Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/11/21 : Bordeaux - Dans le cadre de la quinzaine franco-russe soutenue par Bordeaux Métropole, l'Association des russisants d'Aquitaine organise le 9 décembre, la conférence : "De Lénine à Poutine: le sport, un enjeu politique en URSS et en Russie"+ d'info

29/11/21 : A la suite des annonces gouvernementales concernant la 3ème dose, le centre de vaccination du Parc des expositions de Pau s’adapte dès ce lundi en ouvrant 6 jours/semaine (contre 3 précédemment) permettant de passer de 1500 à 3600 vaccins par semaine.

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

03/11/21 : Le Drive fermier Gironde annonce un nouveau et 6ème point de retrait à compter du vendredi 19 novembre de 13h30 à 18h30. Les produits fermiers seront désormais aussi livrés à la Chambre d'Agriculture de la Gironde, 17 cours Xavier Arnozan.

28/10/21 : Rive Droite - La Nuit Verte 2022 se prépare déjà: Geörgette Power, artiste invité de cette 6e Nuit Verte est en résidence à Cenon. Objectif : s’immerger dans le territoire afin de proposer une œuvre in situ, conçue pour l'évènement.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/12/21 | Cyclisme : Le 55 ème Tour du Limousin s'annonce

    Lire

    L'association du Tour du Limousin Organisation organise le 55ème Tour du Limousin du 16 au 19 août 2022. Cette manifestation accueille 18 équipes classées parmi les 40 premières de l'élite mondiale du cyclisme professionnel. De Verneuil-sur-Vienne à Limoges, en passant par la Corrèze et la Dordogne, 4 étapes composent le parcours d'environ 700 km. L'épreuve qui sera diffusée sur la chaine de télévision Equipe 21, est notamment soutenue par la Région Nouvelle-Aquitaine dont les élus viennent d'acté en Commission plénière, une aide de 150 000 €.

  • 01/12/21 | Cenon : Un nouveau rendez-vous mensuel au Château Palmer

    Lire

    A Cenon, Les rendez-vous du Château est le nouvel événement organisé par l’OCAC. Le Centre Culturel Palmer propose au public d’échanger autour d’un sujet différent chaque premier vendredi du mois. Au programme : débats, découvertes, rencontres... Le premier rendez-vous a lieu vendredi 3 décembre 2021 de 19h à 21h sur le thème de... l’érotisme. Il sera abordé par différentes approches artistiques : photographie, lecture de poèmes, peinture, musique et discussions.

  • 01/12/21 | A Terrasson, la Socat investit avec le soutien de la Région

    Lire

    La SOCAT, à Terrasson-Lavilledieu (448 salariés) a été impactée par la crise sanitaire avec une perte de chiffre d'affaires. La SOCAT a défini une stratégie de relance et de diversification de son activité. A ce projet est associé un programme de développement d'un procédé de fabrication de joints extrudés ou micro-injectés avec une formule de caoutchouc résistante à haute température et l'achat d'une encolleuse. La Région soutient ces investissements qui devraient permettre la création de 7 emplois pour un montant de 243 551 €.

  • 30/11/21 | Tartas se dote d'une unité de bioéthanol

    Lire

    A Tartas dans les Landes, la société Rayonier AM Avébène est l'un des plus importants producteurs mondial de cellulose de spécialités, raffinée à partir de la pâte à bois, et utilisée par les industries pharmaceutiques, alimentaires ou encore de la construction. Souhaitant s'engager dans la transition énergétique, la société va convertir le site en unité de production de biocarburant en construisant sur place une unité de production de bioéthanol de deuxième génération.

  • 30/11/21 | Recyclage des friches : 101 nouveaux projets retenus

    Lire

    Le 19 novembre, les lauréats du deuxième appel à projets pour le recyclage des friches ont été dévoilés. En Nouvelle-Aquitaine, 101 projets ont été retenus. Les projets sélectionnés vont permettre de développer des logements sociaux ainsi que les démarches en matière de revitalisation des centres-villes et centres-bourgs. En Nouvelle-Aquitaine, l'enveloppe consacrée au recyclage de friches et de fonciers artificialisés s'élève à 29,6 M€. Lors d'un premier appel à projet "fond friches" 66 lauréats avaient été retenus pour une dotation globale de 23 M€.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | À Aérocampus, Hervé Morin défend la régionalisation de l'apprentissage

16/05/2018 | Ce mercredi, le Président de l'ARF a profité d'une visite près de Bordeaux sur le site d'Aérocampus pour dire tout le mal qu'il pensait de la réforme de l'apprentissage...

1

La visite n'avait évidemment rien d'anodin. Ce lundi, le président de l'Association des Régions de France, Hervé Morin, était en visite à l'Aérocampus de Latresne. Le centre de formation dédié aux métiers de l'aéronautique, dont le développement va grandissant, s'est ainsi un peu transformé en symbole de bon exemple, dans un contexte de flou artistique et de fronde galopante face au nouveau projet de loi sur la réforme de l'apprentissage et de la formation professionnelle. Le chef de file des régions, aux côtés du Président de la région Nouvelle Aquitaine, n'a ainsi pas caché sa crainte face à ce qu'il considère comme un "jacobinisme" prononcé.

Big Brother

"Lui qui a signé un livre qui s'appelle "Révolution", qui évoque dans les premières pages, l'idée que dans ce monde nouveau il faut penser une société nouvelle, fait preuve d'un césarisme qui est un schéma du XIXème siècle. Ce que l'unanimité des présidents de régions et de collectivités affirment, c'est qu'une partie de l'initative, de l'innovation, de la capacité à construire des modèles dans ce pilotage commun, comme le montre Aérocampus, il n'y a que nous qui pouvons le faire". En vadrouille au sein d'Aérocampus, Hervé Morin ne mâche pas ses mots. Si le président du Medef craint le "Big Bang", le président de l'Association des Régions de France, lui, a plutôt peur de l'État Big Brother. Et pour cause : selon lui, ce que prépare le gouvernement et qui a été présenté il y a trois semaines en conseil par la ministre du travail, Muriel Pénicaud, a largement de quoi susciter la colère des élus locaux. La réforme de l'apprentissage, deuxième chantier social chaud du gouvernement après les ordonnances du Code du Travail, prévoirait notamment de transformer la logique selon laquelle les CFA seraient financés auprès des régions en un turn-over de marché, en fonction des contrats signés. Si, pour Aérocampus, qui ne manque jamais une occasion de prouver son développement, cela ne devrait pas forcément être un drame annoncé, dans le principe, c'est plus compliqué.

Ventes privées

"J'étais hier devant la Commission des Affaires Sociales à expliquer aux députés En Marche qu'ils se trompaient sur le modèle qu'ils allaient voter sur l'apprentissage et les formations par alternance", a précisé Hervé Morin. "On est en train de créer une usine à gaz qui sera un échec absolu parce que bâti sur une conception qui ne correspond pas à l'agilité dont on a besoin pour bâtir des modèles de formation qui sont tous différents même s'ils ont un socle commun. Cette granulométrie fine de la construction d'un organisme de formation doit être créée avec une collectivité capable d'avoir une certaine agilité. Ce que nous défendons, c'est un modèle où le monde de l'économie construit avec nous des formations nouvelles, les adapte, et non pas un modèle où la formation sera financée selon la loi de l'économie de marché où il n'y aura plus aucun mécanisme de régulation dans l'éducation". En clair, cette recentralisation des financements ne plaît évidemment pas du tout aux Présidents des Régions, alors même qu'elles sont désignées responsables de la politique des formations professionnelles depuis 2014. Ce que les élus craignent, en plus d'une "marchandisation" de l'éducation déjà évoquée, c'est aussi un renforcement de l'inégalité des territoires. "Demain matin, n'importe qui pourra ouvrir un centre de formation dès lors qu'il aura les certifications le permettant; donc la construction d'un modèle avec un prix pour chaque formation va aboutir à la désertification et à l'affaiblissement de l'offre de formation sur beaucoup de territoires. Cela va créer des espaces entiers dans lesquels on aura une réduction des offres de formation voire leur disparition. Il y a une erreur fondamentale de conception puisque si l'offre de formation disparaît, l'économie part derrière".

Schéma régional

Bien que n'étant pas forcément de la même formation politique, le président de la Nouvelle Aquitaine, Alain Rousset, y est aussi allé de son commentaire entre deux visites. "Le problème des entreprises aujourd'hui, ce n'est pas de licencier, c'est de recruter. Il fallait prendre à bras le corps le problème de l'apprentissage, mais critiquer les régions qui n'auraient pas assez augmenté le nombre d'apprentis depuis 2014, c'est une erreur de fond. Chaque région fait un travail, même inégal, pour mettre l'appareil de formation à un niveau de qualité et d'accueil attractif pour les familles". "Il faut rétablir un schéma régional avec une perspective et une vision à moyen terme. On nous dit que les régions ont 180 millions d'euros pour financer l'investissement, mais pourquoi mettre de l'argent dans un centre de formation plutôt que dans un autre ? Il faut aussi que l'on puisse alimenter l'apprentissage en laissant les régions alimenter l'orientation et la formation", poursuit Hervé Morin, en parlant de quelques 700 CFA, majoritairement situés en zone rurale, concernés par une menace potentielle. Si le message pouvait difficilement être plus clair, il sera certainement répété à l'envie dans les prochaines semaines, avant un examen plus poussé du projet de loi au Parlement cet été. L'Aérocampus ne sera d'ailleurs pas la seule visite dans des centres de formation pour le Président de l'ARF, qui a déjà annoncé un "grand meeting" le 26 septembre, à la veille du Congrès des Régions de France, "au nom des libertés locales". A taxer le Gouvernement de jacobinisme, autant jouer les Girondins jusqu'au bout...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
7430
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !