Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Agriculture

Installation agricole et circuits courts : la Ceinture verte de Pau se concrétise

Romain Nougué (à gauche), maraîcher est installé à Meillon depuis le mois d'octobre dans le cadre de la ceinture verte de l'agglomération de Pau. A ses côtés Victor, en contrat de parrainage auprès de Romain

La boucle est bouclée. Un an après l'engagement de la Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées dans le dispositif de La Ceinture Verte, celle-ci prend bel et bien forme avec l'installation de 4 premiers maraîchers dans les villes et villages périphériques de Pau. Romain Nougué à Meillon a été le premier d'entre eux. Les trois autres suivront d'ici le mois de mars. Une solution d'installation clés en main, gérée au niveau local par la Société Coopérative d'Intérêt Collectif (SCIC) La Ceinture Verte Pau Pays de Béarn, qui porte l'objectif de relocaliser 10% de la consommation en légume frais des habitants de l'agglomération. Un projet partenarial à la fois ambitieux et original dans sa mise en œuvre.

Romain Nougué est un « hors cadre familial » comme on dit. Pas de parents agriculteurs pas plus que de diplôme agricole en poche, son installation à Meillon est le résultat de son envie de « donner du sens » à ce qu'il faisait. « Comme beaucoup de hors cadre familial qui s'installent dans le cadre d'une reconversion... », commente-t-il. Après un stage agricole en pré-couveuse de 8 mois, Romain a bénéficié du dispositif de la couveuse agricole, SAS Graines pendant 4 ans. L'occasion de se tester grandeur nature, de développer ses productions en maraîchage bio et de trouver ses débouchés commerciaux; des paniers individuels au Carreau des Halles de Pau en passant par une AMAP... « Les débouchés ne manquent pas » assure le maraîcher.
Désormais, depuis le mois d'octobre, il est donc officiellement installé à Meillon sur 2 hectares de terres sur lesquels il va poursuivre son projet d'agriculture nourricière de proximité et en circuit court. Dans ses serres les premières betteraves, blettes, aillet, ou encore coriandre sont déjà là...

Une installation clés en main
« Tout cela s'est fait assez simplement », résume-t-il. Et pour cause, la simplicité, c'est bien une des vocations de la SCIC La Ceinture Verte, qui achète des parcelles ou travaille avec les communes propriétaire de terres agricoles afin de mettre à disposition ce foncier public aux maraîchers souhaitant s'installer. Un foncier adapté à cette production mais également pré-équipé de moyens de productions, tels des serres, un système d'irrigation et un bâtiment d'exploitation. En d'autres termes une installation « clés en main » en contrepartie d'un loyer adapté aux ressources du maraîcher qui s'y installera.

Quand à l'arrivée de Romain dans ce dispositif « Ceinture Verte », il n'y a pas vraiment de hasard puisque la SAS Graines est une des 21 associés de la SCIC Ceinture Verte Pau Béarn. Cette SCIC, en effet, et c'est toute l'originalité du projet, rassemble une diversité de partenaires. La Communauté d'Agglomération, des structures de développement agricoles locales (dont l'espace test SAS Graines mais aussi la Chambre départementale d'agriculture, le CIVAM Bio, le lycée agricole de Montardon, etc.) des investisseurs solidaires, des organismes bancaires ou encore les maraîchers qui s'installent via ce dispositif... Une diversité des acteurs pour une convergence des ambitions pour la réussite du projet global : celui de contribuer à l'installation (ou au retour) de maraîchers en bordure de ville, visant ainsi à une relocalisation de l'alimentation des habitants de l'agglomération paloise.


Objectif : 200 hectares
Objectif chiffré : atteindre les 100 exploitations maraîchères d'ici 7 ans. En effet, 200 ha de terres maraîchères sont nécessaires pour satisfaire 10% de la consommation en légumes frais bio et locaux aux habitants de l'agglomération de Pau. « Un besoin d'approvisionnement local que le Covid a accentué mais qui s'inscrit aussi dans les objectifs de la loi Egalim selon laquelle d'ici 2022, 50% de l'approvisionnement de la restauration collective doit être issu des circuits courts et 20% de productions biologiques », souligne Patrick Buron, maire de Maillon et Vice président de l'agglo en charge de l'agriculture et de l'alimentation.

Un enjeu agricole, social et environnemental que François Bayrou, Président de l'Agglomération met également en avant tout en rappelant le passé déjà maraîcher de ces terres. « Les maraîchers ont été le visage de la périphérie de la ville (...) sur une terre fertile de limon et de sable qui est une des meilleure terre du monde. Une terre que nous n'avons pas envie de laisser disparaître sous le béton. », affirme-t-il. La remise en exploitation des ces terres, c'est aussi rappelle le président de l'agglo ; « la condition du retour de la biodiversité et des précieux pollinisateurs ».

Sous une serre maraîchère de la ceinture verte de l'agglomération de Pau

Sur le retour des agriculteurs, en tout cas, les premiers mois de cette Ceinture verte sont de bon augure : trois autres maraîchers sont installés ou en cours d'installation sur les communes de Rontignon et de Lescar. Mais au côté de Romain Nougué, un autre porteur de projets pourrait bientôt s'ajouter à la liste des nouveaux installer. Victor, lui aussi hors cadre familial, ancien enseignant contractuel qui a déjà testé l'agriculture dans le cadre de saisons agricoles, travaille à ses côtés dans le cadre d'un contrat de parrainage agricole. Objectif : une future installation en association au côté de Romain.

Solène Méric

Photo: Aqui.fr

Publié le 17/02/2021

Retour page d'accueil