Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/12/18 : Enfin, le Président a souligné l'importance d'élargir le débat national qui s'annonce et a exprimé son intention de rencontrer les maires "région par région, pour bâtir le socle de notre nouveau contrat pour la nation".

10/12/18 : Emmanuel Macron a également précisé qu'il ne reviendrait pas sur l'ISF. "Pendant près de quarante ans, il a existé, vivions-nous mieux pendant cette période ? Les plus riches partaient".

10/12/18 : "Je demanderai à tous les employeurs qui le peuvent de verser une prime de fin d'année, qui n'aura ni impôts ni charges" a poursuivi Emmanuel Macron. Enfin, annulation de la hausse de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2000 euros par mois.

10/12/18 : Le Président de la République a fait plusieurs annonces importantes. D'abord, l'augmentation du SMIC de 100 euros par mois dès 2019, avec des des heures supplémentaires versées "sans impôts ni charges, dès 2019".

10/12/18 : Emmanuel Macron s'est adressé aux français ce lundi 10 décembre, en évoquant les gilets jaunes et une "colère profonde, je la ressens comme juste à bien des égards. Il a condamné les violences en marge du mouvement des gilets jaunes.

10/12/18 : Mobilisation mardi matin dès 9h00 aux trois péages autoroutiers du Lot-et-Garonne orchestrée par la Coordination rurale 47 pour protester contre les taxes "Trop de taxes tue l'agriculture et les agriculteurs!" dixit la CR47.

10/12/18 : Charente-Maritime : au vue du contexte social actuel, le séminaire filière Fruits & Légumes de Nouvelle Aquitaine Propulso, qui devait se tenir les 11 et 12 décembre à Saintes est annulé. Une prochaine date devrait bientôt être fixée.

09/12/18 : La Rochelle : selon l'association Info Trafic 17, le dépôt pétrolier de La Pallice est bloqué ce soir par près de 200 personnes.

09/12/18 : Charente-Maritime : Annick Baillou a été nommée inspectrice d’académie-directrice académique des services de l’éducation nationale (IA-DASEN) de la Charente-Maritime. Elle succède à Gilles Grosdemange qui a fait valoir ses droits à la retraite.

09/12/18 : Samedi vers 23 heures, Jacqueline Dubois, députée du Sarladais a découvert sa voiture en feu, ainsi que celle de son mari, garées dans la rue devant son domicile de Vézac. L'élue a reçu de nombreux soutiens de la classe politique de tous bords.

09/12/18 : la manifestation des gilets jaunes d'abord pacifique à Bordeaux a dégénéré au milieu de l'après-midi lorsqu'une centaine de casseurs, ont jeté des projectiles divers sur les forces de l'ordre. Scènes de guérilla urbaine et dégradations ont suivi

08/12/18 : Forte participation à Bordeaux pour la Marche pour le climat: de l'ordre de 6 à 7000 personnes

08/12/18 : La Rochelle sera présente au Nautic de Paris du 8 au 16 décembre, stand G2 Hall 1, sous la bannière La Rochelle Force Océan. Elle y présentera ses différents événements sportifs comme la Minit Transat, dont les inscriptions sont désormais ouvertes.

07/12/18 : Rochefort : Véritable institution rochefortaise, l'ancien cinéma Alhambra devenu un studio de post-production de films et de musique inauguré au printemps dernier, organise une porte ouverte avec visite de ses locaux ce samedi de 14h à 19h. Gratuit.

07/12/18 : La Cité du Vin vient de recevoir 3 nouvelles récompenses de la part des professionnels de l'œnotourisme. Un International Best of Wine Tourism et 2 Iter Vitis awards "pour son action innovante et audacieuse en matière d'œnotourisme".

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 10/12/18 | Banque Alimentaire de Gironde : une collecte en hausse

    Lire

    Organisée les 30 novembre, 1er et 2 décembre, la collecte nationale de denrées organisée par les Banques Alimentaires pouvait craindre les mouvements sociaux des gilets jaunes. Pourtant, la Banque Alimentaire de la Gironde a précisé ce lundi avoir récolté 409 tonnes contre 369 en 2017, soit une augmentation de +10,84%. En tout, 3000 gilets oranges ont été mobilisés sur près de 300 magasins pendant toute la durée de la collecte. L'antenne girondine fait état de "donateurs moins nombreux mais plus généreux". Le tri, lui, devrait être achevé avant Noël".

  • 10/12/18 | Banques Alimentaires en Gironde, une collecte à la hausse

    Lire

    Pour la 2ème année consécutive, la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde (BABG) enregistre "une belle augmentation" du résultat de la collecte nationale: les 30 novembre, 1er et 2 décembre, la collecte de produits secs affiche une progression de 10,84% avec 409t contre 369 en 2017. Et celà, dans "un contexte difficile de baisse des dons et de mouvements faisant craindre pour l’accès aux magasins" rappelle la BABG. Selon les 300 collecteurs présents dans près de 300 magasins girondins, "les donateurs étaient peut-être moins nombreux mais plus généreux". L'étape du tri (en cours) par près de 1000 bénévoles devrait être achevé à Noël.

  • 10/12/18 | Hashtag d’Argent pour Limoges

    Lire

    Très présente sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat et Linkedin) et avec plus de 67 000 abonnés, la Ville de Limoges a obtenu un « Hashtag » d’argent pour son engagement sur les réseaux sociaux pour communiquer avec ses administrés dans la catégorie « grandes villes de + 100 000 habitants ». Ce trophée, remis par l’Observatoire SocialMedia, récompense les territoires les plus agiles sur les réseaux.

  • 10/12/18 | Talents des Cités: les lauréats néo-aquitains

    Lire

    En Nouvelle-Aquitaine, Talents des Cités 2018 a distingué 3 créateurs d'entreprise dans les quartiers prioritaires de la Ville : Grégory Pédeboscq (Dax), et son food truck «La Cantoche», qui propose en partenariat avec des producteurs locaux sandwichs, burgers, salades et soupes originales ; Victor Du Peloux (Bordeaux) et son atelier bois coworking «La Planche» pour artisans, concepteurs et grand public, et Salomé Arenas (Pau), co-fondatrice de Monsieur Bernard, marque de vêtements et accessoires 100% plastique recyclé dont une partie est récoltée dans la Mer Méditerranée! Les lauréats nationaux seront connus fin janvier

  • 10/12/18 | Corrèze: la chambre d'agriculture dénonce la présence de L-214 dans les écoles

    Lire

    Réunie en session plénière le 26 novembre dernier, la Chambre d’Agriculture de la Corrèze demande à l’État, la Région, au Département et aux Maires l’interdiction immédiate de diffusion, dans toutes les écoles du département, des informations anti-viande de l’association L-214 éducation mais aussi de confier aux seuls organismes habilités et neutres à diffuser dans les écoles des informations justes sur l’alimentation et les produits agricoles.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | 50 ans de la Loi Malraux, Aurélie Filippetti annonce une grande loi d’actualisation du droit du patrimoine

15/11/2012 | Alain Juppé, Vincent Feltesse, Martin Malvy, Yves Dauge et Michel Delpuech, ont célébré les 50 ans de la Loi Malraux, au côté Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture

Alain Juppé, Maire de Bordeaux, Aurélie Filippetti, Ministre de la Cultureet Martin Malvy, président de l'Association Nationale des villes et pays d'art et d'histoire et des villes à secteurs sauvegardés et protégés

Ces 15, 16 et 17 novembre, le Ministère de la culture et de la communication a choisi Bordeaux pour fêter les 50 ans de la loi du 4 août 1962, dite Loi Malraux. Une loi d’importance qui, 3 ans après la création du Ministère de la Culture, posait les bases d’une politique nationale de protection et de mise en valeur des centres et quartiers urbains «d'intérêt historique ou esthétique». A cette occasion un grand séminaire se tient au TnBA ouvert ce jeudi par la Ministre de la Culture, Aurélie Filippetti. L’occasion pour elle d’annoncer la mise en route d’un projet de loi sur le Patrimoine avant de découvrir le Bordeaux des quais aux cotés d'Alain Juppé, de visiter Arc en Rêve, le centre Pompidou Mobile de Libourne et l'exposition Lascaux III à Cap Sciences.

Revenant sur les questions des arbitrages budgétaires, qui l’ont occupé jusqu’à récemment, «pas le plus agréable» précise-t-elle, Aurélie Filippetti  a profité de la tribune de ces rencontres nationales pour affirmer sa volonté de préserver le secteur du Patrimoine de toute coupe budgétaire. Pour preuve, elle a prévenu qu’à défaut de pouvoir être augmenté, «l’investissement dans les monuments historiques en 2013 serait identique à celui de 2012»  et que, malgré la chasse aux niches fiscales lancée par le Gouvernement, «le dispositif fiscal Malraux, particulièrement efficace, sera lui aussi maintenu». Deux décisions qui vont dans le sens de son ambition de « donner du sens » au ministère de la Culture en termes de préservation du patrimoine. Mais la Ministre entend également fortement impliquer son ministère dans la modernisation de l’encadrement juridique du patrimoine.

"Un grand débat intellectuel et juridique sur le droit du patrimoine"
C’est précisément pour répondre à cette ambition, qu’elle s’est  engagée ce jeudi à soumettre un projet de loi à la concertation interministérielle en 2013. Elaboré «dans la plus large consultation possible» ce projet de loi portera de « grandes ambitions sur tous les aspects de la protection du patrimoine dont l’archéologie préventive, les archives, les musées ou encore les secteurs sauvegardés ». Selon elle, 50 ans après la Loi Malraux, il est temps de mettre en œuvre « un grand débat intellectuel et juridique sur le droit de notre patrimoine».
Dans ces grandes lignes, ce projet de loi conciliera protection du patrimoine, paysages et développement des énergies nouvelles. «Il y a 50 ans il fallait sauvegarder, désormais nous pouvons trouver un équilibre entre protection et création artistique».

Avec ce projet de loi, Aurélie Filippetti souhaite également  mettre en place des outils juridiques permettant de sécuriser l’impact de l’inscription d’un patrimoine sur la  liste de l’UNESCO qui n’a pour l'heure aucune conséquence juridique en droit français. Autre intention affichée par la Ministre, "mieux articuler droit du patrimoine et urbanisme" en intégrant certaines dimensions du droit du patrimoine dans les documents d’urbanismes. Une manière pour les aménageurs de ne plus vivre le droit du patrimoine comme un censeur de projet, puisqu’intervenant à posteriori des procédures d’urbanisme.

La consultation autour de ce projet de loi sera également l’occasion de réfléchir à d’éventuels leviers permettant de mieux articuler droit du patrimoine et dimension sociale, et d’affirmer plus encore le patrimoine comme un élément de citoyenneté, de lien social et de développement du territoire.

Libourne : 20.000 visites en trois semaines, le succès de Pompidou Mobile

Aurélie Filippetti arrivant à Cap Sciences entre Bernard Alaux et Alain Rousset

A considérer la foule imposante et joyeuse qui attendait, sous un soleil éclatant, l'arrivée de la ministre de la Culture et de la communication dans l'enceinte de ce qui fut l'école de gendarmerie de Libourne, on comprend mieux pourquoi le Centre Pompidou Mobile a pu y accueillir quelques 20.000 visiteurs en l'espace de trois semaines. Un succès  dont, tour à tour, Philippe Buisson maire de Libourne, Alain Seban président du Centre Pompidou, Alain Rousset président du Conseil régional d'Aquitaine et bien sûr Aurélie Filippetti elle-même se sont félicités.

C'était une manière de pari, de « folie raisonnable », en effet, que d'entreprendre et réussir, à ce point, une déconcentration culturelle comme l'a souligné la ministre dans une ville de quelques 25.000 habitants. Le parti adopté par Pompidou mobile qui fait la part belle à la pédagogie, à des animations, des ateliers ouverts aux scolaires rend compte de cet engouement pour la découverte de l'art contemporain.

Dans la superbe  salle du manège dont Philippe Buisson souhaite qu'elle fasse l'objet du soutien de la direction des Bâtiments de France, Aurélie Filippetti devant pas moins de 500 personnes, a souligné l'importance qu'il y a à mettre en lumière pareil événement culturel, insistant par ailleurs sur ce qui lui tient le plus à coeur, l'accès des enfants, des scolaires à l'art, la culture.

Ce Pompidou Mobile libournais présent jusqu'au 24 janvier n'a pas fini de nous surprendre : et l'on sait déjà qu'il y aura un  «  après » puisqu'il accueillera, déjà, du 25 mars au 15 juin les quatre lauréats du prix Marcel Duchamp.

Aurélie Filippetti découvre Lascaux III à Cap Sciences

La ministre découvrant l'exposition Lascaux à Cap Sciences aux côtés du président de la Région Aquitaine Alain Rousset

La ministre de la culture a terminé son périple girondin en visitant, à Cap Sciences, l'exposition internationale de Lascaux III, qui fait étape à Bordeaux jusqu'au mois de janvier. Cette reconstitution ambulante, qui fera le tour du monde, met en scène un travail minutieux de reproduction de la grotte, fermée au public depuis 1963. La ministre n'est pas restée indifférente face à ce qu'elle a décrit comme « une œuvre remarquable et pédagogique, fidèle à l'original grâce aux nouvelles technologies mais, aussi, à l'intervention d'artisans et spécialistes, là où la machine est impuissante ». L'occasion se présentait pour elle de revenir sur la décision qui avait suscité une forte émotion en Dordogne, notamment de renoncer à l'engagement de l'Etat dans le projet Lascaux IV.

Pour ce qui est de Lascaux IV, centre d'art pariétal dont l'ouverture est espérée à l'été 2015, la ministre a réaffirmé sa volonté de réduire l'aide prévue par le gouvernement précédent qui, rappelle-t-elle une nouvelle fois, « avait pris des engagement hâtifs et mal évalués ». Mais l’État accompagnera bien le conseil général de Dordogne et la région Aquitaine, dans une « proportion raisonnable ». Une somme qui devrait s'élever à hauteur de 4 millions d'euros. La participation de l'Etat est d'autant plus nécessaire que Lascaux IV, à la différence de Lascaux II, l'actuel fac similé qui est très fréquenté, à proximité immédiate de la grotte, permettra de « sanctuariser celle-ci ». L'importance de la sauvegarde de ce patrimoine unique peut amener aussi, dans les futures lois de finances, une reconsidération de la participation de l'Etat à ce projet phare pour la Dordogne et son développement touristique.

 Vincent Feltesse nommé Président de la Mission de concertation sur l'avenir des écoles d'architectures

Aurélie Filippetti et Vincent Feltesse lors la visite d'Arc en Rêve

 A l'occasion de sa visite à Arc en Rêve Aurélie Filippetti a rendu publique la nomination de Vincent Feltesse, président de la Communauté urbaine de Bordeaux et président de la Fédération nationale des agences d'urbanisme, à la présidence du comité d'orientation de la concertation sur l'enseignement et la recherche en architecture qui sera installé le 20 novembre prochain.

Composé de 33 personnalités, ce comité d'orientation doit proposer à la Ministre en février 2013 une analyse prospective de l'enseignement et de la recherche en architecture.

Dans un communiqué le ministère précise que « cette concertation se déroulera à deux niveaux : national au sein de ce comité d'orientation, et territorial au sein de cinq grands pôles où les écoles échangeront avec leurs partenaires. Le réseau des 20 Écoles nationales supérieures d’architecture, placées sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication, constitue un réseau original d'établissements d'enseignement supérieur qui accueille 19 000 étudiants. Salué par l'Agence d'évaluation de la recherche (AERES) pour la qualité de ses formations, ce réseau s'interroge cependant sur son positionnement au moment où le monde universitaire se réorganise et organise lui-même ses assises de l'enseignement et de la recherche en architecture.

Il s'agit à l'issue de cette concertation de définir les voies et les moyens qui permettront de garantir et d'optimiser l'excellence de l'enseignement en architecture, qui doit se nourrir d'une recherche exigeante et de partenariats internationaux. Convaincue que l'architecture constitue une véritable école de la responsabilité, de la conscience citoyenne et de l’innovation, la ministre de la Culture et de la Communication a placé son enseignement au cœur des priorités du ministère. Elle souhaite ainsi conforter l’évolution des programmes des Écoles nationales supérieures d’architecture et renforcer l'attractivité du système de formation français » .

Joël Aubert
Maxence Peigné

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1449
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !