Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Alain David : "Aux municipales, il sera plus facile de perdre des communes que d'en gagner dans la CUB"

28/01/2014 | Aux prochaines municipales, le maire de Cenon espère dépasser les 77 % de votes sur sa commune mais se dit plus inquiet pour le destin de la CUB.

Alain David,

Face caméra, Alain David a accepté de parler de sa commune à bâtons rompus. Le maire évoque tout ce qui fait l'actualité de Cenon : les prochaines élections municipales bien sûr mais aussi les travaux de la gare multimodale qui vont faire exploser le trafic ferroviaire dans la ville, la démographie à la baisse selon les derniers chiffres de l'Insee, sans oublier un point d'étape du GPV...

@qui! - Alain David, dans quel état d'esprit envisagez-vous les prochaines élections municipales à l'échelle de Cenon et de la CUB ?

 

@! - La gare multimodale de Cenon fonctionnera à plein régime à partir de 2017.  Comment préparez-vous l'arrivée de ces nouveaux flux de passagers ?
Alain David - 
Comme vous avez peut-être pu le voir, on est en train de créer une zone d'aménagement concertée. Les travaux sont en cours autour de la gare. Cette zone va amener à la fois du commerce de proximité autour de cet équipement. Aujourd'hui, cette gare accueille près de 1000 passagers par jour. En 2017-2018, ce seront près de 9000 voyageurs jour qui transiteront par Cenon. Ce qui fait, à peu près, 2,7 millions de voyageurs par an. Donc on a voulu créer autour de cette gare un véritable pôle commercial et économique avec du commerce, avec des activités, de façon à intéresser au maximum les voyageurs qui transiteront par ce site. Et même si on ne parvenait à en intéresser que 10 %, cela représente quand même 270 000 clients potentiels par an. Ce peut être un vecteur économique très important.

@! - Quels bouleversements cela va occasionner dans la vie de Cenon et des Cenonnais ?
A. D. - 
Une dynamique commerciale beaucoup plus importante et puis autour il y aura également du logement. Mais c'est une très bonne chose. Plus une commune est dynamique, plus elle est attractive, mieux ça vaut !

 

@ ! - Selon les derniers chiffres de l'Insee, la population cenonnaise est passée de 23 171 à 22 131 habitants entre 2006 et 2011. Comment expliquez-vous cette baisse ?


@! - Mais, dans le même temps, Bordeaux et toutes les villes situées à l'ouest de la Garonne continuent d'afficher une puissante croissance démographique...

 

@! - Au même titre que Jean Touzeau, que nous avions interviewé en décembre dernier, vous êtes l'un des pères fondateurs du Grand projet de ville. Pourquoi avez-vous souhaité le GPV ? 
A. D. -
J'ai voulu le GPV pour travailler de manière collective sur la rive droite, avec les autres communes de ce côté ci de la Garonne. Pour travailler ensemble en cohérence sur l'habitat et sur les équipements structurants. On a beaucoup réfléchi avec les trois maires de Bassens, Floirac et Lormont sur la façon dont cette grande opération pouvait apporter plus de lien social dans nos villes et cela dans l'intérêt de nos populations. On a vite défini un certain nombre de responsabilités à se répartir : le côté sportif pour Lormont, la culture pour Cenon, la formation pour Floirac... Parallèlement, au niveau de l'habitat, chacune de nos villes a lancé une ou des opérations : celle du 8 mai 45 pour Cenon, Génicart et Carriet pour Lormont, Libération pour Floirac. Et Bassens a également monté une opération. 

@! - Qu'est ce que le GPV vous a apporté ?
A. D. -
Le GPV nous a permis d'obtenir un maximum d'aides pour les démolitions reconstructions que nous avions envisagées et l'équipement de nos quartiers. Le tramway a également été un élément important. Parce qu'il faut remettre les choses dans un contexte général. La construction du tramway et la zone franche ont été des éléments très forts de notre métamorphose au même titre que le GPV. Au final, grâce à tous ces éléments, nous avons pu tendre à ce que aspirions au départ, à savoir plus de mixité sociale sur nos territoires. 

@! - Il n'y avait pas de mixité sociale sur la rive droite avant le GPV ?


 

@! - Et le GPV aujourd'hui, c'est fini ?
A. D.  -
Le GPV, ce n'est pas fini. Il reste encore beaucoup à faire. A Cenon, sur le bas de la ville, il nous reste à conduire l'opération Joliot Curie. Cette opération concerne également Floirac et Bordeaux et elle consistera en une démolition reconstruction d'une cité qui s'appelle Henri Sellier. Cette opération représente un enjeu très important dans l'aménagement de cette partie de Cenon.

Armelle Hervieu
Par Armelle Hervieu

Crédit Photo : Armelle Hervieu Aquipresse

Partager sur Facebook
Vu par vous
6925
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !