Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Economie

Mimizan : le salon Forexpo mise sur la formation

Démonstration d'abattage mécanisé sur Forexpo 2008

« Le Salon quadriennal de la sylviculture et de l’exploitation forestière aura bien lieu », assure Eric Dumontet, directeur général de Forexpo. Prévu initialement en juin 2020, le salon a été reporté pour cause de Covid, mais posera bien en 2021 ses bagages à côté de l’aérodrome de Mimizan, sur un site de 70 hectares. Du fait de la situation économique et sanitaire compliquée, Forexpo élargit son champ d’action et cherche à susciter des vocations chez les jeunes.

C’est le rendez-vous quadriennal des professionnels de la filière bois et de la sylviculture. Forexpo revient du 16 au 18 juin 2021, « avec les restrictions sanitaires qui s’imposeront à nous le moment venu », précise Eric Dumontet, directeur général du salon de la sylviculture et de l’exploitation forestière. « Nous avons eu la canicule en 2012, la pluie en 2016, on a eu le Covid en 2020, on est habitués aux conditions difficiles », ironise-t-il. En 2016, Forexpo avait attiré 28 000 personnes malgré une météo peu clémente.

« Les secteurs souffrent mais recrutent »

Forexpo est l’occasion de mettre en valeur les filières bois et sylviculture – représentant 60 000 emplois en Nouvelle-Aquitaine pour plusieurs milliards d’euros de chiffre d’affaires. Ainsi, près de 200 exposants, parmi lesquels des géants internationaux comme Komatsu, Caterpillar, ou John Deere, sont déjà confirmés à quatre mois de l’échéance, qui se déroulera en plein air sur un site de 70 hectares jouxtant l’aérodrome de Mimizan. Parmi les secteurs représentés – Services, Transport, Sylviculture, Exploitation, Bois énergie – un sixième fera son apparition dans les travées en 2021 : les travaux publics. « C’était un secteur déjà présent un peu partout dans les précédentes éditions, nous avons décidé de lui accorder un pôle dédié, tant la couche est fine entre les TP et les entrepreneurs forestiers », raconte Cyril Monneyron, commissaire général de Forexpo.

Autre nouveauté, le salon Forexpo mise désormais sur la formation des jeunes. « Nous sommes dans un contexte économique compliqué, où l’État et la Région organisent la relance. Nous voulons, à notre échelle, faire partie de cette relance », affirme Éric Dumontet. Ainsi, l’organisation du salon veut faire la part belle à l’emploi des jeunes et à la formation, au travers d’un espace dédié sur le stand Nouvelle-Aquitaine et des concours de débardage pour les lycéens. « Même si les secteurs se mécanisent de plus en plus, on a besoin de compétences et de jeunes pour manier et assurer la maintenance des appareils » précise Cyril Monneyron. Le commissaire général de Forexpo annonce que plusieurs exposants ont l’intention de recruter des jeunes, « dès le bac pro, quitte parfois à payer leurs études », pour leur assurer un emploi.

Yoan Denéchau

Photo: Forexpo

Publié le 05/02/2021

Retour page d'accueil