Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà
ADI - Escales du design 2014
Soutenez aqui.fr : devenez aquinaute !
Economie

Les Belges, premier investisseur étranger dans la viticulture bordelaise

Le 3ème G-Vin

Aujourd'hui, on parle beaucoup de la Chine, qui multiplie les rachats de châteaux dans le Bordelais. Il y a quelques mois, pour la première fois, ils viennent de s'offrir un grand cru classé en appellation Saint-Emilion. Pourtant, le premier investisseur étranger dans la viticulture locale, c'est aussi la Belgique. Mais, cela se sait peu. Et, il ne s'agit pas d'une tendance récente, mais d'un mouvement historique. C'est pourquoi, pour ce 3ème G-Vin, ce 28 mai, à BEM-Kedge Business School, rassemblement de journalistes et personnalités du secteur, les Belges étaient à l'honneur.

Ce troisième G-Vin est franco-belge jusque dans son organisation avec comme têtes de pont, le Bordelais, Barthélémy, ancien président de l’Association de la presse du vin, membre du club de la presse de Bordeaux, partenaire de l'opération, et le journaliste belge Bernard Sirot. Car, ce pays a un vrai poids, historique, dans la viticulture bordelaise. La Belgique est le premier investisseur étranger dans le Bordelais. Et, côté exportations, "c'est le troisième client en volume après la Chine et le Royaume-Uni et le sixième en valeur", fait remarquer Christophe Chateau, directeur de la communication du CIVB. En 2012, cette destination a progressé de 12 % avec 255 000 hectolitres pour une valeur de 141 millions d’euros (+ 20 %).

La fête du vin de Bordeaux bientôt en Belgique"Il faut savoir que trois quarts des Flamands consomment plus de vin que de bière", souligne Christophe Chateau. Et, cette appétence pour les vins de Bordeaux est historique. Les Belges sont présents dans le Bordelais depuis cinq siècles. Ce sont des marchands avisés, des investisseurs conséquents, des connaisseurs et des ambassadeurs-nés. Et, chez eux, les jeunes boivent du vin, contrairement aux Français. De même les vins de Bordeaux sont plus présents dans les cartes des restaurants en Belgique, qu'en France... Les Belges ont été précurseurs de certains changements. Par exemple, "ils ont devancé cette passion pour l'oenotourisme", rappelle Barthélèmy. La belle histoire va se prolonger demain. Une Fête du vin de Bordeaux devrait être organisée l'année prochaine à Bruxelles.

Nicolas César

Photo: NC

Publié le 28/05/2013

Retour page d'accueil