Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

  • 19/08/19 | Christophe Castaner visitera ce mardi le dispositif de sécurité du G7

    Lire

    Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, visiteront ce mardi après-midi à Biarritz, le poste de commandement interministériel (PCI) en charge de la centralisation des informations durant le sommet du G7 et la coordination des actions prises en vue d’assurer le bon déroulement du sommet. Suivront les postes de commandement de l'aéroport de Biarritz-Pays basque dont le trafic sera exclusivement réservé aux délégations du G7.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | A Pau, Florence Parly, évoque une fédération des forces européennes contre le terrorisme

13/06/2019 | Au côté de François Lecointre, le chef d'état major des armées, la ministre des Armées, Florence Parly, s'est rendue sur le site du commandement des forces spéciales à Pau ce jeudi 13 juin.

Au côté de François Lecointre, le chef d'état major des armées, la ministre des Armées, Florence Parly, s'est rendue sur le site du commandement des forces spéciales à Pau ce jeudi 13 juin

L'objectif était d'illustrer l’engagement de l’ensemble des composantes du ministère des Armées en matière de lutte contre le terrorisme, et plus particulièrement de ses Forces Spéciales. Lors de sa venue dans les quartiers du Commandement des forces spéciales terre (CFST) de Pau ce 13juin, la Ministre a ainsi pu échanger durant plus de 2 heures, avec des membres des Forces Spéciales et du renseignement au fil de 4 ateliers statiques des unités et services agissant dans le cadre du contre-terrorisme. Après cette véritable revue d'équipements et de moyens, Florence Parly s'est attachée dans un long discours a rappelé toute la volonté de la France à rester engagée dans la lutte contre le terrorisme. Une lutte « sur le temps long », et autour de laquelle elle a bon espoir de fédérer les partenaires européens.

Deux soldats des Forces Spéciales des commandos marines, ont récemment perdu la vie lors d'une opération de libération d'otages au Sahel. Cette visite paloise de la Ministre des armées avait, selon elle, surtout vocation à « remercier ces hommes et ces femmes qui travaillent à la protection de nos concitoyens » à travers leur mission de lutte contre le terrorisme.

Daesh, « une armée qui attend son heure »
Dès son arrivée, elle a d'ailleurs salué le 1er régiment de hussard parachutistes de Tarbes employé dans la lutte contre le terrorisme, tant sur des missions intérieur dans le cadre de l'opération Sentinelle mais aussi au Sahel dans le cadre de l'opération Barkhane où sont présents 4500 militaires français. Une opération, qui vise à lutter contre les groupes armés salafistes djihadistes dans toute la région du Sahel, dans laquelle la France restera engagée tout comme au Levant (1000 militaires sur place) à insister la Ministre, lors de son allocution. Avec en menaces principales Daesh mais aussi Al Qaïda, et l'ensemble de leurs franchises. Malgré la victoire de la coalition internationale en Syrie contre Daesh « le terrorisme est un ennemi qui est là pour durer, » a prévenu la Ministre. « Daesh est dispersé mais Daesh est réorganisé. Ce n'est pas une armée qui se rend, mais c'est une armée qui attend son heure ».
Face à ce constat, la Ministre qui assure que « le service des Armées s'est adapté » à la menace et à ses spécificités par rapport à une armée professionnelle, a ainsi pu mesurer à Pau la manière dont les forces spéciales travaillent entre elles (Air Terre et Marine) mais aussi en lien avec les services des renseignements. A travers les ateliers thématiques présentés par les opérateurs des Forces spéciales et des renseignements, ont été mis en avant les équipements et moyens de détection, de protection, et de destruction, des forces engagées dans la lutte contre le terrorisme. De la multitude de capteurs de renseignement existant, au drone monoplaneur en passant par l'aérolargage de bateaux pour les commandos marine, le chien caméra de forces spéciales Terre, ou encore le matériel des opérateurs selon leurs spécialités, cette véritable revue de moyens et des équipements était à l'image « du renforcement de l'anticipation, de l'adaptation et de l'innovation engagé par les services des Armées », rappelé par la Ministre.

Florence Parly, Ministre des Armées à Pau le 13 juin 2019 à la rencontre des forces spéciales


Vers une fédération de forces spéciales européennes ?
Pour autant, au-delà de l'équipement et des compétences des hommes et femmes de combat, « des défis majeurs » sont à relever dans cette lutte, soulignent-elle. Défis stratégique, politique, juridique liste la Ministre qui insiste aussi sur le défi de la coopération internationale à savoir mettre en oeuvre dans cette lutte. « Nous avons besoin des partenaires internationaux et les partenaires locaux sont indispensables (…). Mais où est l'Europe ? » Interroge-t-elle, reconnaissant tout de même « une montée en gamme » de son intervention avec notamment 13 Md de fonds européens dédiés à la Défense, dont 100 M€ pour l'Eurodrone.
Mais Florence Parly insiste : « l'Europe doit davantage intégrer l'action contre le terrorisme dans son logiciel ». Selon elle, les partenaires européens auraient même deux raisons de le faire. « Si l'on ne stabilise pas le Mali, le Niger ou le Burkina Faso, l'Europe aura durablement sur sa tête non pas une mais deux épées de Damoclès : celle du terrorisme et des prises d'otages, et celle des migrations illégales, dont beaucoup transitent par ces territoires. Il faut accompagner les forces armées sahéliennes après les avoir formées, y compris lorsqu'elles vont au combat, et pas seulement dans les états-majors. Mais si les Européens, qui sont directement concernés, ne le font pas, qui le fera ?", a-t-elle lancé.
Pour ce faire, un nouveau projet au niveau européen est à l'oeuvre, impulsée par la France (qui se sent un peu seule dans le combat au Sahel …) en lien avec les autorités maliennes : « fédérer les forces spéciales de différents pays européens pour soutenir l'effort de nos forces spéciales au Sahel ». Si pour l'heure, les discussions sont encore en cours, « le projet n'est pas complètement opérationnel » admet la Ministre, « mais les retours sont encourageants et j'ai bon espoir que ce projet pourra prospérer. Cela nous permettra d'être résilient et d'illustrer le principe de solidarité qui fonde l'Union européenne. » appuie-t-elle avant d'ajouter, « l’excellence, de nos forces spéciales est un élément extrêmement fédérateur pour constituer cette union. »

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2427
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !