Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Politique

Régionales 2021 : les écologistes entrent en campagne

Noël Mamère, Maryse Combres, Nicolas Thierry et Léonore Moncond'huy

Il faudra compter sur les écologistes pour les élections régionales de mars prochain. Fort des victoires écologistes au dernières élections européennes et municipales, Nicolas Thierry est entré en campagne, ce vendredi matin à Poitiers, accompagné de sa colistière Maryse Combres, de la Maire de Poitiers Léonore Moncond’huy et de la figure écologiste qu'est Noël Mamère. « Il est temps d’agir », pour Nicolas Thierry, qui définit le mandat régional 2021-2026 comme la dernière fenêtre politique pour l’action climatique.

Les écologistes ont choisi de lancer leur campagne hors de Bordeaux. « Un geste fort, pour une région qui doit se décentraliser », d’après la Maire de Poitiers Léonore Moncond’huy, qui accueille chez elle ses anciens partenaires de l’hémicycle régional. C’est l’actuel vice-président du Conseil régional, en charge de l’environnement et de la biodiversité, Nicolas Thierry, qui mènera la liste Europe Écologie les Verts pour les élections régionales, aux côtés de Maryse Combres. « J’ai les épaules et l’expérience pour diriger la Région », précise-t-il. Selon lui, la société est mûre pour un changement de l’exercice du pouvoir au niveau régional. « Un écologiste président de Région ne sera pas seul, il est temps d’en finir avec ce statut monarchique », ajoute Nicolas Thierry.

 

« Changer de modèle » - Maryse Combres

En septembre 2019, le groupe écologiste du Conseil régional avait déjà prévenu la majorité : « il nous faut des actes ». S’il a été entendu avec la feuille de route NéoTerra et un budget 2020 retravaillé en ce sens, cela ne semble pas suffire pour les candidats écologistes. « Nous partageons une partie des engagements de NéoTerra, reprend Nicolas Thierry. Les politiques mises en place pour atteindre ces objectifs ne sont pas à la hauteur. Il faut faire des choix, assumer ». Le candidat cite un exemple : la construction de bassines dans la Sèvre Niortaise. « On ne peut pas prôner l’écologie et installer des bassines qui serviront pour une agriculture industrielle », commente-t-il.

Pour Maryse Combres, il est nécessaire de changer de modèle. « La défense de la justice sociale et environnementale est possible et c’est ce que nous portons, souligne-t-elle. La destruction de notre environnement et de nos territoires est due à une économie passéiste. Il est temps de proposer un protectionnisme vert et vertueux ». Selon Maryse Combres, ce « Green New Deal » régional ne sera possible qu’avec une équipe régionale renouvelée.

Le programme et la liste dévoilés en novembre

Nicolas Thierry le martèle : sa candidature n’est pas contre le président sortant, mais pour l’écologie et la justice sociale. « Tout va se jouer dans la prochaine décennie. Entre le premier mandat d’Alain Rousset et aujourd’hui, le monde a beaucoup changé, le temps du renouvellement est arrivé ». Le candidat écologiste se dit ouvert à des alliances de premier ou second tour, porteur d’une volonté de rassemblement, mais prévient : « notre programme sera notre seule boussole ». Ce programme justement sera dévoilé, en même temps que la liste écologiste : à la fin du mois de novembre.

Yoan Denéchau

Photo: DR

Publié le 16/10/2020

Retour page d'accueil