Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

  • 19/07/18 | Le PS girondin réagit au ralliement de F. Cartron à LREM

    Lire

    Réaction du secrétariat fédéral du PS de la Gironde après la démission de Françoise Cartron du groupe socialiste et républicain au Sénat pour rejoindre celui de la majorité présidentielle: "Ce choix n’est pas une surprise. Mme Cartron qui avait annoncé son départ du PS local dès le 15 septembre tout en restant attachée au groupe parlementaire national, n’a jamais caché sa proximité avec les idées du Chef de l’Etat. Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur le caractère droitier de la politique menée par la République en Marche."

  • 19/07/18 | La Vigne arrive en ville

    Lire

    Les vignerons du réseau Bienvenue à la Ferme vous donne rendez-vous les 8 et 9 septembre prochains au Jardin Public de Bordeaux pour la 3ème édition de Vign’en Ville. Le temps du week-end, vous pourrez vous mettre dans la peau d’un viticulteur à travers un itinéraire pédagogique et gourmand le long d’un parcours de 8 espaces thématiques et de nombreux ateliers accessibles au plus grand nombre. Pour clore ce parcours dans une ambiance festive un déjeuner fermier est organisé par la Belle Marguerite, le truck des produits fermiers d'ici.

  • 19/07/18 | Beach rugby et patrouille de France sur la Côte basque

    Lire

    Ce week-end à Anglet, se disputera le tournoi annuel de l'Anglet Beach rugby Festival, un dérivé du sport roi, qui réunit une vingtaine d'équipes sur des terrains aménagés plage des Sables d'Or. Un véritable village a été installé avec des animations. Cette année, stars de l'édition, Miss France 2018 et la Patrouille de France, hôte de la ville, qui évoluera samedi à 18h15 le long des 4,5kms de littoral. Dimanche, clôture avec un Haka géant. Le programme sur https://beachrugbyfestival.fr et anglet.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Au Conseil municipal de Biarritz, il est désormais libre Max

01/05/2014 | Moment d'émotion et de gravité mercredi soir au Conseil municipal avec le retour du leader UMP Max Brisson au sein de l'assemblée communale.

Max Brisson, (au centre) leader de la nouvelle opposition à Biarritz

Il est revenu sur la scène biarrote en ce 30 avril Max Brisson, le leader UMP de la plage des rois à la faveur du vote du budget 2014. Candidat malheureux des municipales, blessé aussi par un recours sans suite, il n'a pas omis l'héritage du prédécesseur de Michel Veunac. En remerciement de ses prises de position pendant la campagne. S'il regrette la continuité dans le budget 2014 de la nouvelle équipe, il avise qu'il sera un opposant loyal et vigilant. Alors Max la menace? Indiscutablement, aujourd'hui il est libre Max, pour paraphraser une célèbre chanson d'Hervé Christiani dans les années 70

Quand, à 18 heures, il s'assied auprès de ses camarades de la nouvelle opposition, Richard Tardits, polo aux couleurs de l'équipe de rugby de l'Afrique du Sud, Benoît Saint-Cricq, Maider Arosteguy et son fidèle lieutenant Frédéric Domège, Max Brisson affiche une mine grave et émue. A sa gauche, la socialiste Brigitte Pradié. Tous les regards, les objectifs et les caméras sont braqués sur sa massive stature, regards qu'il évite en plongeant son nez chaussé de lunettes sur ses notes. Drôle d'impression que partagent indéniablement, le nouveau maire Michel Veunac, encadré par son premier adjoint Guy Lafite et Jocelyne Castaignède. Pendant l'heure de la présentation d'un budget que les circonstances invitent à la rigueur, dette locale importante en héritage et baisse sérieuse des dotations de l'Etat, et des explications techniques de l'adjoint aux finances, le porte-drapeau de l'UMP relit son discours, apporte quelques ratures, échange quelques phrases avec son voisin. Enfin, le maire Michel Veunac conclut en précisant qu'il s'agit malgré tout d'un budget en mouvement puis interroge.

"Des questions?"... "Monsieur Brisson..." C'est la première fois que je m'adresse au Conseil municipal nouvellement élu après plusieurs mois d'une intense campagne électorale. Je le fais vous le comprendrez avec une certaine gravité et une certaine émotion, enchaîne en entrant dans l'arène Max Brisson, la gorge serrée.  Je le fais monsieur le maire en vous adressant publiquement mes félicitations républicaines. Publiquement parce que vous m'avez adressé personnellement un message téléphonique au soir du second tour. Je le fais aussi à la suite d'une campagne qui fut parfois rude, que certains ont voulu placer sur le terrain de la morale et qui est maintenant derrière nous. Chacun à notre place nous aurons à servir Biarritz. Je le fais donc à la tête de près de la moitié des Biarrots qui se sont exprimés le 30 mars. Et je le ferai dorénavant en leur nom. J'ai choisi pour cette première intervention la séance durant laquelle vous votez le budget primitif de la ville, l'acte politique premier de toute collectivité, c'est à dire l'acte budgétaire. Si je me suis abstenu d'intervenir et même de participer aux précédents conseils, c'est qu'ils étaient exclusivement consacrés à la phase d'installation qui concerne pour l'essentiel la majorité. Un seul regret à ce sujet: celui d'avoir vu disparaître le poste d'adjoint à la langue basque qui doit se contenter d'une conseillère déléguée, fut-elle compétente et de grande qualité. La politique a besoin de symbole et celui-là en est un mauvais... Je le ferai aussi en homme responsable d'une institution dont je connais les lourdeur et qui sait qu'il faudra du temps pour imprimer votre propre marque. Observation, interrogations vigilance et apport critique tels seront les lignes fortes de notre positionnement. Ainsi concevons nous notre rôle républicain dans cette assemblée."

"Un discours un peu mortifère" selon Max Brisson  Ce préambule établi le nouveau chef de l'opposition après avoir regretté l'absence de réunion d'orientation budgétaire, certes en raison du calendrier électoral contraignant, a donné son avis sur le premier budget  2014. "On aurait pu au moins souhaiter un texte d'orientation. Cela dit deux remarques. Ce budget s'inscrit dans la continuité, celle tracée par votre prédéceseur avec une marge de manoeuvre très réduite laissée par le maire sortantGuy Lafite à la gauche de Michel Veunac maire de Biarritz et par la forte et continue réduction des dotations de l'état. Il faut souligner les conséquences de ce coup de rabot général sur les dépenses de fonctionnement. Vous avez parlé de transition je parlerai de continuité. Rigueur avez vous dit ou austérité? Qu'importe les mots, la vérité c'est la qualité des services, des prestations rendues aux Biarrots, de la jeunesse aux personnes âgées, qui en souffrent. A ce sujet, on peut se demander comment vous pourrez améliorer la politique baclée de votre prédécesseur dans les rythmes scolaires. Comme ce budget est dans la continuité en matière d'investissement."

On l'aura aussi compris, le nouveau leader de l'opposition souhaitait aussi solder ses comptes après les prises de position de Didier Borotra avant le premier tour. Sans entrer dans le menu détail de l'intervention, on notera aussi qu'il en a profité pour mettre sur la table les sujets de discussion qui ont alimenté la campagne, le parking de la Côte des Basques - abandonné - et celui des halles, sans oublier la Cité de l'Océan et le projet immobilier du côté d'Aguiléra. Voilà pour la carte des menus avant de l'arroser d'une cuvée de son dernier crû: "le budget mortifère" de l'équipe en place. "Pour ce premier budget, vous aviez le choix entre impulsion nouvelle et continuité, vous avez choisi la continuité. Il s'agit d'un discours un peu mortifère. En tous les cas, vous devrez nous montrer quelque chose d'une autre ampleur que ce que vous nous avez montré ce soir"

Michel Veunac s'est défendu, point par point, de ces queues de comète de la campagne, y compris s'agissant du poste chargé de la langue basque qui sera transformé en véritable service, mais il a pris acte comme les témoins et les élus, qu'aujourd'hui, il est libre Max...
En ce 30 avril la bête blessée de ces municipales de Biarritz a marqué son territoire. Il faudra montrer patte blanche pour y pénétrer.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1083
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !