Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/04/21 | Une nouvelle sous-préfète à Oloron-Sainte-Marie

    Lire

    Depuis le 15 avril, Anna Nguyen est la nouvelle sous-préfète d’Oloron-Sainte-Marie (64). Elle a débuté sa carrière au Ministère en charge du budget avant d’être au Secrétariat général aux Affaires Européennes du Premier Ministre. Cette jeune diplômée de l’ENA était avant sa prise de fonction cheffe du bureau Aménagement, logement et développement économique à la Ville de Paris.

  • 16/04/21 | Festival BD d'Angoulême : le nouveau directeur artistique s'en va déjà

    Lire

    Fred Felder, codirecteur artistique du festival international de la bande-dessinée, quitte ses fonctions après une dizaine de mois de collaboration. "Le rapprochement espéré réciproquement n’a pas abouti à une démarche et à un projet pleinement partagés", informe l'organisation du festival dans un communiqué. Le festival prévoit de le remplacer rapidement, et de nommer un directeur artistique adjoint en charge du secteur asiatique. Sonia Deschamps, codirectrice artistique, assure l’intérim.

  • 16/04/21 | Revatec favorise le réemploi

    Lire

    L’association Revatec à Guéret avec une vingtaine d’acteurs issus des secteurs de l’économie sociale et solidaire porte le projet Remise En Valeur des Aides Techniques. Ce projet consiste en la création d’un centre de récupération, de remise en état et de redistribution des aides techniques « occasionnelles » à destination des personnes en perte d’autonomie. Associé à cette démarche, le pôle domotique de Guéret permet à l’association de présenter les différents matériels via un showroom.

  • 16/04/21 | E-sport: Rebound Capital Games saisit la balle au bond!

    Lire

    A Angoulême, Rebound Capital Games, studio de développement et d’édition de jeux vidéos de sport, va construire un catalogue de jeux vidéos sous licences sportives afin de sortir un jeu tous les 18 à 24 mois. Le studio va également développer un de ses jeux sur PC, Tennis Manager, qui est le 1er jeu de simulation de tennis réaliste permettant de gérer toutes les tactiques et stratégies mises en œuvre lors d’un match.

  • 15/04/21 | Saintes : La musique baroque se réinvente

    Lire

    A Saintes depuis 2015 l’Abbaye aux Dames propose « Musicaventure », un programme de parcours de visite. Ce parcours ne s’adresse pas qu’aux amateurs de musique baroque mais à tous les publics avec un voyage sonore 3D, des siestes sonores et un manège qui fait appel au toucher, à l’ouïe et à la vue. L’Abbaye souhaite désormais y intégrer une « Aventure urbaine et musicale ». L’idée est, sous la forme de course aux trésors, de mettre en valeur le territoire de Saintes.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | A Limoges, Frédérique Vidal veut « conserver la chaîne de valeurs »

09/10/2020 |

A Limoges, Frédérique Vidal, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, a visité deux laboratoires de l Institut de Recherche sur les Céramiques.

Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation était en déplacement à Limoges aujourd’hui dans le cadre de son tour de France dédié à la relance de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Elle a notamment pu découvrir les diverses applications de la céramique grâce aux travaux menés par les enseignants-chercheurs de l’Institut de Recherche sur les Céramiques et aux applications développées par des start-up.

Après sa visite à Pau et Bordeaux, le 8 octobre, Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a poursuivi son tour de France en faisant étape à Limoges. A l’Université, elle a participé le matin à une visioconférence autour de la loi de programmation de la recherche qui a réuni l’ensemble des Présidents d’Université, vice-présidents à la recherche et directeurs d’unité ainsi que les directeurs d’écoles (Bordeaux INP, IEP, ISAE ENSMA). L’après-midi, elle a visité l’Institut de Recherche sur les Céramiques, UMR 7315 du CNRS basée au Centre Européen de la Céramique à la technopole ESTER déclinant ainsi le volet du plan de relance consacré à la formation et la recherche au service des industriels. La Ministre a pris connaissance des axes de recherche menés par les enseignants-chercheurs qui étudient les transformations de la matière intervenant dans la mise en œuvre de procédés céramiques et de traitements de surface.

Implanté dans un bâtiment de 8 500m², l’IRCER reconnu au niveau international accueille près de 200 personnels et associe des équipes de chercheurs du CNRS et d’enseignants-chercheurs de l’Université de Limoges, en chimie, physique et mécanique des matériaux base-céramiques, physique des procédés plasmas ainsi que des doctorants, ingénieurs, techniciens et personnels administratifs. L’occasion pour Frédérique Vidal de découvrir un matériau que le commun des mortels assimile à la porcelaine. « J’ai été surprise de voir tout ce qu’on pouvait faire avec ce matériau particulier et très impressionnée par cette chaîne de valeurs, depuis les questions fondamentales jusqu’à la création et l’utilisation d’objets dont on voit à quel point ils sont essentiels pour la vie de tout un chacun. »

Conserver la valeur ajoutée dans nos territoires

Ce fut aussi l’occasion de rappeler que le plan de relance du Gouvernement pouvait venir en soutien à la recherche et à l’innovation au cœur des territoires et limiter ainsi les effets désastreux générés par la crise sanitaire. « Une grande partie est consacrée au soutien aux partenariats publics privés et à la R&D et nous avons ici des laboratoires conjoints a-t-elle signalé, des aides vont être mises en place par l’État pour maintenir les compétences, il va prendre en charge les salaires d’un certain nombre d’ingénieurs et de chercheurs qui sont payés par les entreprises pour faire de la R&D. Cela permettra de garder cette chaîne de valeurs car si nous la rompons, il faudra des années pour la remettre en place. C’est vital pour l’économie de notre pays et pour penser la réindustrialisation pour construire des pièces comme ici avec des technologies additives. C’est une véritable innovation de rupture et une très forte valeur ajoutée pour notre pays. »

Une innovation permanente dont on mesure parfaitement les effets grâce aux travaux de la recherche menés par les différents laboratoires de l’Université de Limoges qui œuvrent en faveur de technologies d’avenir. L’IRCER établit aujourd’hui le lien entre tradition et modernité en innovant dans le développement des céramiques de très haute technologie répondant ainsi aux nouveaux enjeux industriels et sociétaux dans des domaines variés comme l’énergie, la technologie de l’information et de la communication, la santé, les écomatériaux... Depuis 1975, il est associé au CNRS et à l’Université avec une double compétence en céramiques et traitement de surface couplée à une proximité avec tous les acteurs locaux, ce qui facilite la recherche notamment avec les deux pôles de compétitivité céramique et Route des Lasers hyper fréquences présents sur place, les deux centres de transfert CTTC et CITRA ainsi que des lycées professionnels. « Le laboratoire accueille 105 permanents et 90 doctorants et post doc précise le directeur Philippe Thomas et sur un budget de quatre millions, 28 % sont purement industriels avec des collaborations pérennes et trois laboratoires communs. Le dernier est en cours de signature avec le CNRS, l’Université, Oerlikon et Safran qui viennent s’installer à Limoges sur une plateforme technologique unique en Europe dédiée aux revêtements de surface pour des applications dans l’aéronautique. C’est une première étape, on espère que ça ira plus loin. »

Limoges bien classée pour le transfert de technologie

Trente-deux brevets sont sortis de l’IRCER depuis 2015 et onze licences ont été cédées. Ces brevets, repris par des porteurs de projets, sont ensuite développés au sein de l’incubateur AVRUL qui assure le lien entre recherche, innovation et industrialisation. Comme l’a mentionné Matthieu Valetas, son directeur, l’Université de Limoges se classe dans les meilleures au niveau national en termes de valorisation de la recherche publique. « Selon l’enquête annuelle UBI, en 2019 elle était première, en 2018 troisième et en 2017 deuxième concernant la vente de licences et sur la création de start-up, au 4ème, 7ème et 3ème rang. Le taux d’exploitation des brevets est supérieur à la moyenne nationale et le taux de survie des start-up était de 93 % à cinq ans fin 2019. » Ainsi, 84 entreprises ont été créées depuis le lancement de l’incubateur en 2000 soit 468 emplois directs (à plus de 80% des ingénieurs et docteurs) et 54 entreprises étaient toujours en activité fin 2019.

Autant de bons résultats que Frédérique Vidal et le Gouvernement entendent maintenir malgré le coup de frein dû à la crise sanitaire et qui pourrait ralentir les efforts menés par les chercheurs de Limoges depuis des décennies. Elle a donc insisté sur la nécessité de conserver ce savoir-faire qui permet à la France de garder sa compétitivité et de réindustrialiser. « Le Gouvernement est vraiment convaincu que c’est en soutenant toute la recherche, depuis la recherche académique jusqu’au développement, que l’on prépare avec efficacité et confiance l’avenir, a-t-elle martelé. Et l’écosystème que l’on voit ici est un peu l’équivalent de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, l’une des universités les plus avancées au monde en termes de transfert de technologie. »

Ces deux jours de rencontres en Nouvelle-Aquitaine aura permis à la ministre de prendre le pouls du terrain et de constater toute la richesse universitaire d’un territoire aux multiples facettes. « J’en retiens l’immense potentiel et l’immense fierté de tout ce qui se fait dans cette région et un soutien important et inédit des collectivités territoriales à l’enseignement supérieur et à la recherche, ce que l’on ne trouve pas dans toutes les régions à ce point là assure-t-elle. Je retiens aussi cette capacité à assumer toutes les missions de l’enseignement supérieur et de la recherche, de l’accueil des étudiants, l’attention portée aux plus fragiles jusqu’à la recherche unique au monde, des choses qui se font nulle part ailleurs. C’est une fierté pour moi d’aller voir les établissements et de leur dire à quel point ils contribuent au rayonnement de notre pays. »

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
6321
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !