Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Alain Juppé candidat aux primaires : la carte du rassembleur

20/08/2014 | Alain Juppé a anticipé la rentrée politique ou plutôt a placé celle-ci sous l'égide de sa candidature aux primaires

Alain Juppé, le maire de Bordeaux lors de ses voeux

Donc il s'est décidé et a franchi le pas en ces jours où il fêtait son soixante neuvième anniversaire. Alain Juppé sera bien candidat aux primaires en vue des présidentielles de 2017. Notons qu'il s'y prend de bonne heure, suggérant en effet que ce grand rendez vous ait lieu au printemps 2016. Le moment semble à priori bien choisi et ceci pour plusieurs raisons.

La première tient au contexte général, international et notamment européen, national aussi, dans lequel cette candidature intervient. Précisément, le maire de Bordeaux appuie celle-ci dans ce blog plus long que d'ordinaire, sur le constat d'une conjoncture politique d'une rare instabilité. Qu'il s'agisse de l'Europe, où la crise ukrainienne ne s'apaise pas et où Alain Juppé pointe l'ambition de Poutine de rebâtir une grande Russie ou du Proche Orient à feu et à sang. Qu'il s'agisse du pays, le nôtre, où la rentrée politique s'annonce plus que difficile pour la gauche au pouvoir, tant à cause de l'impopularité de François Hollande que de l'absence d'une alternative à la politique qu'elle conduit, sans résultat pour le redressement économique. Et même des incertitudes, plus grandes que jamais sur la cohésion de ce qu'il reste de sa majorité parlementaire, sans perdre de vue que la suite logique des élections municipales devrait être le retour à droite du Sénat, le mois prochain. En prenant l'initiative en avant première à la rentrée à venir, au bruit et à la fureur prévisibles, Alain Juppé se décale du jeu et s'efforce d'asseoir sa posture de rassembleur.

La seconde raison de ce lancement, en plein été, tient évidemment au calendrier de rentrée de l'UMP. Ayant contribué avec Jean-Pierre Raffarin et François Fillon à sauver le parti qu'il avait crée et dont Nicolas Sarkozy s'était emparé à la faveur de sa condamnation, Alain Juppé ne veut pas être enfermé dans les débats à venir et, en particulier, conduit d'avoir à choisir le bon candidat pour la présidence du mois de novembre. Imaginons sans peine le retour de plus en plus probable de Nicolas Sarkozy porté par des militants qui auront été chauffés à blanc. Un Sarkozy dont on peut penser qu'il préférerait une manière de plébiscite pour éviter d'avoir à se présenter aux primaires devant le pays...Nous revient ce propos récent et empressé d'un électeur de gauche au cas où l'ancien président serait opposé au maire de Bordeaux dans la primaire : «  je vais voter Juppé, sans coup férir ».

La troisième raison et la réaction immédiate et chaleureuse de François Bayrou à l'annonce de cette candidature, ce 20 août sur l'antenne d'Europe 1 le confirme : Alain Juppé va jouer à fond la carte du rassemblement de la droite et du centre et s'efforcer d'agréger, autour de son projet présidentiel, bien plus que le soutien des appareils, un mouvement populaire dont l'un des ressorts essentiels sera, à n'en pas douter, la crainte d'une nouvelle percée de Marine Le Pen dans un contexte où la gauche aborderait en lambeaux la présidentielle de 2017. Empruntant cette voie il trouve, déjà, des soutiens dans la jeune garde de l'UMP, celle des quadras qui raisonnablement ne pensent qu'à 2022.

On notera que dans l'analyse qui sous-tend son annonce, Alain Juppé plaide pour une autre croissance dont l'énoncé ne déplairait pas chez les verts et une démocratie nouvelle « qui se développe sur le terrain ». Au-delà des mots, convenons que son long ancrage bordelais a nourri de la connaissance du réel et de la vie des gens le candidat à la magistrature suprême...

Le défi est considérable, moins à cause de l'âge que de l'investissement que pareille entreprise nécessite. Un an et demi de campagne pour ces primaires en même temps que la montée en puissance de la métropole bordelaise...sacré challenge.


Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
1217
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Romain | 24/08/2014

Bonne nouvelle. Qui mieux qu'AJ peut créer le consensus ? Dommage pour Bordeaux, tant mieux pour la France.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !