Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Alain Juppé au théâtre Fémina : "Il faut faire monter un vrai chant d'amour pour Bordeaux"

19/01/2014 | Le maire de Bordeaux était vendredi soir 17 janvier au théâtre Fémina pour aller à la rencontre des Bordelais, répondre à leurs questions et présenter les grandes lignes de son programme.

Alain Juppé a présenté son programme sur la scène du Fémina

À deux mois des élections municipales du 23 et 30 mars prochains, Alain Juppé a choisi de prendre les devants en conviant les Bordelais au théâtre Fémina hier soir. L'occasion pour lui de se prêter au jeu des questions-réponses avec les Bordelais lors d'une table ronde, et notamment de présenter les grandes lignes de son programme.

Plus de 1200 personnes ont fait le déplacement jusqu'au théâtre Fémina ce vendredi soir, selon l'équipe d'Alain Juppé. Un public visiblement déjà acquis à la cause du maire sortant, puisque son arrivée sur la scène s'est faite sous la clameur des spectateurs, scandant son nom avec en fond sonore la B.O. du film "Kill Bill"... De quoi le mettre en confiance pour énumérer les grandes actions de sa future politique - s'il venait à être réélu.
Une dizaine de Bordelais et Bordelaises, ayant pris part à ses groupes de travail instaurés pour se pencher sur les projets du maire,  étaient à ses côtés sur scène pour lui donner la réplique. Près de deux heures de dialogue durant lesquelles aucun sujet n'aura été épargné. Il a aussi profité de cette soirée pour rappeler à de nombreuses reprises les bons points de son bilan, en s'appuyant sur les divers sondages et classements faisant la part belle à Bordeaux en terme de qualité de vie et de culture notamment.

"Il faut renforcer notre temps d'avance."Le maire-candidat s'est d'abord exprimé sur l'importance de la dynamisation de la ville. "Bordeaux a vécu ces vingt dernières années une transformation spectaculaire. C'est une ville durable qui doit garder un temps d'avance." Cela tombe bien, sa campagne s'appelle "Un Temps d'Avance" !

Il serait trop long d'énumérer tous les aspects du programme exposé par Alain Juppé, mais on peut dire que les plus importants concernent d'abord le transport, avec une requalification des boulevards qui doivent retrouver "leur douceur de vivre" ainsi que leur fluidité, compléter le réseau de transports collectifs et sites propres (TCSP), mais aussi revoir la politique du stationnement qui fait l'objet de nombreuses insatisfactions pour les habitants de la CUB.
Il a également été question de précarité et de la qualité de vie. Alain Juppé s'est exprimé en ce sens en proposant de "coordonner les initiatives du Centre Communal d'Action Sociale avec celles de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie et des mutuelles pour activer le dispositif d'Aide à l'Acquisition d'une Complémentaire Santé". En ce qui concerne le logement, l'ancien ministre s'engagerait à "faire construire d'ici 2030, 300 logements par an, dont 35% en location sociale".

Le maire a aussi parlé de culture - dont l'idée d'ouvrir la bibliothèque les dimanches a suscité les clameurs du public -, de l'emploi des jeunes, mais également des seniors, avec la rénovation et la construction de davantage de maisons de retraite à l'avenir.

En guise de conclusion à cette rencontre, le maire a tenu à rappeler que Bordeaux est une ville belle, dynamique, aimée de ses habitants, et que cet état d'esprit doit se répandre en dehors de ses frontières, pour que la Belle Endormie puisse enfin jouir d'un rayonnement à l'échelle européenne. Le mot de la fin aura été "Il faut faire monter un vrai chant d'amour pour Bordeaux !"

La plaidoirie d'Alain Juppé est finie pour aujourd'hui. Il présentera sa liste le 28 janvier prochain. Quant à son principal rival Vincent Feltesse, ce sera à son tour de présenter son programme, ce lundi à 10h. 

 

Jules Haverlan
Par Jules Haverlan

Crédit Photo : Jonathan Laban

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
1308
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
teychonneau | 19/01/2014

Un chant d'amour lequel : Casta Diva ou Tristan et Yseult ?

Jules Haverlan | 20/01/2014

Le chant d'Alain Juppé n'est pas aussi tragique que celui de Tristan et Yseult :)

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !