Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | A Boucau, le changement, c'était dimanche!

01/04/2014 | Après deux mandats à la tête de la Cité des Forges depuis deux mandatures, Marie-José Espiaube a été battue par Françis Gonzales, qui a vécu la métamorphose de la ville

Françis Gonzales, le nouveau maire du Boucau

Comme Bidart, Boucau a rejoint l'agglomération Bayonne-Côte Basque Adour et ses dernières élections municipales ont été un peu gommées par des projecteurs braqués en priorité sur les trois villes du District, Bayonne-Anglet-Biarritz. Or, dans cette ville du nord de Bayonne située aux portes des Landes, qui vécut douloureusement la fin de la métallurgie et ses Forges de l'Adour,là aussi une page a été tournée. Le suffrage universel a mis un terme aux deux mandatures de Marie-José Espiaube en préférant aux Partis de gauche et communiste un divers gauche, Françis Gonzales. Un personnage truculent.

Cela est peut-être passé inaperçu, mais à Boucau, cette ville du nord de Bayonne, aux portes de Tarnos et de ces Landes interminables, le changement, c'était dimanche. Le deuxième tour, après un galop d'essai effectué la semaine précédente qui annoncait que la maire sortante Marie-José Espiaube n'aurait pas la partie facile, a choisi de passer à autre chose. Certes, dans la cité des Forges, la révolution de la droite n'est pas pour demain, son candidat Albert Maton n'ayant récolté que 10% des voix, mais dans une agglomération dominée depuis des lustres par le Parti communiste, à l'image de Jean Abbadie une de ses figures communistes les plus emblématiques, à la fin du siècle dernier, la gauche a changé de ton. Et Marie-José Espiaube a été d'une certaine manière victime d'une promesse non tenue de 800 emplois annoncés il y quelques années avec tambours et trompettes. La création d'un megapôle commercial autour d'Ikea au nord de Bayonne d'ici deux ans et un ensemble commercial, à Ondres, à quelques kilomètres au nord ont transformé sa commune en île des désillusions. Mal joué quand on sait que Boucau et ses Forges de l'Adour aujourd'hui au rayon des archives, ont employé jusqu'à 2000 personnes. L'emploi non tenu a plombé le bulletin de vote.

C'est l'obstiné divers gauche Françis Gonzales qui occupera donc le siège de maire du Boucau, (48,27%) devant Marie-José Espiaube (26,77%) et Christophe Martin qui n'a pu s'entendre avec la sortante, (14,45%). Sa liste ressemblait au personnage: "Boucau convivial et développement durable". Sa convivialité se lit sur lui, ronde, bonhomme, épicurienne. Il y a du Pagnol dans le personnage de 64 ans, qui a crevé l'écran sur France3 Euskal Herri dimanche soir, apportant un peu de fantaisie dans ce monde politique sévère. Il est Boucalais de Boucau, né dans un café, le "Saint-Elois", au pied des Forges.

S'il s'égare quelque temps du côté de chez les riches à Biarritz, il revient vite au bord de l'Adour où il se retrouve docker puis manoeuvre, dont cinq années à la Raffinerie du Midi, aussi disparue. Besogneux, il poursuit parallèlement des études d'expert comptable, obtient une licence d'administration publique et un certificat de spécialisation en finances publiques et occupe un poste de commercial chez Total, avant d'ouvrir deux cabinets d'expert comptable à Boucau et à Paris. Sa faconde il l'a faconnée d'abord dans l'équipe de rugby du Boucau-Stade, avant qu'il ne fusionne avec les voisins de Tarnos -déjà l'intercommunalité- devenu Boucau-Tarnos-Stade dont il est le vice président. Entre autre. Car l'homme sait que le tissu de la ville se construit dans les associations, sportives et musicales et on le retrouve quasiment partout, jusqu'au centre social de la ville évidemment. C'est ce qui a forgé son attachante personnalité et en a fait un homme reconnu dans la ville.
Certes son rôle ne sera pas facile au sortir l'élection quadranculaire de dimanche. Mais son parcours est celui que l'on se forge à la force du poignet et des convictions. Nul ne doute que l'Agglomération Côte Basque Adour qu'il va trouver lui donnera un coup de main. Après les tensions qui ont marqué les municipales 2014, un personnage qui a sa faconde amènera un sourire pour aborder des lendemains difficiles. C'est samedi qu'il sera intronisé dans la salle Paul-Vaillant-Couturier, cher à son modèle Jean Abbadie qui aura laissé un empreinte indélébile à Boucau.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Jean-Yves Ihuel

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
2717
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !