aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Alain David : "Aux municipales, il sera plus facile de perdre des communes que d'en gagner dans la CUB"

28/01/2014 | Aux prochaines municipales, le maire de Cenon espère dépasser les 77 % de votes sur sa commune mais se dit plus inquiet pour le destin de la CUB.

Alain David, maire de Cenon: ''A Cenon, ça marche bien...''

Face caméra, Alain David a accepté de parler de sa commune à bâtons rompus. Le maire évoque tout ce qui fait l'actualité de Cenon : les prochaines élections municipales bien sûr mais aussi les travaux de la gare multimodale qui vont faire exploser le trafic ferroviaire dans la ville, la démographie à la baisse selon les derniers chiffres de l'Insee, sans oublier un point d'étape du GPV...

@qui! - Alain David, dans quel état d'esprit envisagez-vous les prochaines élections municipales à l'échelle de Cenon et de la CUB ?

 

@! - La gare multimodale de Cenon fonctionnera à plein régime à partir de 2017.  Comment préparez-vous l'arrivée de ces nouveaux flux de passagers ?
Alain David - 
Comme vous avez peut-être pu le voir, on est en train de créer une zone d'aménagement concertée. Les travaux sont en cours autour de la gare. Cette zone va amener à la fois du commerce de proximité autour de cet équipement. Aujourd'hui, cette gare accueille près de 1000 passagers par jour. En 2017-2018, ce seront près de 9000 voyageurs jour qui transiteront par Cenon. Ce qui fait, à peu près, 2,7 millions de voyageurs par an. Donc on a voulu créer autour de cette gare un véritable pôle commercial et économique avec du commerce, avec des activités, de façon à intéresser au maximum les voyageurs qui transiteront par ce site. Et même si on ne parvenait à en intéresser que 10 %, cela représente quand même 270 000 clients potentiels par an. Ce peut être un vecteur économique très important.

@! - Quels bouleversements cela va occasionner dans la vie de Cenon et des Cenonnais ?
A. D. - 
Une dynamique commerciale beaucoup plus importante et puis autour il y aura également du logement. Mais c'est une très bonne chose. Plus une commune est dynamique, plus elle est attractive, mieux ça vaut !

 

@ ! - Selon les derniers chiffres de l'Insee, la population cenonnaise est passée de 23 171 à 22 131 habitants entre 2006 et 2011. Comment expliquez-vous cette baisse ?


@! - Mais, dans le même temps, Bordeaux et toutes les villes situées à l'ouest de la Garonne continuent d'afficher une puissante croissance démographique...

 

@! - Au même titre que Jean Touzeau, que nous avions interviewé en décembre dernier, vous êtes l'un des pères fondateurs du Grand projet de ville. Pourquoi avez-vous souhaité le GPV ? 
A. D. -
J'ai voulu le GPV pour travailler de manière collective sur la rive droite, avec les autres communes de ce côté ci de la Garonne. Pour travailler ensemble en cohérence sur l'habitat et sur les équipements structurants. On a beaucoup réfléchi avec les trois maires de Bassens, Floirac et Lormont sur la façon dont cette grande opération pouvait apporter plus de lien social dans nos villes et cela dans l'intérêt de nos populations. On a vite défini un certain nombre de responsabilités à se répartir : le côté sportif pour Lormont, la culture pour Cenon, la formation pour Floirac... Parallèlement, au niveau de l'habitat, chacune de nos villes a lancé une ou des opérations : celle du 8 mai 45 pour Cenon, Génicart et Carriet pour Lormont, Libération pour Floirac. Et Bassens a également monté une opération. 

@! - Qu'est ce que le GPV vous a apporté ?
A. D. -
Le GPV nous a permis d'obtenir un maximum d'aides pour les démolitions reconstructions que nous avions envisagées et l'équipement de nos quartiers. Le tramway a également été un élément important. Parce qu'il faut remettre les choses dans un contexte général. La construction du tramway et la zone franche ont été des éléments très forts de notre métamorphose au même titre que le GPV. Au final, grâce à tous ces éléments, nous avons pu tendre à ce que aspirions au départ, à savoir plus de mixité sociale sur nos territoires. 

@! - Il n'y avait pas de mixité sociale sur la rive droite avant le GPV ?


 

@! - Et le GPV aujourd'hui, c'est fini ?
A. D.  -
Le GPV, ce n'est pas fini. Il reste encore beaucoup à faire. A Cenon, sur le bas de la ville, il nous reste à conduire l'opération Joliot Curie. Cette opération concerne également Floirac et Bordeaux et elle consistera en une démolition reconstruction d'une cité qui s'appelle Henri Sellier. Cette opération représente un enjeu très important dans l'aménagement de cette partie de Cenon.

Armelle Hervieu
Par Armelle Hervieu

Crédit Photo : Armelle Hervieu Aquipresse

Partager sur Facebook
Vu par vous
2378
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !