venus des entreprises Copelectronic, Dassault Aviation, Safran Helicopter Engines, Tekniaero, Telerad et de nombreuses autres…. Les visiteurs y découvriront toute la palette des métiers de l’industrie, de la conception à la maintenance en passant par la fabrication. Ils auront également tout loisir de s’informer sur les métiers de l’aéronautique militaire auprès de représentants de l’armée de terre, de la marine et de l’air et de l'Espace -c'est son nouveau nom depuis le 11 septembre, date anniversaire de la mort de Guinemer qui avait découvert sa passion de l'aviation... à l'aéroport d'Anglet qui se situait à l'époque à La Barre, avant d'être rempacé par... un hippodrome.

Un espace sera entièrement dédié aux formations avec de nombreux organismes : Aérocampus Aquitaine, CESI, ESTIA, GEIQ Industrie, Greta Sud Aquitaine, IUT de Bayonne et du Pays Basque, Lycée pro Jean Taris (Peyrehorade), Lycée Saint-Joseph (Hasparren), Pôle Formation Adour-UIMM, Université des Métiers de Bayonne…

Au-delà des échanges directs avec les professionnels, les visiteurs auront la possibilité de s’informer sur les métiers et formations via des mini-conférences de 20 minutes autour de diverses thématiques dont “ La place de l’humain dans les systèmes aérospatiaux ” ou encore “ l’aviation du futur – aviation zéro carbone ”.

Le général Gaviard: "La formation des jeunes est essentielle"Forum de l'aéronautique Anglet Gaviard

Retiré à Anglet, Le général de l'Armée de l'Air, Jean Patrick Gaviard qui consacre sa retraite à la formation des jeunes est un acteur incontournable de ce salon depuis sa création, mais aussi un public relation indispensable pour faire venir la Patrouille de France ou créer un évènement aéronautique sur la Côte basque. Son hobby: faire partager la passion qui l'anime.

"Je donne des cours de BIA, (Brevet d'initiation à l'aéronautique) qui permet d'obtenir des bourses de vol au lycée Largenté de Bayonne. Je m'en occupe aussi au club de vol à voile d'Itxassou. J'y rencontre beaucoup de jeunes. C'est d'ailleurs souvent par le vol à voile que débute une passion aéronautique. Et ces deux jours de forum leur permettront de rencontrer des patrons de grandes entreprises comme ceux de Dassault ou Télérad, spécialiste des transmissions, dont le patron Patrice Mariote qui vole aussi en planeur a obtenu la médaille de l'Aéro, Safran Hélicoptère à Tarnos, etc... Saint Exupéry disait: "Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité." Comme tous les passionnés, c'est une devise que j'ai fait mienne", conclut Jean Patrick Gaviard."

 Une soirée-débat: "Thomas Pesquet, l'étoffe d'un héros"

Forum de l'aéronautique Anglet futur Rafale

En clôture de ce forum demain mardi, ce même général Gaviard , à l'issue de la projection du documentaire “ Thomas Pesquet, l’étoffe d’un héros ” animera un échange avec l’astronaute Michel Tognini qui répondra aux questions du public sur le film et le métier d’astronaute.

Michel Tognini, général de Brigade, ancien pilote de chasse et d’essais a décollé le 27 juillet 1992, en tant qu’expérimentateur sur Soyouz TM-15, dans le cadre de la mission Antares. Il a effectué son second vol spatial le 23 juillet 1999, où il était le spécialiste de mission sur Columbia. En 2005, il devient le patron des astronautes européens (Européen Space Agency) et, à cette époque a sélectionné un certain Thomas Pesquet. Son témoignage ne manquera pas d'intérêt.

Un Forum qui offrira des perspectives plus optimistes, comme cet avion qui devrait succéder au célèbre Rafale, ou encore l'avion à hydrogène.

Ce lundi 19 octobre, de 11 heures à 17 heures et mardi 20 octobre, de 9 heures à 17 heures, au complexe sportif Haitz Pean.  Pour la soirée projection à 20h30, entrée gratuite mais nombre de place limité. Billets à retirer ce lundi 19 octobre, à 14 heures, directement auprès de Monciné, rue des Barthes à Anglet.

Félix Dufour

Photo: Félix Dufour

Publié le 19/10/2020

Retour page d'accueil