Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La plaine du Maharin à Anglet: un poumon qui fait tousser

22/09/2016 | Sept hectares destinés à des logements sociaux par la précédente municipalité deviennent espaces vert. Ils ont été inaugurés en l'absence de l'opposition municipale.

Le Meharin Anglet

On mettra sur le compte de la coïncidence de ce week-end des Journées internationales du patrimoine pour cette inauguration ce samedi des sept hectares de la plaine du Maharin d'Anglet, réaménagée en espaces verts et ludiques. "Le premier grand projet de mon mandat" a martelé le maire Claude Olive lors d'une pré visite. Un projet auquel l'opposition, plutôt verte de rage, a décidé de tourner le dos à ce baptême. En ce lieu et place, l'ancien maire Jean Espilondo y avait projeté la construction d'un écoquartier comprenant 260 logements sociaux. Qui pèsera lourd lors de la campagne des municipales en défaveur du candidat sortant.

Aux 220 hectares de forêt du fameux Pignada (forêt de pins en gascon), soit 10% de la surface d'Anglet, aux 18 kms de pistes  cyclables et 4,5 kms de promenade littorale, le nouveau maire d'Anglet Claude Olive vient d'ajouter 7 hectares d'espaces verts à la Ville aux sept clochers, ce poumon de l'agglomération situé entre Bayonne l'historique et Biarritz la prestigieuse. Concrétisant ainsi  une délibération votée le 25 juin 2014 qui mettait définitivement un terme au projet du candidat sortant.

Il ne manqua pas de rappeler qu'il avait interrompu dès son élection le projet initial d'écoquartier en cette plaine qui porte le nom du ruisseau qui le jalonne. "On est dans un site où par idéologie on avait prévu 260 logements. Ce n'était pas sage, quand on connaît les lieux. (NDLR: plutôt marécageux en raison d'un ruisseau souvent en crue). Mon premier acte fondateur a été d'annuler ce projet inadapté. Chaque fois que j'ai la main sur un projet je sais reconnaître la pertinence de sa faisabilité. Comme Bovero -NDLR. Des logements sociaux initiés par la précédente municipalité près de l'aéroport de Biarritz-Pays basque - que j'ai continué. Ce lieu désormais protégé et aménagé revient à l'histoire de notre ville. On y retrouvera les plantations ou insectes familiers sans pour autant ignorer la problématique hydraulique, la régulation des eaux pluviales."

Les travaux hydrauliques de ce ruisseau souvent en crue ont consisté à réaliser cinq bassins de rétention et cinq digues, permettant de stocker  8900 m3 d'eau pluviale.
Ce dimanche les Angloys auront découvert trois aires de jeux pour enfants, avec tyroliennes, Mikado avec des rondins en bois d'épicéa, chêne et robinier, araignée.  Voire aperçu quatre ruches installées près de la verdure. Une de ces aires se veut intergénérationnelle pour les pensionnaires de l'EPADH voisin, qui, comme le long de la promenade littorale ou au Pignada auront des structures favorisant leur entretien physique, comme ont été installées avec aires de pique-nique et zones de détente afin de favoriser les sorties familiales.

La première borne électrique pour véhiculesEnfin, sur le parking, , en face de l'Ehpad du Maharin, allée du Val-Fleuri, Patrick Chasseriaud, adjoint et vice président du Syndicat d'énergie des Pyrénées Atlantiques (Sdepa) a présenté la première borne installée par cet organisme dans le département. Il permettra de recharger gratuitement – en une heure — les voitures électriques. La Sdepa prévoit d'en installer trois autres à Anglet: espace de l'Océan, au parking des services techniques à la mairie et au parc Izadia. "Il y en a qui parlent en permanence d'environnement, moi je ne dis rien, j'agis. Simplement", conclut-il avec malice.

Meharin Anglet

L'opposition tourne le dos à l'inaugurationUne ombre sur la célébration du projet: quatre conseillers municipaux d'opposition, Sandrine Derville, par ailleurs vice-présidente de la Nouvelle-Région Aquitaine, chargée du tourisme, Guy Mondorge et François Daubagna ont fait savoir qu'ils ne participeraient  pas "à l'inauguration en grande pompe du jardin public le plus cher de France". (NDLR. 4 millions d'euros TTC). "L'achèvement en quelque sorte de la première "grande" décision de son mandat: mettre fin au premier projet d'écoquartier à Anglet au milieu de 6 hectares d'espaces naturels, en plein cœur d'agglomération", expliquent-ils dans un communiqué "Pour satisfaire les intérêts particuliers de quelques riverains dont l'horizon allait être dérangé, Claude Olive a renoncé à ce projet qui ne coûtait rien au contribuable angloy (puisque les "pertes" de recettes liées à la destination sociale de ces îlots étaient compensées par la vente de terrains aux constructions en marché libre) pour un jardin public à plus de 5 M€, et qui coûtera au final environ 2M€ à la Ville, une fois déduites toutes les subventions, notamment celles de l'Agglomération. Nous considérons que ce renoncement à ce qui devait être le premier quartier écologique de notre Ville, au profit d'aménagements ludiques et de jardins familiaux - pour des familles et des enfants qui ne pourront pas s'installer à Anglet faute de logements - est une erreur majeure, un cruel manque de vision pour la Ville et l'Agglomération de demain. À quoi serviront les jeux d'enfants, concluent-ils, si les écoles se vident comme à Jean Jaurès ou Camiade, ou ferment comme à Tivoli , faute de nouvelles familles angloyes?"

L'élue socialiste Sandra Pereira, qui ne fait pas partie du groupe signataire, était, elle, présente à cette inauguration.

Première pierre de ce nouveau mandat, Maharin confortera l'image environementale de cette ville de 40 000 habitants et de 26,93 km2 qui a décidé d'occuper un autre créneau touristique -et fort apprécié comme en témoignent les chiffres du tourisme- que ses deux voisines. Il était temps qu'elle cesse de leur courir après.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
8167
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !