Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | 2019, une année charnière pour Alain Claeys et Poitiers

10/01/2019 | Ce mercredi 9 janvier, Alain Claeys, maire de Poitiers et président de Grand Poitiers a fait ses voeux à la presse locale. L'occasion d'aborder les échéances de 2019

Alain Claeys, maire de Poitiers et président de Grand Poitiers, a fait ses voeux à la presse locale ce mercredi 9 janvier

Place aux traditionnels voeux. Exercice auquel s’est prêté Alain Claeys. Le maire de Poitiers et président de Grand Poitiers en a profité pour aborder les principaux rendez-vous de l’année. Il a également réagi à l’actualité les gilets jaunes, le référendum. Autre question : sollicitera-t il un nouveau mandat ? Concernant la ville, il est revenu sur plusieurs projets culturels : l’ouverture de la cité judiciaire, l’avenir du palais de justice, les transports et l’économie.

C’est sous forme de questions/réponses posées lors d’un déjeuner que le maire de Poitiers a souhaité ses voeux pour la nouvelle année à la presse locale. Une manière de revenir sur les dates à retenir et de parler de la politique poitevine. Le premier sujet abordé fut bien évidemment l’actualité de ces dernières semaines : les gilets jaunes. La mairie de Poitiers n’a pas encore mis en place - comme certaines communes de la Vienne - de cahier de doléances. « Le rôle d’un maire est d’être un facilitateur. Il ne faut pas céder à la tentation de récupérer ce débat. J’attends la lettre du président de la République concernant les conditions de celui-ci. Je prends l’engagement que nous serons des facilitateurs que ce soit sur le numérique, que ce soit à partir d’une mobilisation que nous pouvons organiser. Je crois qu’en tant que maire et président de l’agglomération, je dois respecter ce temps, c’est-à-dire permettre de recevoir des avis et de les faire remonter, en aucun cas les instrumentaliser ». Alain Claeys a également condamné toutes formes de violence, aussi bien dans les actes que dans les propos. « Je n’accepte pas les propos xénophobes, homophobes, racistes. Ils doivent être condamnés avec la plus grande fermeté. Je n’accepte pas que l’on s’attaque à la personne du président de la République, qu’une permanence de député de la République soit saccagée ». Quant au référendum, il avertit sur les dérives qu’il peut prendre. « Il y a des choses avec lesquelles je ne suis pas d’accord, comme revenir sur des lois et interroger nos concitoyens sur la PMA, le mariage pour tous ou la destitution de députés. Le référendum ne doit pas être utilisé pour retrouver de la légitimité ».

Renforcer Poitiers, capitale de l’éducation

Autres thématiques abordées, sur l’actualité locale : la notoriété, le positionnement de Poitiers au sein de la Nouvelle-Aquitaine. Alain Claeys se bat pour que le rectorat reste dans la capitale romane. Une position déjà connue. « Ma préférence est de maintenir les trois rectorats dans la région Nouvelle-Aquitaine. La loi NOTRre n’a jamais écrit qu’il fallait un seul rectorat. De même que la loi Notre n’a jamais écrit qu’il fallait une seule cour d’appel. Trois rectorats sont utiles parce que l’éducation nationale, c’est une question de proximité, surtout à un moment où on trouve que l’État est lointain. Si ce n’est pas le cas et que le gouvernement décide de ne faire qu’un seul rectorat dans la région, nous revendiquerons le rectorat à Poitiers ». Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a d'ailleurs apporté son soutien et a annoncé à plusieurs reprises que Poitiers était une capitale de l’éducation en soulignant la présence de Canopé, du CNED ou encore le développement edutainment (ludo-éducation). Jean-Pierre Raffarin, Sacha Houlié, et Alain Claeys ont d’ailleurs demandé une audience au Premier ministre. 

Culture rime avec Poitiers

Cette année 2019 sera également une année forte dans le domaine de la culture. Le nouveau palais de justice devrait ouvrir ses portes en avril prochain. Quant à l’ancien, le palais des ducs d’Aquitaine, il va devenir un haut lieu culturel. Le comité de pilotage co-présidé par le maire et Henri Loyrette, ancien président du Musée du Louvre, a pour objectif de révéler et réinventer ce lieu,  d’imaginer un nouveau projet urbain pour l’ensemble du quartier, du Palais à l’église Sainte-Radegonde et de créer des événements qui suscitent ces parcours par une rencontre entre la création contemporaine et le patrimoine.  La manifestation s’appellera Traversées. « Je souhaite que les Poitevins découvrent ou redécouvrent leur ville à travers cette manifestation dans un esprit éducatif et culturel. Tout un programme va s’inscrire dans Traversées. On va utiliser les lieux où les habitants de Poitiers peuvent se rendre facilement et découvrir des oeuvres qu'ils ne connaissent pas et qu’ils n’iraient pas forcément voir dans un musée. » Emma LAVIGNE et Emmanuelle DE MONTGAZON sont les premières directrices artistiques de l’événement artistique associé au Projet du Quartier du Palais, qui débutera en octobre 2019. Sans oublier, l’inauguration de la Villa Bloch les 9 et 10 février prochains. La maison de l’homme de lettres Jean-Richard Bloch servira de résidence d’artistes.

Depuis le 1er janvier, de nouvelles communes de Grand Poitiers (Dissay, Jaunay-Marigny, Saint-Georges-lès-Baillargaux) sont couvertes par le réseau de bus Vitalis, rappelle Alain Claeys. « Cela a coûté 300 000 euros. Notre réseau de bus est l’un des plus importants en nombre de kilomètres pour des agglomérations de cette taille» précise le maire. Pour les communes situées un peu plus loin à l’est, la communauté urbaine réfléchit à remettre en service l’ancienne ligne de chemin de fer de Chauvigny. « C’est à l’étude, nous travaillons sur cette liaison ». Concernant l’aéroport, Alain Claeys soutient le président du département Bruno Belin, qui est également celui de l’aéroport. « Nous avons des négociations importantes à mener avec l’État et la Région. Au sujet de la ligne la Rochelle-PoitiersLyon, là dessus Alain Rousset a pris des engagements. Cette ligne sera maintenue, la Région et l’Etat continueront à la financer. Reste que je souhaite que l’aéroport soit dans le schéma régional ce qui n’est pas le cas. Et là il faut qu’on fasse nos preuves. C’est un élément essentiel économique ».

Vers les municipales de 2020 ?

Autre échéance : les prochaines élections municipales de 2020. Cette question brûle les lèvres des journalistes locaux. Pour l’instant, Alain Claeys ne souhaite pas se prononcer sur sa candidature. Il le fera sans doute au mois d’avril ou de mai. « Il n’est pas trop tôt pour réfléchir. Je confirme :  j’y réfléchis. Selon moi, une campagne municipale dure 9 ou 10 mois. Mais j’ai trois questions à me poser : suis-je capable physiquement de faire un autre mandat ? Est-ce que mes engagements vis-à-vis des électeurs ont été tenus ?  Est-ce que collectivement les choix que nous avons faits préparent Poitiers pour l’avenir  ?». Les municipales vont donc être lancées dans le courant de l’année 2019. 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5826
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Photo d'illustration urne vote élection Politique | 22/06/2021

Elections régionales : Ni accord, ni fusion de listes en vue du second tour

Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 21/06/2021

Régionales : Rousset en tête, EELV avance, le RN recule, droite et centre s'évitent... Demain quelles alliances ?

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 21/06/2021

Départementales dans les Pyrénées-Atlantiques : entre abstention, prime aux sortants et progression d'EH Bai

Les conseillers départementaux de la Gironde dans l'hémicycle Politique | 21/06/2021

Départementales en Gironde : les sortants plébiscités, Jean-Luc Gleyze réélu au premier tour

Il faut un sursaut de participation dimanche prochain Politique | 21/06/2021

Départementales en Dordogne : la prime aux sortants

Le premier tour des élections départementales a eu lieu ce dimanche 20 juin 2021 Politique | 21/06/2021

Élections départementales dans la Vienne : la majorité départementale en ballottage favorable

Carte électorale Politique | 21/06/2021

Aucun candidat élu aux Départementales en Haute-Vienne, abstention record

Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 16/06/2021

Elections régionales: Quels candidats pour quelles compétences ?

La gauche espère conserver la majorité à l'assemblée départementales Politique | 15/06/2021

Départementales en Dordogne : la gauche espère conserver la majorité

Illustration urne Politique | 15/06/2021

Elections départementales en Charente : la droite mise sur ses têtes d'affiche

Les candidats rochelais issus du parti du maire Jean-François Fountaine, présenté le 29 avril Politique | 14/06/2021

Départementales en Charente-Maritime : on reprend (presque) les mêmes…

Le politologue Jean Petaux Politique | 14/06/2021

Départementales en Gironde: "Si instabilité il doit y avoir, elle sera plutôt à Bordeaux qu’en zone rurale" selon le politologue Jean Petaux

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 11/06/2021

Pyrénées-Atlantiques : l'union droite-centre, déjà en route pour le second tour des Départementales ?

La salle du conseil du Conseil Départemental de la Haute-Vienne Politique | 11/06/2021

Elections départementales : Cinq listes se disputeront les suffrages des haut-viennois

Présentation du nouveau site internet de Limoges Métropole Politique | 03/06/2021

Limoges Métropole se dote d'un nouveau site Internet