Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/04/18 | Une étude d'impact sur un projet commercial à Coutras

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde a confirmé ce lundi le lancement d'une étude d'impact indépendante (mais qu'elle finance) pour mesurer l'impact réel du projet de village des marques de Coutras. Ce projet ambitieux piloté par Vinci comprend immobilier et la société autrichienne "Im Wind" comprendra 22 000 mètres carrés de surfaces commerciales, pour un coût avoisinant les 80 millions d'euros. La commission départementale d'aménagement commerciale devrait, elle, rendre son avis sur la pertinence d'un tel projet dans les semaines à venir, gageons que l'étude d'impact l'y aidera peut-être.

  • 23/04/18 | Mont-de-Marsan: une initiative pour aider à réviser le Bac/Brevet

    Lire

    Du 2 au 19 mai, la ville de Mont-de-Marsan invite les collégiens et lycéens à venir à la Médiathèque afin de réviser leurs examens de fin d'année. Des professeurs seront présents pour répondre à leurs questions et les conseiller. Entraînements, conférences, ateliers textuels, sonores et audiovisuels et même massages, tout sera prévu pour que les futurs diplômés puissent réviser dans des conditions optimales. Renseignements sur place ou 0558460943.

  • 22/04/18 | Agen fête l’Europe avant l’heure !

    Lire

    Dans le cadre de la fête de l’Europe, la Maison de l’Europe 47, aidée de partenaires privés et collectivités, organise une scène ouverte le 28 avril, place du Président Wilson, de 14 h à 18 h, à Agen. Jeux pour enfants, stands d’infos, quiz Europe, danses, chants et musiques animeront la rue piétonne. Danseurs, musiciens, chanteurs… tous les artistes sont invités à participer à cette manifestation en s’inscrivant sur www.maisoneurope47.eu pour remplir un formulaire avant le 23 avril.

  • 21/04/18 | La Rochelle : une nouvelle présidente à la tête du lycée maritime

    Lire

    Leslie Widmann a été nommée à la présidence du CA du lycée maritime et aquacole de La Rochelle. Elle a travaillé 5 ans dans la gestion du port de la Cotinière en qualité de directrice du développement. Elle a créé Odyssée Développement, un bureau d'études en économie maritime en 2000 et en 2008, lauréate du Concours national du ministère de la recherche, une seconde société qui emploie 4 chercheurs sur un système objectif d'évaluation de la fraîcheur des produits de la mer destiné aux criées.

  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | A la rencontre des nouveaux maires de la CUB: épisode 3, un quotidien intense

09/08/2014 | Rendez-vous avec les élus, rencontres avec les administrés, déplacements sur le terrain... les journées d'un maire se suivent et ne se ressemblent pas.

Alain Turby, maire de Carbon-Blanc.

Qu'est-ce que Alain Anziani, Anne-Lise Jacquet, Jacques Mangon, Franck Raynal, et Alain Turby ont en commun ? Qu'ils soient UMP, centristes ou socialistes, ils font tous leurs premiers pas en tant que maires de communes de la CUB de plus de 6.000 habitants, depuis leur élection en mars dernier. Aqui les a rencontrés au cours de l'été pour évoquer leurs relations avec les élus d'opposition, leurs surprises ou encore leurs premières mesures. Pour ce troisième épisode, nous nous intéressons au rythme de vie des nouveaux élus.

Ces cent premiers jours en tant que nouvelle maire d'Artigues-près-Bordeaux, Anne-Lise Jacquet les a jugés riches et passionnants. « C'est à la fois très terre à terre et très aérien. Il y a beaucoup de décisions pragmatiques à prendre très rapidement, je n'ai pas vu le temps passer ».

Jacques Mangon, maire de Saint-Médard-en-Jalles.L'urgence des premiers moisCe rythme de travail soutenu est le lot commun de tous les maires. « On s'est fait élire sur un projet auquel on croit donc on a à cœur de le mettre en œuvre avec toute l'équipe. Les journées sont longues, très remplies et on développe beaucoup de choses en même temps. Mais ce serait décevant si on ne faisait pas ça », explique l'élu saint-médardais Jacques Mangon. Les premiers mois, ces cinq nouveaux élus ont été obligés de gérer les affaires de la ville dans l'urgence, du jour pour le lendemain. « Vous avez la tête dans le guidon et vous ne voyez plus que les cinquante premiers centimètres que vous avez devant vous », remarque Alain Turby, maire de Carbon-Blanc. Puis une fois cette période passée, il leur est plus facile d'avoir une vision d'ensemble. « C'est la période la plus agréable car on commence à avoir l'impression que l'on maîtrise les choses. On a un peu plus de temps de réflexion, on n'ingurgite plus seulement tout ce qu'on nous donne. Là, on est en mesure de pouvoir mieux appréhender tous les enjeux, toutes les conséquences des décisions que l'on prend », ajoute Franck Raynal, son homologue pessacais.

Journée de week-end et journée de semaineQuoi qu'il en soit, les maires ne comptent pas leurs heures. « On ne peut pas dire : je commence à 9h et je termine à 18h, ça c'est pas possible », prévient Anne-Lise Jacquet, qui confie souvent travailler jusqu'à 22h. « Il n'y pas de journée-type », assure Alain Anziani, le successeur de Michel Sainte-Marie à la mairie de Mérignac. Franck Raynal, distingue toutefois la journée de semaine de la journée de week-end.

Franck Raynal, maire de Pessac.La journée de week-end serait donc une journée de représentation. « On assiste à des mariages, des assemblées générales d'associations, des fêtes, des commémorations ou des cérémonies officielles. C'est dense, surtout au printemps, mais ça se calme l'été ». Et la journée de semaine une journée de prise de décisions. « On doit prendre connaissance des dossiers, rencontrer les acteurs, faire des réunions de concertation, arbitrer les points de vue, partager l'information. C'est un travail de chef d'orchestre, qui prend énormément de temps. Mais un maire ne peut rien faire tout seul, il n'est pas au début et à la fin de chaque action. Il y a beaucoup de travail de coordination ».

Un maire ne décide pas toutAlain Turby ne dit pas autre chose. « Je fais confiance à mes élus et me repose sur eux car j'ai besoin d'un conseil municipal de compétences. Aucun d'entre nous n'est un professionnel de la politique. On a chacun un parcours professionnel qui fait que l'on a une capacité à faire quelque chose. Par exemple, les ressources humaines et la petite enfance pour Nelly Magné, le sport pour Gérard Pinston. Je ne décide pas tout ». Avec leur emploi du temps surchargé, les nouveaux maires trouvent-ils encore le temps d'exercer leurs anciennes activités ?

« Même si je dois naviguer entre la mairie, la CUB et l'université de Bordeaux, j'ai conservé quelques fonctions professionnelles à temps partiel au CHU de Bordeaux », confie Franck Raynal. Alain Turby, en revanche, a beaucoup moins de temps à consacrer à ses fonctions de directeur des programmes informatiques à l'INSEEC de Bordeaux. « Je continue jusqu'au 1er septembre parce qu'il y a une continuité à assurer et il faut que je trouve mon successeur. Le groupe INSEEC souhaite que je reste et je ne veux pas les abandonner ou les mettre dans une situation périlleuse. Mais à l'avenir, ma fonction là-bas sera certainement très réduite ».

Crédit photo Franck Raynal : Dominique Le Lann

Mathieu Presseq
Par Mathieu Presseq

Crédit Photo : Mathieu Presseq / Aqui.fr

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
3199
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !