aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Au Conseil municipal de Biarritz, il est désormais libre Max

01/05/2014 | Moment d'émotion et de gravité mercredi soir au Conseil municipal avec le retour du leader UMP Max Brisson au sein de l'assemblée communale.

Max Brisson, (au centre) leader de la nouvelle opposition à Biarritz

Il est revenu sur la scène biarrote en ce 30 avril Max Brisson, le leader UMP de la plage des rois à la faveur du vote du budget 2014. Candidat malheureux des municipales, blessé aussi par un recours sans suite, il n'a pas omis l'héritage du prédécesseur de Michel Veunac. En remerciement de ses prises de position pendant la campagne. S'il regrette la continuité dans le budget 2014 de la nouvelle équipe, il avise qu'il sera un opposant loyal et vigilant. Alors Max la menace? Indiscutablement, aujourd'hui il est libre Max, pour paraphraser une célèbre chanson d'Hervé Christiani dans les années 70

Quand, à 18 heures, il s'assied auprès de ses camarades de la nouvelle opposition, Richard Tardits, polo aux couleurs de l'équipe de rugby de l'Afrique du Sud, Benoît Saint-Cricq, Maider Arosteguy et son fidèle lieutenant Frédéric Domège, Max Brisson affiche une mine grave et émue. A sa gauche, la socialiste Brigitte Pradié. Tous les regards, les objectifs et les caméras sont braqués sur sa massive stature, regards qu'il évite en plongeant son nez chaussé de lunettes sur ses notes. Drôle d'impression que partagent indéniablement, le nouveau maire Michel Veunac, encadré par son premier adjoint Guy Lafite et Jocelyne Castaignède. Pendant l'heure de la présentation d'un budget que les circonstances invitent à la rigueur, dette locale importante en héritage et baisse sérieuse des dotations de l'Etat, et des explications techniques de l'adjoint aux finances, le porte-drapeau de l'UMP relit son discours, apporte quelques ratures, échange quelques phrases avec son voisin. Enfin, le maire Michel Veunac conclut en précisant qu'il s'agit malgré tout d'un budget en mouvement puis interroge.

"Des questions?"... "Monsieur Brisson..." C'est la première fois que je m'adresse au Conseil municipal nouvellement élu après plusieurs mois d'une intense campagne électorale. Je le fais vous le comprendrez avec une certaine gravité et une certaine émotion, enchaîne en entrant dans l'arène Max Brisson, la gorge serrée.  Je le fais monsieur le maire en vous adressant publiquement mes félicitations républicaines. Publiquement parce que vous m'avez adressé personnellement un message téléphonique au soir du second tour. Je le fais aussi à la suite d'une campagne qui fut parfois rude, que certains ont voulu placer sur le terrain de la morale et qui est maintenant derrière nous. Chacun à notre place nous aurons à servir Biarritz. Je le fais donc à la tête de près de la moitié des Biarrots qui se sont exprimés le 30 mars. Et je le ferai dorénavant en leur nom. J'ai choisi pour cette première intervention la séance durant laquelle vous votez le budget primitif de la ville, l'acte politique premier de toute collectivité, c'est à dire l'acte budgétaire. Si je me suis abstenu d'intervenir et même de participer aux précédents conseils, c'est qu'ils étaient exclusivement consacrés à la phase d'installation qui concerne pour l'essentiel la majorité. Un seul regret à ce sujet: celui d'avoir vu disparaître le poste d'adjoint à la langue basque qui doit se contenter d'une conseillère déléguée, fut-elle compétente et de grande qualité. La politique a besoin de symbole et celui-là en est un mauvais... Je le ferai aussi en homme responsable d'une institution dont je connais les lourdeur et qui sait qu'il faudra du temps pour imprimer votre propre marque. Observation, interrogations vigilance et apport critique tels seront les lignes fortes de notre positionnement. Ainsi concevons nous notre rôle républicain dans cette assemblée."

"Un discours un peu mortifère" selon Max Brisson  Ce préambule établi le nouveau chef de l'opposition après avoir regretté l'absence de réunion d'orientation budgétaire, certes en raison du calendrier électoral contraignant, a donné son avis sur le premier budget  2014. "On aurait pu au moins souhaiter un texte d'orientation. Cela dit deux remarques. Ce budget s'inscrit dans la continuité, celle tracée par votre prédéceseur avec une marge de manoeuvre très réduite laissée par le maire sortantGuy Lafite à la gauche de Michel Veunac maire de Biarritz et par la forte et continue réduction des dotations de l'état. Il faut souligner les conséquences de ce coup de rabot général sur les dépenses de fonctionnement. Vous avez parlé de transition je parlerai de continuité. Rigueur avez vous dit ou austérité? Qu'importe les mots, la vérité c'est la qualité des services, des prestations rendues aux Biarrots, de la jeunesse aux personnes âgées, qui en souffrent. A ce sujet, on peut se demander comment vous pourrez améliorer la politique baclée de votre prédécesseur dans les rythmes scolaires. Comme ce budget est dans la continuité en matière d'investissement."

On l'aura aussi compris, le nouveau leader de l'opposition souhaitait aussi solder ses comptes après les prises de position de Didier Borotra avant le premier tour. Sans entrer dans le menu détail de l'intervention, on notera aussi qu'il en a profité pour mettre sur la table les sujets de discussion qui ont alimenté la campagne, le parking de la Côte des Basques - abandonné - et celui des halles, sans oublier la Cité de l'Océan et le projet immobilier du côté d'Aguiléra. Voilà pour la carte des menus avant de l'arroser d'une cuvée de son dernier crû: "le budget mortifère" de l'équipe en place. "Pour ce premier budget, vous aviez le choix entre impulsion nouvelle et continuité, vous avez choisi la continuité. Il s'agit d'un discours un peu mortifère. En tous les cas, vous devrez nous montrer quelque chose d'une autre ampleur que ce que vous nous avez montré ce soir"

Michel Veunac s'est défendu, point par point, de ces queues de comète de la campagne, y compris s'agissant du poste chargé de la langue basque qui sera transformé en véritable service, mais il a pris acte comme les témoins et les élus, qu'aujourd'hui, il est libre Max...
En ce 30 avril la bête blessée de ces municipales de Biarritz a marqué son territoire. Il faudra montrer patte blanche pour y pénétrer.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
383
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !