Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/20 | Bordeaux : le milieu hospitalier manifeste

    Lire

    Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à la mi-journée ce mardi devant l'hôpital Pellegrin à Bordeaux pour répondre à l'appel d'une intersyndicale (CGT, Sud Santé, FO, CNI) face à la grogne du milieu hospitalier, "envoyé au front sans armes". Leur demande ? Une prime de 1500 euros pour les hospitaliers qui ont travaillé sur le site pendant la crise et une augmentation de 300 euros mensuels pour l'ensemble du personnel. Un second rassemblement doit se tenir le 28 mai à l'hôpital Haut-Lévêque.

  • 26/05/20 | Le Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat n'aura pas lieu

    Lire

    La 69e édition du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat, prévue du 18 juillet au 3 août, n’aura pas lieu. Dans ce contexte de pandémie et en raison des mesures sanitaires drastiques, les organisateurs ont préféré annuler cette édition, en liaison avec la Mairie, les services culturels du département et de la région. C'est la première fois que le Festival depuis sa création annule une saison. L'équipe du festival donne rendez-vous en 2021 aux dates habituelles avec la programmation de 2020.

  • 26/05/20 | Des vélos à assistance électrique pour les Mérignacais

    Lire

    Afin d'accompagner la période de déconfinement et la transition écologique, la Ville de Mérignac (33) lance, en partenariat avec la Maison du Vélo, un service de prêt expérimental de 49 vélos à assistance électrique pour faciliter les déplacements domicile-travail des habitants. Ce prêt sera de 3 mois maximum, non reconductible. La Ville de Mérignac espère faire évoluer son offre de service à 60 vélos d’ici fin 2020. Le service sera gratuit pendant la période expérimentale, mais une adhésion à la Maison du Vélo de 15 euros sera demandée.

  • 26/05/20 | Covid-19 : des fonds de solidarité débloqués dans le Villeneuvois

    Lire

    Pour soutenir les petites entreprises et associations, la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des Territoires a abondé un fonds de solidarité et de proximité porté par Initiative Lot-et-Garonne. Des prêts à taux 0% d’un montant de 5 000 € à 15 000 € maximum sont accordés aux entreprises impactées par la situation sanitaire, dès maintenant. Les dossiers de demandes doivent être déposés de manière dématérialisée sur le site dédié à cette aide d’urgence : www.fondstpenouvelleaquitaine.fr

  • 26/05/20 | Beynac: Le soutien du député Michel Delpon (LREM) à l’achèvement du chantier

    Lire

    Ce mardi matin, le conseil départemental de la Dordogne publie un communiqué dans lequel le député du Bergeracois, Michel Delpon, déclare son soutien au projet de déviation de Beynac, alors qu'il n'avait jamais pris position à son sujet. "Eu égard aux travaux déjà réalisés, je me prononce à présent publiquement contre la démolition des ouvrages déjà réalisés en raison du gaspillage d’argent public que cela représente. Je souligne par ailleurs l’impact écologique négatif que cela va entraîner."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | A Bordeaux, les "anti" avortement et les "pro" libre choix manifestent

25/03/2012 |

La manifestation des

Avec la proposition de Marine Le Pen, la candidate du FN aux présidentielles, de dérembourser l'IVG, la manifestation annuelle des anti avortement à Bordeaux avait cette année un écho particulier. "Les avortements de confort semblent se multiplier", a ainsi déclaré Marine Le Pen, jeudi 8 mars. Samedi 24 mars, ils étaient près d'un millier à manifester contre l'avortement. Et autant, à défiler pour défendre le "libre choix", avec en tête de ce cortège des élus locaux de premier plan, Vincent Feltesse, Noël Mamère, Naïma Charaï. Les deux "camps" étaient sous bonne escorte policière pour éviter tout affrontement.

D'un côté, il y avait les anti-avortement : des familles nombreuses, des intégristes et des représentants locaux du Front National. A l'appel de l'association " oui à la vie ", 1 000 personnes ont défilé autour des drapeaux français, européen, du Vatican et de pancartes en portant les messages suivants : "La France veut des enfants, halte à l'avortement" et "Maman garde-moi, laisse-moi la vie". "Cette action est ouverte à tous ceux qui veulent défendre la vie de sa conception naturelle à sa mort naturelle. Nous organisons cette manifestation avant l'élection présidentielle pour porter un message fort pour les candidats aux élections", a déclaré le président de "Oui à la vie", Nicolas Franchinard. " Si une femme veut avorter on ne pourra pas l'empêcher de le faire ", a reconnu Nicolas Franchinard, président de "Oui à la vie". L'association entend " proposer des alternatives ". Il cite en exemple " des maisons d'accueil pour les mamans ", afin " de donner la possibilité aux mères qui veulent garder leur enfant de pouvoir le faire ".

"Le droit à l'avortement est redevenu un combat politique en France depuis quelques années"
De l'autre côté, les associations et les partis politiques de gauche se sont réunis à la mi-journée à l'appel du Collectif bordelais pour les droits des femmes afin de défendre l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Derrière la banderole "Avortement, contraception, un droit, mon choix, notre liberté", les 1 000 personnes ont défendu le "libre choix". Ce cortège était composé de nombreux politiques, tels que le président socialiste de la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB) Vincent Feltesse, chargé de la campagne numérique de François Hollande, ainsi que le député-maire écologiste de Bègles Noël Mamère. Vincent Feltesse a rappelé, au passage,  l'engagement de son candidat dans le combat pour le droit des femmes. En effet, François Hollande souhaite que les établissements hospitaliers soient dotés d'un centre d'interruption de grossesse. Selon lui, "la menace sur le droit à l'avortement " est redevenu un combat politique en France depuis quelques années". "Aujourd'hui on voit bien qu'il y a une très forte poussée de tout ce qui est le plus réactionnaire dans notre pays pour remettre en cause l'IVG. Une partie des responsables politiques sont en train de marcher sur les terres du Front national et ce poison est en train de gagner la société et les premières victimes en sont les femmes", a indiqué Noël Mamère.

                                                                                                                                           Nicolas César

Crédit photo : Aqui !

Partager sur Facebook
Vu par vous
721
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !