Retour à la page d'accueil
Aqui.fr
Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà
Aidez Aqui! à relever le défi de la grande région
Culture

Richelieu en tournage au château de Bourdeilles

Le réalisateur Henri Helman entre Jacques Perrin qui joue Richelieu et Stéphan Guérin Tillié en Louis XIII au château de Bourdeilles

Cette semaine, le château de Bourdeilles a accueilli le tournage de Richelieu, "la Pourpre et le sang", une fiction de 90 minutes qui sera diffusée sur France 3 au cours du premier trimestre 2014. Ce téléfilm raconte les dernières années du Cardinal, premier ministre de Louis XIII, interprété par Jacques Perrin, à travers un complot visant à l'assassiner. Le tournage qui a débuté le 27 août en Gironde, plus particulièrement au château de Roquetaillade et celui de Vayres, se poursuit jusqu'au 26 septembre dans différents lieux du Périgord : Hautefort, Cadouin, Sarlat, Beynac.

Pendnat quelques jours, le château de Bourdeilles a été fermé au public pour cause de tournage. Le réalisateur Henri Helman et ses équipes de techniciens ont investi le logis renaissance pour y tourner plusieurs séquences de son dernier téléfilm consacré à Richelieu, premier ministre de Louis XIII. Richelieu, la Pourpre et le Sang raconte les dernières années du Cardinal, à travers un complot visant à l’assassiner, fomenté par le marquis de Cinq Mars. Nous sommes en 1640.
Henri Helman, qui a déjà à son actif plusieurs films historiques pour la télévision Louis XI, Charlotte Corday, Cartouche, n'est pas un inconnu en Dordogne. Il avait passé plusieurs jours en Périgord pour le tournage de Cartouche en 2009. "Ici, il y a des lieux chargés d'histoire qui conviennent parfaitement et surtout un accueil spécifique," indique le réalisateur.
Faciliter le travail des professionnels du cinéma, c'est l'une des missions de la commission du film de la Dordogne, créée en 2005. "Nous avons un rôle de facilitateur. Nous accompagnons les équipes pour des pré-repérages, dans le recrutement de techniciens locaux, dans le casting local, pour le choix prestataires techniques. Pour ce téléfilm, nous avons visité vingt sites en deux jours lors de pré repérages. Il s'agit aussi de lieux auxquels l'équipe n'avait pas forcément pensé au départ," explique Fanny Stémart, de la commission du film de la Dordogne. "Cela permet un gain de temps considérable" ajoute Thierry Bordes de la commission du film.

Dix sept jours de tournage en DordognePour le tournage de Richelieu, dix sept jours ont lieu en Dordogne dans différents sites : cinq au château de Bourdeilles, un jour à l'abbaye de Cadouin, moyennant un dédommagement de 10 000 euros versés à la Semitour, gestionnaire des deux sites pour pallier la fermeture au public. Dix -sept décors en Aquitaine sont utilisés sur les 22 jours de tournage. Après le château de Bourdeilles, les mousquetaires, Richelieu, joué par Jacques Perrin, Louis XIII, incarné par Stéphan Guerin-Tillié et le marquis de Cinq-Mars, interprété par Pierre Boulanger investiront  Cadouin, Hautefort, Beynac, Sarlat, jusqu'au 26 septembre.  
Quelque que soit l’importance de la production, le cinéma est une économie de main d’œuvre. Richelieu La poupre et le sang a recruté 428 figurants : des Girondins et de nombreux Périgourdins.  Il offre aussi  des débouchés pour l’artisanat, l’hôtellerie, les commerces. Bon nombre de techniciens présents sur le téléfilm sont originaires du département. L’accueil des tournages sert aussi à promouvoir les sites et à entretenir la notoriété de la Dordogne auprès des touristes. L’enjeu n’est pas seulement culturel, la politique de soutien au cinéma contribue à développer l’économie périgourdine. C'est pourquoi à travers son fonds de soutien à la production audiovisuelle, le Conseil général apporte à ce "Richelieu" sa contribution à hauteur de 100  000 euros. Le grand public devrait découvrir ce téléfilm sur France 3 au cours du premier trimestre 2014. 

Claude-Hélène Yvard

Photo: Claude-Hélène Yvard

Publié le 08/09/2013

Retour page d'accueil