aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Alain Juppé candidat aux primaires : la carte du rassembleur

20/08/2014 | Alain Juppé a anticipé la rentrée politique ou plutôt a placé celle-ci sous l'égide de sa candidature aux primaires

Alain Juppé, le maire de Bordeaux lors de ses voeux

Donc il s'est décidé et a franchi le pas en ces jours où il fêtait son soixante neuvième anniversaire. Alain Juppé sera bien candidat aux primaires en vue des présidentielles de 2017. Notons qu'il s'y prend de bonne heure, suggérant en effet que ce grand rendez vous ait lieu au printemps 2016. Le moment semble à priori bien choisi et ceci pour plusieurs raisons.

La première tient au contexte général, international et notamment européen, national aussi, dans lequel cette candidature intervient. Précisément, le maire de Bordeaux appuie celle-ci dans ce blog plus long que d'ordinaire, sur le constat d'une conjoncture politique d'une rare instabilité. Qu'il s'agisse de l'Europe, où la crise ukrainienne ne s'apaise pas et où Alain Juppé pointe l'ambition de Poutine de rebâtir une grande Russie ou du Proche Orient à feu et à sang. Qu'il s'agisse du pays, le nôtre, où la rentrée politique s'annonce plus que difficile pour la gauche au pouvoir, tant à cause de l'impopularité de François Hollande que de l'absence d'une alternative à la politique qu'elle conduit, sans résultat pour le redressement économique. Et même des incertitudes, plus grandes que jamais sur la cohésion de ce qu'il reste de sa majorité parlementaire, sans perdre de vue que la suite logique des élections municipales devrait être le retour à droite du Sénat, le mois prochain. En prenant l'initiative en avant première à la rentrée à venir, au bruit et à la fureur prévisibles, Alain Juppé se décale du jeu et s'efforce d'asseoir sa posture de rassembleur.

La seconde raison de ce lancement, en plein été, tient évidemment au calendrier de rentrée de l'UMP. Ayant contribué avec Jean-Pierre Raffarin et François Fillon à sauver le parti qu'il avait crée et dont Nicolas Sarkozy s'était emparé à la faveur de sa condamnation, Alain Juppé ne veut pas être enfermé dans les débats à venir et, en particulier, conduit d'avoir à choisir le bon candidat pour la présidence du mois de novembre. Imaginons sans peine le retour de plus en plus probable de Nicolas Sarkozy porté par des militants qui auront été chauffés à blanc. Un Sarkozy dont on peut penser qu'il préférerait une manière de plébiscite pour éviter d'avoir à se présenter aux primaires devant le pays...Nous revient ce propos récent et empressé d'un électeur de gauche au cas où l'ancien président serait opposé au maire de Bordeaux dans la primaire : «  je vais voter Juppé, sans coup férir ».

La troisième raison et la réaction immédiate et chaleureuse de François Bayrou à l'annonce de cette candidature, ce 20 août sur l'antenne d'Europe 1 le confirme : Alain Juppé va jouer à fond la carte du rassemblement de la droite et du centre et s'efforcer d'agréger, autour de son projet présidentiel, bien plus que le soutien des appareils, un mouvement populaire dont l'un des ressorts essentiels sera, à n'en pas douter, la crainte d'une nouvelle percée de Marine Le Pen dans un contexte où la gauche aborderait en lambeaux la présidentielle de 2017. Empruntant cette voie il trouve, déjà, des soutiens dans la jeune garde de l'UMP, celle des quadras qui raisonnablement ne pensent qu'à 2022.

On notera que dans l'analyse qui sous-tend son annonce, Alain Juppé plaide pour une autre croissance dont l'énoncé ne déplairait pas chez les verts et une démocratie nouvelle « qui se développe sur le terrain ». Au-delà des mots, convenons que son long ancrage bordelais a nourri de la connaissance du réel et de la vie des gens le candidat à la magistrature suprême...

Le défi est considérable, moins à cause de l'âge que de l'investissement que pareille entreprise nécessite. Un an et demi de campagne pour ces primaires en même temps que la montée en puissance de la métropole bordelaise...sacré challenge.


Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
474
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Romain | 24/08/2014

Bonne nouvelle. Qui mieux qu'AJ peut créer le consensus ? Dommage pour Bordeaux, tant mieux pour la France.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !