Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/10/21 : Rive Droite - La Nuit Verte 2022 se prépare déjà: Geörgette Power, artiste invité de cette 6e Nuit Verte est en résidence à Cenon. Objectif : s’immerger dans le territoire afin de proposer une œuvre in situ, conçue pour l'évènement.

28/10/21 : Bordeaux - Pour la Journée mondiale des AVC, 250 tensiomètres sont offerts ce vendredi place de la Victoire par l'asso AVC Tous concernés. Au menu aussi : détections de la tension artérielle, dépistage de l’arythmie cardiaque et contrôle de la glycémie

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/10/21 | Un mois dédié à Jean Lacouture

    Lire

    Jean Lacouture, hommes de lettres régional et ancien journaliste disparu en juillet 2015, aurait fêté ses 100 ans le 9 juin dernier. A l'occasion de cet anniversaire, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui consacrer le mois de novembre. Ainsi le « Mois Lacouture » sera ponctué de débats, rencontres ainsi que d'une exposition au sein de l'Hôtel de Région. Tout le programme est à découvrir le site de la Région Nouvelle-Aquitaine

  • 28/10/21 | Le Concours des Saveurs revient

    Lire

    L'Agence de l'Alimentation de Nouvelle-Aquitaine et le Département des Deux-Sèvres organisent ce jeudi une nouvelle session du Concours des Saveurs Nouvelle-Aquitaine à Celles-sur-Belle. Ce Concours permet de récompenser les meilleurs produits et recettes dans 28 catégories, mettant en lumière le savoir-faire des producteurs et artisans locaux. Pour cette nouvelle session 250 produits sont proposés par 70 producteurs et artisans.

  • 28/10/21 | U2P à Brive : de la fabrication de pain à sa distribution automatique

    Lire

    Initialement U2P en Corrèze fabrique des pains en gros volume à destination des collectivités et restaurants d'entreprises. Avec la crise sanitaire et les fermetures dues au confinement, la société a décidé de tourner sa production vers la fabrication de pain pour un parc de machines de distribution automatique de baguettes, conditionnées sous atmosphère protectrice, sur Brive. La société vient d'acquérir des équipements afin de répondre à cette demande grandissante et ainsi produire de nouvelles gammes de produits.

  • 28/10/21 | Limoges : Les 1000 visages de la Covid-19

    Lire

    Ce soir à 19h, l'Université de Limoges organise à la BFM une conférence sur le thème : « COVID-19 : L'ennemi invisible aux mille visages ». Cette conférence permet à tous de mieux comprendre les représentations en jeu dans la crise sanitaire que ce soit de l'image scientifique aux configurations émotionnelles. Cette conférence s'inscrit dans le cycle de conférences grand public interactives mis en place par l'Université.

  • 27/10/21 | Tolkien se tisse à Aubusson

    Lire

    La Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson en Creuse a signé un partenariat afin de réaliser en 4 ans une série exclusive de 14 tapisseries et 2 tapis à partir de l'oeuvre graphique originale de J.R.R Tolkien. Le 22 octobre, elle a dévoilé la 12ème œuvre et la 1ère issue du livre du Seigneur des Anneaux : « Moria Gate ». D'environ 8m2, elle a nécessité plus de 1000h de travail.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | À Bordeaux, "Afrique-France" aura son contre-sommet

10/12/2019 | Un collectif composé d'associations et de partis politiques souhaite lancer un contre-sommet pour répondre au sommet Afrique-France, organisé à Bordeaux du 4 au 6 juin prochain.

1

Il y avait le sommet Afrique-France, organisé à Bordeaux du 4 au 6 juin. Il faudra désormais compter sur un contre-sommet. Annoncé ce mercredi et porté par un collectif de plusieurs associations et partis politiques d'extrême-gauche (NPA, PC, France Insoumise, Ensemble), ce contre-sommet "Françafrique" compte "exprimer la solidarité de lutte entre les peuples de France et d'Afrique". Même si cela passe par la dénonciation d'un évènement jugé comme une "réunion de complaisance". À la veille du prochain G5 Sahel qui se tiendra à Pau le 16 décembre, tour d'horizon des principales motivations de cette contre-manifestation.

C'est un contre-sommet qui ne ressemble pour l'instant à pas grand-chose de précis, mais qui s'annonce tout de même. Ce mardi 10 décembre, un collectif composé pour l'instant de 22 associations, mouvements et parti politiques (pour l'instant tous issus de l'extrême-gauche) a évoqué au travers d'une première conférence de presse leur souhait d'organiser un contre-sommet Françafrique du 2 au 8 juin 2020. Ce n'est évidemment pas un hasard, puisque c'est au Parc des Expositions de Bordeaux que se tiendra, du 4 au 6 juin, la 28ème édition du sommet Afrique-France, qui a prévu de convoquer 54 chefs d'États africains et de nombreuses entreprises pour faire découvrir les innovations d'entreprises françaises et africaines, notamment au travers du "village des solutions", centré autour du thème des "villes durables". "Une rencontre qui n'est pas sans rappeler les expositions et foires coloniales que Bordeaux a connues", écrivent les signataires d'un collectif voué à s'élargir. 

"Considérations matérielles"

Ses porte-paroles n'hésitent d'ailleurs pas à évoquer une version du néocolonialisme repeinte en vert", notamment en évoquant les trois premiers partenaires stratégiques du sommet : Méridiam, Colas et Veolia. "Cet évènement vise à montrer que Bordeaux est aux portes de l'Afrique et de montrer que l'Afrique et la France sont à égalité, comme si un seul état pouvait décider d'en convoquer 54. Faire ce sommet à Bordeaux n'est pas anodin : Bordeaux est l'une des villes qui a le plus profité de l'empire colonial en France", professe ainsi Karfa Diallo, de l'association bordelaise Mémoires et Partages. Les soutiens à qui ce dernier a donné la parole ne sont pas plus tendres : "C'est une réunion de complaisance, superficielle et non-approfondie. La France se retire peu à peu de problématiques centrales qui concernent les pays africains pour se rapprocher de considérations uniquement matérielles. Le G5 de Pau est l'exemple même de ce déséquilibre" affirme Moulaye El Hassan, militant de l'association "Pour une Mauritanie laïque", qui lutte contre l'instauration d'une religion d'État dans le pays. Avant même sa tenue à Pau, le G5 Sahel fait couler beaucoup d'encre, et les récentes déclarations d'Emmanuel Macron sur le "mouvement anti-français en Afrique" ne rassure guère. Ce qui fait rire (jaune) les organisateurs de ce contre-sommet, qui évoquent aussi le G7 de Biarritz et se demandent "pourquoi notre région déclenche autant de méthodes et se retrouve au cœur des enjeux géopolitiques internationaux de l'Afrique".

La sociologue Valentine Loukombo-Senga, elle, dénonce : "Est-ce vraiment une rencontre qui permettra de traiter des problèmes réels en tant que partenaires ? Ce sera davantage un lieu où les gens se connaissent, on les mêmes pratiques, une assemblée de sorciers qui se réunissent pour ne pas faire avancer les choses. Peut-on vraiment aider une population qu'on dépouille ?". Pour autant, le collectif ne se revendique pas dans une "opposition bête et méchante, qui ressasserait de vieilles haines anticoloniales. Nous comptons faire des propositions et apporter des solutions aux problèmes que nous dénonçons". Ainsi, si on ne sait pas encore quelle forme réelle prendra ce contre-sommet (conférences ? expositions ? rencontres ?), les associations et membres signataires parlent de faire intervenir des experts des relations entre la France et le continent africain, "pour donner la parole à toute cette diaspora africaine et permettre de nous effacer" précise la militante associative Donatienne Aubry. Le collectif se donne entre cinq et six mois pour avoir une réelle programmation. Trois groupes de travail sont déjà à l'œuvre depuis le mois d'octobre pour se pencher sur la programmation, la communication et (détail important) les finances qui seront accordées à ce contre-sommet, qui "sera ouvert à tous" même aux éventuels participants du sommet Afrique-France qui seraient intéressés et ne trouveraient pas de réponse dans un "village des solutions aux places très chères duquel nous seront exclus d'emblée", poursuit Karfa Diallo.

"Ni exclusion ni exclusivité"

Au moment d'évoquer un lieu dans lequel pourrait se dérouler cette manifestation, Darwin revient pointer le bout de son nez. Il faut dire que le décolonialisme était l'un des thèmes centraux du dernier festival Climax. Et qu'on ne dise pas à Moulaye El Hassan que le sommet Afrique-France pourrait constituer une manne économique pour les entrepreneurs africains : "On leur propose le moyen de communiquer, mais en réalité c'est eux qui vont acheter. C'est déjà une arnaque économique, ça ne tient pas. Si ça ne l'était pas, le sommet aurait dû se faire en Afrique". "Nous souhaitons innover dans nos propositions, créer de nouveaux lieux, espaces et façons de faire, même dans notre discours", termine le fondateur de Mémoires et Partages. Pour boucler le tout, tout reste encore à faire. L'intention va, dès le 15 janvier, passer par l'organisation d'un évènement : la diffusion, au sein du cinéma Utopia, du documentaire "Système K" qui raconte la réalité des habitants de Kinshasa. Une manière, par un évènement culturel, d'annoncer le ton qui, même s'il ne revendiquera "ni exclusion ni exclusivité", sera tout de même largement tranché. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
9556
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !