Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | A Bayonne, le docteur Bonnemaison rouvre le débat sur l'euthanasie

16/08/2011 |

L'euthanasie, une question sensible en France

L'affaire de ce médecin de l'hôpital de Bayonne, mis en examen pour avoir donné la mort à quatre personnes en fin de vie, relance le débat sur l'euthanasie en France. Vendredi 12 août, le docteur Nicolas Bonnemaison a été mis en examen pour "empoisonnement sur personnes vulnérables". Il a reconnu avoir administré à plusieurs patients des substances ayant entraîné la mort, mais dément tout "empoisonnement". Sur Internet, notamment, les soutiens se multiplient.

Le débat se cristallise autour de la loi Leonetti de 2005 sur la fin de vie. Cette loi instaure le principe de du droit de « laisser mourir ». De fait, cette loi légalise l'euthanasie dite « passive ». Le médecin peut donc décider, avec l'accord du patient, de stopper les traitements et d'administrer des médicaments. Si la loi dénonce l'administration d'actes médicaux « inutiles, disproportionnés ou n'ayant d'autre effet que le seul maintien artificiel de la vie », elle interdit, en revanche, l'euthanasie dite « active », c'est-à-dire l'administration volontaire de substances provoquant de manière délibérée la mort du patient, comme l'a fait le docteur Bonnemaison. Aujourd'hui, cette affaire rouvre le débat. Deux camps s'opposent. D'un côté, les "pour", des associations, comme l'ADMD (Association pour le droit de mourir dans la dignité) ou encore Marie Humbert, la mère de Vincent Humbert, demandent aux pouvoirs publics d'aller plus loin. De l'autre : l'UMP juge cette proposition "inacceptable" et refuse de légaliser l'euthanasie en France. Pour Jean-Luc Romero, président de l'ADMD, "cette affaire de Bayonne montre, une nouvelle fois, l'urgence d'une loi légalisant l'euthanasie". Dimanche, sur son blog , il a d'ailleurs rappelé qu'"aujourd'hui, même s'il y a volonté du patient, le soignant risque la Cour d'Assises, ce qui est scandaleux". Le conseiller régional apparenté PS, ancien secrétaire national à l'UMP, a cependant reconnu que la question était compliquée. "Faute de cadre juridique, des aides à mourir sont pratiquées, peut-être par compassion, mais sans la volonté du patient et cela est tout aussi inacceptable bien que le serment d'Hippocrate exige aussi du médecin de soulager les douleurs sachant que cela peut conduire à la mort... Bref, nous sommes aujourd'hui dans une impasse", a-t-il écrit, avant d'ajouter : "Une seule solution pour sortir de l'hypocrisie et des dérives : une loi légalisant l'euthanasie."

Une loi sur l'euthanasie pour sortir de l'hypocrisie
Depuis deux jours, les internautes se mobilisent sur Facebook pour soutenir le médecin de Bayonne soupçonné d'euthanasie sur des patients. Une pétition circule également sur internet. Hier, elle avait déjà recueilli près de 8 000 signatures. Un groupe Facebook (1891 membres) intitulé "Soutien à Nicolas Bonnemaison" et une page Facebook baptisée" Soutien à Nicolas Bonnemaison, urgentiste soupçonné d'euthanasie active" rassemblent des centaines d'internautes qui témoignent ou commentent. De nombreux commentaires évoquent des cas personnels de fin de vie. "Il faut avoir vécu le calvaire d'un proche pour comprendre...", écrit ainsi une femme. "Pourquoi dans d'autres pays d'Europe, l'euthanasie est légale et pas en France", demande Thierry. A n'en pas douter, cette affaire a relancé le débat sur l'euthanasie, mais pour l'heure, l'Elysée refuse catégoriquement d'envisager de légiférer sur cette question.

                                                                                                                         Nicolas César

Pétition en ligne : http://www.mesopinions.com/Soutien-au-Docteur-Nicolas-Bonnemaison-petition-petitions-f0cd24b88fe3a26243984687a5c0dbb9.html

Crédit photo : jd11

Partager sur Facebook
Vu par vous
602
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
enfaitpourquoi | 13/06/2014

la loi française est honteuse et complètement hypocrite par rapport à ce qui se passe réellement - et j'en sais quelque chose pour avoir été en plein désarroi devant la souffrance et la déchéance de mon épouse.
Etant binational belge et français, je sais où j'irai mourir dignement, avec le soutien d'un corps médical dont le côté humain est fondamentalement reconnu.

Jean Paquet | 15/08/2011

Lettre ouverte adressée ce jour à Nicolas Sarkozy

Monsieur le Président,

Alors que les média se moquent de votre omniprésence sur tous les terrains;

Alors que vous vous dites à l'écoutes des français,

Je m'étonne de votre silence face aux demandes qui envahissent l'espace médiatique et notamment internet depuis quelques jours à propos de l'euthanasie active.

Selon un sondage 94% des français sont pour. La majorité des Français veut l'ouverture d'un débat de fond sur ce sujet complexe afin d'arriver à une refonte de la législation qui puisse satisfaire et protéger malades, familles et professionnels de santé.

Je ne vous souhaite nullement de vivre les moments pénibles que j'ai vécu lors du départ de mon épouse, mais j'espère que sans avoir à traverser cet horrible chemin, vous pourrez imaginer l'attente qu'ont des millions de citoyens et que vous saurez y apporter une début de réponse en soutenant (favorisant ?) l'ouverture d'un débat national en vue de déboucher sur une législation qui satisfasse la majorité.

très cordialement,

Guennec bernard | 15/08/2011

Je suis tout à fait d'accord avec le Docteur Bonnemaison . Pourquoi se cacher derrière une législation très incomplète ...A quoi sert il de maintenir en vie des personnes qui sont en fait devenus des < légumes > . Si j'étais l'un de ces patients je choisirais la solution finale si j'étais en mesure de choisir .
Je vous soutiens docteur , de toutes mes forces ...j'ai 83 ans ;

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !