Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Alain Juppé et Alain Rousset entrent en campagne pour les municipales à Bordeaux

16/12/2007 |

Alain Juppé et Alain Rousset

Les 9 et le 16 mars prochains, les projecteurs seront braqués sur Bordeaux. Car, ici les municipales s'annoncent passionnantes. Depuis 60 ans, la mairie de Bordeaux est détenue par la droite. Avec Alain Rousset, le PS rêve, pour la première fois, de conquérir le fauteuil de premier magistrat de la capitale girondine. Alain Juppé, lui, joue sa survie politique. Après sa défaite « surprise » aux législatives face à Michèle Delaunay (PS), et sa démission du gouvernement Sarkozy, il ne peut se permettre un nouvel échec. La bataille s'annonce serrée. Ces deux ténors de la politique girondine viennent donc de lancer leur campagne de « proximité ». Pendant trois mois, ils vont arpenter les rues, les marchés de Bordeaux, afin de conquérir le coeur des Bordelais. Mais, entre les deux « Alain », on s'attend à une opposition de styles qui va être passionnante à observer.

L'ancien premier ministre, de l'avis de beaucoup, part avec un certain avantage. Quelle que soit, la couleur politique des bordelais, nombreux sont ceux qui lui reconnaissent un « bon bilan ». Alain Juppé a redonné à « la belle endormie » son lustre d'antan. Le classement récent de la ville au patrimoine mondial plaide en sa faveur. En revanche, malgré son "année sabbatique" au Canada et le sentiment qui est le sien d'avoir tiré profit de ce temps de réflexion, Alain Juppé a du mal à améliorer l'image qui lui colle à la peau. Et certains de ses collaborateurs restent convaincus que sa défaite aux législatives découlait d'un manque de " présence sur le terrain ".

Alain Juppé partirait avec une longueur d'avance

Visiblement, Alain Juppé a retenu la leçon. Dans son projet « Bordeaux 2008-2014 », le maire de Bordeaux laisse une large place à la réflexion participative. Tout d'abord, un questionnaire en ligne permet aux bordelais d'apporter leur avis sur ses propositions, ce qui doit être amélioré, les priorités pour les prochaines années... Ensuite, 24 réunions publiques sont déjà programmées d'ici fin janvier, pour « recueillir les attentes spécifiques des habitants pour leur quartier ». Du côté d'Alain Juppé, la mécanique semble bien huilée. Une réflexion collective animée par huit personnalités bordelaises, est chargée de coordonner des groupes de travail associant des experts, des professionnels. Les thèmes de campagne sont déjà connus : « Bordeaux de nos enfants, une ville écologique », « Bordeaux pour tous les âges de la vie », « Bordeaux solidaire : insertion, lutte contre l'exclusion, dépendance, action sociale... ». Dans ces groupes de travail, on trouve effectivement des personnalités venant de tous les horizons : Nicolas Brugère, Jean-Louis David, Josy Reiffers, Guy Accocebery... Le site de campagne est créé : http://www.alain-juppe.com/.

Une campagne de qualité ?

Du côté d'Alain Rousset, en revanche, la campagne n'en est encore qu'à ses prémisses, mais semble vouloir s'accélérer. Lui, aussi a un site (http://www.bordeaux-rousset.fr). S'étant déclaré candidat plus tardivement, le président du Conseil régional d'Aquitaine, président de l'ARF, (Association des Régions de France) et député de la 7° circonscription de la Gironde, paraît avoir mis un certain temps à prendre ses marques. Soucieux de séduire le milieu économique local, Alain Rousset n'a vraiment débuté sa campagne que ce week end, par un déjeuner de travail avec les commerçants de Paludate et une rencontre avec ceux du Cours Victor Hugo, terminant cette première grande sortie, par un déplacement sur les marchés St Michel, Capucins et Colbert. Sans oublier la brocante aux Quinconces. Le terrain lui convient bien, mais une communication efficace n'est pas toujours évidente quand elle n'obéit pas forcément à une unité de lieu et de décision. Et il ne suffit pas de "cultiver une image" de bon vivant, jardinier du dimanche, fut-elle sincère, ce qui est le cas, pour convaincre les électeurs de la grande ville.

Alain Juppé ? Alain Rousset ? Deux styles ? Assurément. Deux programmes ? A n'en pas douter. On peut espérer une campagne de qualité. Les deux candidats souhaitent s'affronter, justement, sur leur programme. Cette campagne s'annonce donc riche de perspectives pour Bordeaux : c'est un souhait partagé par le plus grand nombre et c'est cela qui compte.

Voir aussi : http://lesmunicipalesabordeaux.blogs.nouvelobs.com/ 

Nicolas César

Partager sur Facebook
Vu par vous
427
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !