Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/07/20 : Jeudi 9 Juillet 2020, le Conseil d’Administration renouvelé du MEDEF Gironde s’est réuni et a procédé à l’élection du Président et de son bureau. Franck Allard, a été réélu à l’unanimité à la Présidence pour un second mandat de 3 ans.

13/07/20 : Ce vendredi, la Gironde a été placée en "vulnérabilité modérée" face à la pandémie de coronavirus par Santé Publique France. Depuis début juillet, sept nouveaux "clusters" ont été identifiés en Nouvelle-Aquitaine, dont trois en Gironde.

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/07/20 | Décentralisation: Castex parle d'une nouvelle étape

    Lire

    Jean Castex à l'Assemblée: Décentralisation:La confiance dans les territoires suppose que le droit à la différenciation soit consacré dans une loi organique. Ce qui nécessite une nouvelle étape de la décentralisation et une évolution profonde de l'organisation interne de l'Etat; Emploi: Dispositif exceptionnel de réduction du coût du travail de 4000 euros par an pour les moins de 25 ans jusqu'à 1,6 fois le Smic pour au moins un an. Création d'emploi en 2021 dans la fonction publique réservée aux départements » Politique de la ville : lancement de travaux de rénovation urbaine d'ici fin 2021 dans 300 quartiers.

  • 15/07/20 | Un rallye montois sur le thème de la laïcité et de la citoyenneté

    Lire

    Du 15 juillet au 28 août, dans le cadre de l'exposition "Laïcité à lire et à dire" aux Archives départementales des Landes, partez entre amis ou en famille à la découverte des lieux symboliques de la laïcité et de la citoyenneté à Mont-de-Marsan! Créé en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement et l’association des Francas, ce rallye au départ des Archives, amène le visiteur à démêler de nombreuses énigmes sur un parcours réalisé en autonomie. Le rallye et l'exposition ont été primés par la 2nde mention spéciale du Prix de la laïcité de la République française, remis par l'Observatoire de la laïcité.

  • 15/07/20 | La Rochelle : un forum de la formation continue pour la rentrée 2020

    Lire

    La CCI de La Rochelle organise le premier Forum de la formation professionnelle continue le jeudi 24 septembre 2020, de 9 heures à 19 heures. Ce rendez-vous ouvert au public est l’occasion : pour les experts de la formation professionnelle continue de présenter leurs formations, services et conseils et, pour les dirigeants et salariés d’entreprises, de découvrir la formation adaptée à leurs besoins. Une première en Charente-Maritime !

  • 15/07/20 | Création de la première Fédération nationale de Footgolf

    Lire

    Le 30 juin dernier a marqué la création de la première Fédération nationale de Footgolf, agréée du ministère des Sports. Ce sport qui mélange le football et le golf reprend le même principe de parcours qu’au golf, mais en mettant le ballon au pied en moins de coups possibles dans un panier. Les dirigeants de cette nouvelle fédération entendent bien créer un premier championnat en France à l’horizon 2021. A noter: il existe une délégation Sud ouest et Aquitaine du footgolf !

  • 14/07/20 | Mont-de-Marsan : Ouverture du Campus connecté en septembre

    Lire

    Mont-de-Marsan Agglomération vient d'être retenue par le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation parmi les 25 nouveaux projets labellisés "Campus connecté" (le premier en Nouvelle-Aquitaine) pour permettre le développement d'une nouvelle offre d'enseignement supérieur sur son bassin de vie. Dès septembre 2020, 15 étudiants pourront accéder à une formation universitaire depuis un espace collaboratif qui leur sera dédié au sein de l'Inspé à Mont-de-Marsan, doublé d'un accompagnement par un tuteur. Infos: www.montdemarsan-agglo.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | À Bordeaux, "Afrique-France" aura son contre-sommet

10/12/2019 | Un collectif composé d'associations et de partis politiques souhaite lancer un contre-sommet pour répondre au sommet Afrique-France, organisé à Bordeaux du 4 au 6 juin prochain.

contre-sommet Afrique-France

Il y avait le sommet Afrique-France, organisé à Bordeaux du 4 au 6 juin. Il faudra désormais compter sur un contre-sommet. Annoncé ce mercredi et porté par un collectif de plusieurs associations et partis politiques d'extrême-gauche (NPA, PC, France Insoumise, Ensemble), ce contre-sommet "Françafrique" compte "exprimer la solidarité de lutte entre les peuples de France et d'Afrique". Même si cela passe par la dénonciation d'un évènement jugé comme une "réunion de complaisance". À la veille du prochain G5 Sahel qui se tiendra à Pau le 16 décembre, tour d'horizon des principales motivations de cette contre-manifestation.

C'est un contre-sommet qui ne ressemble pour l'instant à pas grand-chose de précis, mais qui s'annonce tout de même. Ce mardi 10 décembre, un collectif composé pour l'instant de 22 associations, mouvements et parti politiques (pour l'instant tous issus de l'extrême-gauche) a évoqué au travers d'une première conférence de presse leur souhait d'organiser un contre-sommet Françafrique du 2 au 8 juin 2020. Ce n'est évidemment pas un hasard, puisque c'est au Parc des Expositions de Bordeaux que se tiendra, du 4 au 6 juin, la 28ème édition du sommet Afrique-France, qui a prévu de convoquer 54 chefs d'États africains et de nombreuses entreprises pour faire découvrir les innovations d'entreprises françaises et africaines, notamment au travers du "village des solutions", centré autour du thème des "villes durables". "Une rencontre qui n'est pas sans rappeler les expositions et foires coloniales que Bordeaux a connues", écrivent les signataires d'un collectif voué à s'élargir. 

"Considérations matérielles"

Ses porte-paroles n'hésitent d'ailleurs pas à évoquer une version du néocolonialisme repeinte en vert", notamment en évoquant les trois premiers partenaires stratégiques du sommet : Méridiam, Colas et Veolia. "Cet évènement vise à montrer que Bordeaux est aux portes de l'Afrique et de montrer que l'Afrique et la France sont à égalité, comme si un seul état pouvait décider d'en convoquer 54. Faire ce sommet à Bordeaux n'est pas anodin : Bordeaux est l'une des villes qui a le plus profité de l'empire colonial en France", professe ainsi Karfa Diallo, de l'association bordelaise Mémoires et Partages. Les soutiens à qui ce dernier a donné la parole ne sont pas plus tendres : "C'est une réunion de complaisance, superficielle et non-approfondie. La France se retire peu à peu de problématiques centrales qui concernent les pays africains pour se rapprocher de considérations uniquement matérielles. Le G5 de Pau est l'exemple même de ce déséquilibre" affirme Moulaye El Hassan, militant de l'association "Pour une Mauritanie laïque", qui lutte contre l'instauration d'une religion d'État dans le pays. Avant même sa tenue à Pau, le G5 Sahel fait couler beaucoup d'encre, et les récentes déclarations d'Emmanuel Macron sur le "mouvement anti-français en Afrique" ne rassure guère. Ce qui fait rire (jaune) les organisateurs de ce contre-sommet, qui évoquent aussi le G7 de Biarritz et se demandent "pourquoi notre région déclenche autant de méthodes et se retrouve au cœur des enjeux géopolitiques internationaux de l'Afrique".

La sociologue Valentine Loukombo-Senga, elle, dénonce : "Est-ce vraiment une rencontre qui permettra de traiter des problèmes réels en tant que partenaires ? Ce sera davantage un lieu où les gens se connaissent, on les mêmes pratiques, une assemblée de sorciers qui se réunissent pour ne pas faire avancer les choses. Peut-on vraiment aider une population qu'on dépouille ?". Pour autant, le collectif ne se revendique pas dans une "opposition bête et méchante, qui ressasserait de vieilles haines anticoloniales. Nous comptons faire des propositions et apporter des solutions aux problèmes que nous dénonçons". Ainsi, si on ne sait pas encore quelle forme réelle prendra ce contre-sommet (conférences ? expositions ? rencontres ?), les associations et membres signataires parlent de faire intervenir des experts des relations entre la France et le continent africain, "pour donner la parole à toute cette diaspora africaine et permettre de nous effacer" précise la militante associative Donatienne Aubry. Le collectif se donne entre cinq et six mois pour avoir une réelle programmation. Trois groupes de travail sont déjà à l'œuvre depuis le mois d'octobre pour se pencher sur la programmation, la communication et (détail important) les finances qui seront accordées à ce contre-sommet, qui "sera ouvert à tous" même aux éventuels participants du sommet Afrique-France qui seraient intéressés et ne trouveraient pas de réponse dans un "village des solutions aux places très chères duquel nous seront exclus d'emblée", poursuit Karfa Diallo.

"Ni exclusion ni exclusivité"

Au moment d'évoquer un lieu dans lequel pourrait se dérouler cette manifestation, Darwin revient pointer le bout de son nez. Il faut dire que le décolonialisme était l'un des thèmes centraux du dernier festival Climax. Et qu'on ne dise pas à Moulaye El Hassan que le sommet Afrique-France pourrait constituer une manne économique pour les entrepreneurs africains : "On leur propose le moyen de communiquer, mais en réalité c'est eux qui vont acheter. C'est déjà une arnaque économique, ça ne tient pas. Si ça ne l'était pas, le sommet aurait dû se faire en Afrique". "Nous souhaitons innover dans nos propositions, créer de nouveaux lieux, espaces et façons de faire, même dans notre discours", termine le fondateur de Mémoires et Partages. Pour boucler le tout, tout reste encore à faire. L'intention va, dès le 15 janvier, passer par l'organisation d'un évènement : la diffusion, au sein du cinéma Utopia, du documentaire "Système K" qui raconte la réalité des habitants de Kinshasa. Une manière, par un évènement culturel, d'annoncer le ton qui, même s'il ne revendiquera "ni exclusion ni exclusivité", sera tout de même largement tranché. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
6542
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !