Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/03/19 : Dordogne : Ce 19 mars, l'appel à la grève des organisations syndicales CGT, FO et FSU, a été suivi par un petit millier de personnes à Périgueux qui revendiquent une hausse du SMIC, la réindexation des pensions et de retraites sur le coût de la vie.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

12/03/19 : En Lot-et-Garonne, la semaine prochaine, inauguration des sites multi-opérateurs d'accès à l'internet mobile à Hautefage La Tour, Massels, Thézac. Les communes de Frespech et Auradou sont également concernées par la couverture de ces nouveaux sites.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/03/19 | Bordeaux : un tunnel sous la Garonne

    Lire

    Le Nord de la France possède le tunnel sous la Manche, la capitale girondine aura également son tunnel subaquatique. La seule différence est que ce dernier ne permettra pas le transit de voyageurs. En effet, le tunnel sous la Garonne est destiné au transfert et traitement des eaux usées de la Rive Droite. Il reliera les quartiers Bastide et Brazza à la station d'épuration Louis Fargue, située à côté du pont Jacques-Chaban-Delmas sur la rive gauche.

  • 19/03/19 | Neuf nouveaux cars au bioéthanol pour l'île de Ré

    Lire

    Neuf nouveaux cars au bioéthanol viennent d'être inaugurés sur la ligne 3 La Rochelle-Ré, avec des services numériques à bord, un meilleur confort et des nouvelles fréquences de passage. Ce biocarburant 2e génération est obtenu par fermentation industrielle permettant la transformation du sucre de marc de raisin en alcool brut, ensuite distillé et déshydraté - fourni par Raisinor France, société basée à Coutras (G33). La Région a investi 2,385M€ dans cette opération sur une période de six ans.

  • 19/03/19 | Finale régionale de "Ma thèse en 180 secondes"

    Lire

    La finale régionale du concours "Ma thèse en 180 secondes" a eu lieu le 19 mars à la Salle de spectacle de la Maison des Arts de l’Université Bordeaux Montaigne. Elle a réuni les 16 candidats sélectionnés au sein des universités de Bordeaux, Pau et La Rochelle. Ce concours, organisé par le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU), propose aux doctorants d’expliquer leur sujet de thèse en trois minutes. Leur exposé s'est voulu le plus clair possible pour le grand public. L'enjeu : une place en demi-finale nationale, à Paris en avril prochain.

  • 19/03/19 | La Quinzaine des talents agenais

    Lire

    Le théâtre Ducourneau d'Agen organise du mardi 19 au vendredi 29 mars la première Quinzaine des talents agenais. En partenariat avec la ville d'Agen, le théâtre souhaite soutenir des acteurs culturels locaux et les aider à se développer professionnellement. Plusieurs pièces et un concert de gospel auront lieu au théâtre Ducourneau. Des pièces seront proposées également à Saint-Hilaire-de-Lusignan et Pont-du-Casse. Toute la programmation est à retrouver ici.

  • 18/03/19 | Le maire de Poitiers rencontre des jeunes pour le climat

    Lire

    7 jeunes représentants poitevins de l’association « Youth for climate » ont choisi ce lundi 18 mars de sécher les cours pour rencontrer Alain Claeys. Le maire de Poitiers leur a parlé des initiatives en matière d’écologie lancées sur le territoire de Grand Poitiers. Il a aussi évoqué les objectifs du plan climat-air-énergie territorial : réduction à l’horizon 2030 de 25% des consommations d’énergie, et la multiplication par 3,6 de la production d’énergie renouvelable. À la fin de l’entrevue, Alain Claeys a signé des mots d’absence et leur a donné rendez-vous dans un mois.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Alain Iriart se présentera à la présidence du Conseil général des PA

01/04/2015 | Il nous l'avait signifié dès lundi matin lors d'un entretien mais devait consulter ses amis D'EH Bai. Il vient d'officialiser sa décision

Alain Idiart maire de Saint Pierre d'Irube

Lundi après-midi, nous commentant, au delà de sa propre performance dans le canton de Saint-Pierre-d'Irube les résultats de la plateforme abertzale, Alain Iriart envisageait, pour la forme, de se présenter au premier tour de la présidence du Conseil général. "Sur cette élection, nous avons totalisé 25 000 voix et jeudi je serai le seul à porter ces voix du Pays basque, aussi j'envisage de l'exprimer en me présentant au premier tour. Il vient d'officialiser cette hypothèse aujourd'hui. Voici le contenu de l'entretien qu'il nous a accordé lundi après-midi.

Ce n’est pas son nom, ni celui de sa binôme d’EH Bai, Fabienne Ayensa, maire de Briscous sans étiquette, égrenée 7437 fois lors du dépouillement, dimanche, dans sa mairie de Saint-Pierre-d’Irube qui aura le plus satisfait Alain Iriart, contre les 2091 voix de son adversaire du Front national Dave Aguerre. (« Un accident dû aux mésententes à gauche ») Ce sont ces 45,40 % enregistré par la jeune classe abertzale constituée de Peio Etcheverry-Ainchart et Leire Larrasa à Saint-Jean-de-Luz face aux 54,60 % du tandem UMP Dubarbier-Juzan, certes à la faveur d’une mésentente au sein de la majorité du Conseil municipal de Ciboure, ou encore le beau score enregistré à Ustaritz.

Lundi dans son bureau de la mairie, Alain Iriart (ici dimanche à la mairie lors du dépouillement des bulletins) qui sera le seul représentant de la plateforme de gauche abertzale Euskal Herria Bai (Oui au Pays basque) que l’on peut classer parmi les nationalistes modérés, jeudi au Parlement de Navarre tenait une réunion. Stratégique avant le vote de la présidence ?
« Je le sentais venir depuis les municipales commentait-il. Nos propositions étaient en phase avec les problématiques, vivre, travailler et décider au Pays basque. Autour de cela, le logement, l’emploi et les transports dans le bassin de vie du Pays basque. Nous sommes pour une intercommunalité unique Pays Basque à fiscalité propre, afin que notre pays soit connu et reconnu et qu’il puisse prendre en main les compétences nécessaires à la satisfaction des demandes et des besoins du territoire Pays Basque ».

« Ce sont des messages que l’on entend aussi du côté du Conseil des élus, poursuivait-il; Il manque un petit déblocage politique. Nos propositions jusqu’à présent étaient entendues comme des propositions idéologiques, je pense que depuis dimanche les choses ont changé. Personnellement je pense que ce n’est pas le Conseil départemental qui doit être le levier de notre spécificité, mais le Conseil des élus. Le travail d’expertise doit se poursuivre en son sein et au Conseil de développement pour ensuite proposer un avis pour débat dans les communes et les intercommunalités ainsi qu’au Conseil départemental et avec nos concitoyens. Avec une officialisation de la langue basque. J’ai défendu seul cette idée pendant sept ans. Sur cette élaboration, nous avons été en avance jusqu’à présent au Pays Basque, il ne faut pas que nous prenions du retard. »
Seul contre tous, que peut peser Alain Iriart jeudi, face aux groupes qui se présenteront à la présidence au nom aussi d’un Béarn auquel il reconnaît évidemment la spécificité. Ce que Jean-Jacques Lasserre appelle un département bicéphale ? « Mon ambition est d’être la voix du Pays Basque ce jour-là et des 25 000 électeurs qui nous ont apporté leurs suffrages. Aussi j’envisage de me présenter au premier tour de la présidence. Ne serait-ce que par respect pour ces électeurs... ».
Il vient de le confirmer aujourd’hui après avoir consulté ses amis de EH Bai.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : FD

Partager sur Facebook
Vu par vous
1770
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Périco Légasse | 01/04/2015

Honneur à Alain Iriart de porter la parole des Basques au Parlement de Navarre, symbole d'une vieille nation coupée en deux par l'Espagne et la France. Voici un peuple qui attend depuis des siècles la reconnaissance du droit à disposer de lui même. Un jour viendra où Euskal Herria sera une réalité politique et un exemple pour toutes les démocraties du savoir vivre ensemble. Gora Euskadi askatuta !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !