Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | « 100 % des produits frais dans les cantines des collèges proviennent du Lot-et-Garonne ! » Pierre Camani, président du CD47

31/01/2018 | Infrastructures routières, très haut débit, Center Parcs, « Du 47 dans nos assiettes », « Job 47 »... Tels sont les chantiers qui attendent le CD47 en 2018...

Pierre Camani président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne

Depuis quelques années déjà, Pierre Camani, le patron du Lot-et-Garonne, parle du Très Haut Débit, de Center Parcs, de repas de cantine élaborés à partir de produits lot-et-garonnais... Il mène, également, un combat pour la défense des départements ruraux. Aux prémices de cette nouvelle année, la rédaction d'Aqui a souhaité savoir et comprendre la progression de tous ces dossiers. Rencontre donc avec le président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne...

@qui ! : En 2018, vous allez continuer le combat pour les départements ruraux. Quelles sont les prochaines échéances ?
Pierre Camani :
Tout d'abord, le gouvernement va proposer un contrat de confiance entre l’État et les collectivités, dans lequel je m'inscris fermement. Oui, le gouvernement a raison de préconiser des économies. Mais je souhaite que ce soit du donnant-donnant. Nous, depuis longtemps, nous faisons des économies, des économies de fonctionnement notamment. Nous nous gérons comme il faut ! Nous réduisons nos charges de fonctionnement, notre masse salariale, mais l’État doit nous permettre d'investir ! Donc la prochaine étape dans ce combat est la présentation de ce contrat de confiance.

@ ! : Concrètement, comment menez-vous ce combat ?
P. C. :
C'est un combat qui se traduit par du travail au quotidien auprès des ministères. Aussi, j'anime, au sein de l'Assemblée des Départements de France, un groupe de travail. Toutes ces rencontres ont pour destinée de mettre en place un Schéma national qui permettra aux départements ruraux en difficulté d'avoir un meilleur soutien. 2018 sera effectivement une année capitale pour ce combat. « Du 47 dans nos assiettes », aujourd'hui, dans les collèges...
Demain, dans les écoles, lycées, EHPAD... @ ! : Depuis quelques années déjà, le Département souhaite que les collégiens découvrent et apprécient les produits lot-et-garonnais grâce à l'opération « Du 47 dans nos assiettes ». Où en est cette opération ?
P. C. :
« Du 47 dans nos assiettes » permet aux collégiens de bénéficier des produits du Lot-et-Garonne dans leur assiette. Aujourd'hui, dans les cantines, le congelé est préféré au frais, et le moins cher à la qualité afin de faire des économies. Nous avons inversé la tendance et nous sommes un des seuls départements en France à avoir engagé une telle dynamique ! En 2018, nous avons atteint l'objectif de « 100 % des produits frais sont des produits lot-et-garonnais » et nous sommes à 20 % de produits bio. Ainsi, nous améliorons la qualité de la nourriture cuisinée pour nos enfants, nous leur apprenons le goût et, du même coup, nous développons nos filières agricoles puisque nous travaillons en circuit court.

Pierre Camani devant le Sénat lorsqu'il était sénateur


@ ! : Souhaitez-vous que cette initiative « fassent des petits » ?
P. C. :
En effet, nous voulons aller beaucoup plus loin et ne pas se cantonner aux collèges. Nous souhaitons, demain, proposer cette initiative aux communes pour les écoles, à la Région pour les lycées, mais également à tous les établissements sanitaires et sociaux, les maisons de retraite... Bref, à tous les organismes qui font de la restauration collective. « Job 47 » pour les bénéficiaires du RSA @ ! : Quels sont les autres chantiers prioritaires pour le Département en 2018 ?
P. C. :
Les chantiers prioritaires sont les chantiers d'investissements. En clair, les infrastructures routières pour désenclaver. Le numérique aussi avec la fibre optique. C'est un challenge énorme et tous les foyers ne sont pas encore équipés. Même si, aujourd'hui, nous offrons le bon débit à tous les Lot-et-Garonnais, j'espère, demain, pouvoir accélérer ce chantier. Et puis, dans le secteur du tourisme, figure bien sur le projet Center Parcs qui avance à grands pas. Les premiers coups de pioche seront donnés à l'automne prochain...

@ ! : Et dans le domaine de l'insertion, avez-vous des projets ?
P. C. :
Oui, en effet, nous allons innover dans ce secteur avec la mise en place d'une plateforme numérique baptisée « Job 47 » en direction des bénéficiaires du RSA afin qu'ils soient mis en relation avec des entreprises qui cherchent des salariés. Le but étant qu'ils s'insèrent mieux dans la société. Cette plateforme devrait voir le jour d'ici deux à trois mois. Cette initiative a été créée par le Département du Loir-et-Cher. Nous sommes ainsi le 2ème département à mettre en place un tel outil. Et puis, peut-être, demain, pourrons nous l'ouvrir à d'autres publics du département...

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR (Archives)

Partager sur Facebook
Vu par vous
4190
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !