aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | A Biarritz, un premier tour aux allures de primaire entre trois adjoints de Borotra

19/02/2014 | Max Brisson (UMP) et Michel Veunac (MoDem) ont installé leur permanence quasi-côte à côte, ce qui ne veut pas forcément dire qu'ils s'allieront au second tour

Biarritz perm Veunac Brisson

23 ans à la tête de la ville comme maire bâtisseur et une fin de mandat entachée par une garde à vue dans l'affaire des quelque 3.000 PV annulés. Didier Borotra (MoDem) s'en va sans désigner de dauphin. Et nombreux sont les candidats à vouloir lui succéder. Peut-être huit listes au total, dont trois menées par ses adjoints.

"Ce n'est pas une élection d'alternance mais une élection de succession", estime Michel Veunac, deuxième adjoint à la communication et candidat MoDem d'une liste de rassemblement où se côtoient gens de droite et abertzale de gauche (nationalistes).
Trois candidats ont en effet porté les mêmes dossiers ces dernières années au côté du maire centriste. Mais c'est aujourd'hui l'occasion d'"un tournant pour la ville", juge l'actuel adjoint aux Finances Guy Lafite, PRG soutenu par le PS, le PCF, des centristes et des abertzale.
D'ailleurs pour le premier adjoint à la voirie, Max Brisson, "on n'est plus dans l'héritage de Borotra". Avec l'UDI et le Parti nationaliste basque, le candidat UMP, persuadé que "des gens ont envie de se faire François Hollande dans cette élection", se voit déjà en tête du premier tour dans cette ville qui a voté à 54,7% pour Nicolas Sarkozy en 2012. Et d'attaquer son collègue de la majorité sortante Michel Veunac qui est, selon lui, "dans une logique d'alliance avec le PS" mais "pourquoi diable le PS irait aider le MoDem ici alors qu'à Pau, c'est l'UMP qui aide François Bayrou?"
Il prévient d'ailleurs qu'en cas d'entente Lafite-Veunac, "il y aura une union de la droite" avec Jean-Benoît Saint-Cricq qui se représente, fort de ses 30% en 2008 avec sa liste anti-Borotra.
Pour tous ceux-là, l'enjeu est donc de se placer au mieux au premier tour pour déterminer le rapport de forces car une chose est sûre : aucune liste ne l'emportera seule. Et le nombre de candidats rend tout pronostic délicat.

Aux sans-étiquette Guillaume Barucq sous la bannière "Vague d'avenir" et Richard Tarditz, ex-champion de football US, s'ajoutent Mathieu Accoh (Front de gauche, hors PCF mais avec des écologistes) et peut-être Franck Perrin (FN) alors que les Biarrots ont voté en 2012 à 9,12% pour Jean-Luc Mélenchon et à 9,96% pour Marine Le Pen.
Tous les postulants y vont en tout cas de leur discours sur le "besoin de proximité" après les années Borotra. Pouvoirs de l'agglomération, qualité des eaux de baignade, reconversion de la cité de l'océan, créations d'emplois dans le tourisme sont parmi les thèmes majeurs.

Le logement comme enjeu municipalEt dans une ville que certains craignent de voir finir en parc de résidences secondaires pour retraités aisés (45% de résidences secondaires, 9% d'habitats sociaux), le question du logement est également centrale.
La commune, très contrainte entre loi littoral, courbes de l'aéroport et espaces boisés classés, est en perte démographique, spéculation immobilière oblige. Entre 1999 et 2009,  le nombre de ménages avec enfants est passé de 3.000 à 1.800.

Michel Veunac pour qui une partie de la réponse se situe aussi sur l'agglomération, veut donc "créer du logement pour les jeunes ménages actifs", quand Guy Lafite entend également limiter la fuite des familles par "une politique forte qui évite les bêtises des années 70 en préservant la qualité architecturale" de la ville.

Mais les grands projets de logements sur les zones d'Aguiléra et d'Iraty sont loin de faire l'unanimité, notamment chez Max Brisson qui refuse la densification et propose entre autres de transformer des écoles en habitations. L'enjeu de cette élection, résume Guy Lafite, sera donc de "savoir si on veut une ville qui perd ses actifs et ses enfants".

Julie Devilder
Par Julie Devilder

Crédit Photo : JD

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
813
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !