Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : Pour fêter le retour en salle, le Cinéma de Contis propose ce 19 mai une journée spéciale avec une programmation pour petits et grands au tarif unique de 5 € la séance: Petit vampire (J. Sfar), Adieu les Cons (A. Dupontel), et Drunk (T. Vinterberg)+ d'info

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

10/05/21 : La situation sanitaire actuelle permet de rouvrir les grottes de Sare au public dès le mercredi 19 Mai tous les jours de 10h à 18h . Le nombre de visiteurs étant limité, la réservation est indispensable aux offices de tourisme ou www.grottesdesare.fr/

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/05/21 | Prochain voyage de L'Hermione au printemps 2022

    Lire

    L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce 17 mai l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg). L’événement coïncidera avec la présidence française de l’Union Européenne et permettra à L’Hermione de faire escale dans plusieurs ports français. En attendant, la frégate quittera Rochefort le 25 mai à 16h pour un entretien au port de La Pallice.

  • 18/05/21 | La Ferme de la Biratelle et son parcours de storytelling

    Lire

    Depuis 4 générations, La Ferme de Biratelle en Corrèze élève des bovins de race limousine. Depuis 2006, elle propose de nombreux projets, comme la création d’un sentier de découverte ou des balades à dos d’âne, afin de faire découvrir le monde agricole au grand public. Elle souhaite désormais proposer un parcours de « storytelling » qui met le visiteur au coeur d’une histoire. Situé en forêt, il sera bien intégré dans son milieu et les installations impacteront au minimum l'environnement grâce à son écoconception entre le choix de structures bois ou l'usage de l'énergie solaire.

  • 17/05/21 | Grand Poitiers consulte sur le climat

    Lire

    Dans le cadre de son programme d’amélioration de la politique climat-air-énergie, Grand Poitiers invite les habitants à s’exprimer en proposant des idées autour de la coordination du développement des énergies renouvelables, l’exploitation des données pour économiser l’énergie ou encore le développement du tourisme local. La consultation est ouverte jusqu’au 31 mai 2021 sur le site internet de Grand Poitiers.

  • 17/05/21 | En Vienne, les Bières de Montmorillon grandissent

    Lire

    Monsieur Guillon fabrique depuis 2016 des bières et limonades artisanales bio, Les Bières de Montmorillon. Afin de poursuivre son développement croissant, la société va s’agrandir par la création d’un bar dans le centre de Montmorillon mais aussi la création d’une ligne d’embouteillage, d’enfutage et des équipements de brassage. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d'allouer une subvention de 252 172 euros à l entreprise pour la realisation de son projet.

  • 17/05/21 | Le Printemps se fête à la Ferme en Lot-et-Garonne

    Lire

    Tous les week-ends du 29 mai au 19 juin, le Lot-et-Garonne sera dédié à l’agriculture et à la ruralité. Durant ces 3 week-ends, les fermes vont ouvrir leurs portes au public avec des visites, des dégustations, des repas mais aussi des animations. Au total, 87 fermes vous attendent ! Ce Printemps se clôturera le 19 juin avec la Journée de l’élevage à Gavaudun. Toutes les informations sont à retrouver sur le site de Chambre d'Agriculture 47.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Alain Rousset : "2017, année innovante" en guise de voeu

16/01/2017 | Si selon Alain Rousset la réforme des régions a permis d'approfondir leurs compétences elle a aussi renforcé leur poids politique. Un atout qu'il compte bien jouer en 2017.

Le président de la Nouvelle-Aquitaine a présenté ses voeux à la presse ce 16 janvier 2017

Ce lundi 16 janvier Alain Rousset s'est plié à la traditionnelle cérémonie des vœux à la presse. Un discours de près d'1heure 30. « J'avais des choses dire », a-t-il conclu en guise d'excuse sur la longueur du propos. Des choses à dire en bilan d'une année 2016, qui marque aussi la première année de la Nouvelle-Aquitaine, mais aussi, et c'est tout l'objet de l'exercice, en projets 2017. Développement économique, recherche, éducation, aménagement du territoire, agriculture, tout a été passé au crible, avec quelques annonces nouvelles au rendez-vous, notamment dans le domaine économique et agricole.

Du point de vue institutionnel, la vie de la Nouvelle-Aquitaine a démarré « du jour au lendemain », rappelle Alain Rousset. Une vie pour le moins rythmée ; marquée par les « plus de 3 000 dossiers passés en Commission permanente, les 95 600 mandats mis en paiement, la remise en ordre de nos finances, le vote à l'unanimité de la feuille de route économique de la Région (Schéma Régional de Développement Economique d'Innovation et d'Internationalisation de la Région), les cinq ou six rencontres avec les Présidents des Départements et des intercommunalités, la réunion de la Conférence territoriale de l'Action Publique... » Au total, pour Alain Rousset, en 2016 « le job est fait... mais il doit se poursuivre encore sur les harmonisations et sur les statuts des personnels », ajoute-t-il.
Du point de vue politique, il retient parmi les succès 2016 : l'inauguration de Lascaux IV, la première pierre de nombreux CFA en Poitou-Charentes, le doublement de l'IEP, l'inauguration de la voie ferré Oloron-Bedous, l'amorce du contournement ferroviaire de Bordeaux avec l'inauguration du triangle des échoppes à Pessac ou encore 30 000 chômeurs supplémentaires formés.

Jeunesse et éducation: 1,2 Md sur les 5 ans à venir
Quant à 2017, « je souhaite, je veux une région innovante », lance le Président de la Région. Une année pour laquelle le budget de la région va dépasser les 3 Mds €, « on n'est pas au niveau de nos voisins basques espagnols, mais en France ce chiffre fait plaisir », glisse-t-il en ardent partisan de la décentralisation, avant d'entamer la longue liste de projets et ambitions à venir sur l'agenda 2017.
Parmi les temps forts rappelés par le Président en matière de transports : l'arrivé de la LGV « et ses gains de temps spectaculaires » ou encore la prise en charge par la Région des transports inter-urbains et scolaires, soit pour les seconds, 225 000 élèves sur 6 000 circuits pour plus de 260 M€.
La jeunesse et l'éducation, qui demeurent au chapitre des priorités d'Alain Rousset bénéficieront d'un programme d'investissement d' 1,2 Md sur les 5 ans à venir : « logement, permis, mobilité internationale, aide à la rentrée, aide au devoir », liste-t-il. Mais aussi l'annonce de la construction de deux lycées d'ici à la fin du mandat, qui seront situés en Gironde, l'un au Barp, l'autre à Sadirac à côté de Créon. Des choix géographiques dictés par « l'urgence démographique » du département.
En matière d'aménagement du territoire, le projet de « ressusciter la DATAR, pour une meilleure connaissance des territoires et de leur logique d'enrichissement ou de déprise », reste sur les tablettes du Président, de même que la mise en œuvre de politiques contractuelles dédiées qui devraient se concrétiser cette année sur les territoires et notamment sur les plus en difficultés. Il s'agit au total, « de mener des projets sur l'ensemble des territoires », sans céder au « dynamisme naturel » de la Métropole, et à sa centralisation.

Un fonds de prêts à bas coût pour les PME
Toujours cher au cœur du Président Alain Rousset, il n'a pas non plus été avare dans son discours en matière de développement économique et d'innovation, d'autant plus porté dans ses inclinaisons naturelles, par l'enveloppe de 50M € récemment annoncée par l'Etat au titre du transfert de la compétence économique des Départements aux Régions. 50 M € dédiés au PME, tout comme l'annonce faite par le Président, de la création avec la BPI d'un « fonds de prêts à bas coût » afin de permettre la modernisation des dites PME. Autre initiative rappelée par Alain Rousset, la création d'un fonds d'investissement dédié aux start-ups pour leur permettre de croître plus sereinement en PME ou ETI, et qui devrait d'ici l'été (la levée de fonds est en cours) se voir doté de 250 millions d'euros.
Mais la Région, qui a vu naître et désormais se déployer le programme « Usine du futur », ne veut pas perdre le cap de l'industrie et de la recherche, et compte bien apporter son soutien sur une nouvelle révolution industrielle : « l'industrie additive » (ou industrie basée sur le concept de l'imprimante 3D, fabricant un objet en 3D couche pas couche à partir de sa description géométrique). En la matière, Alain Rousset en est persuadé : « Cette technologie est un changement de paradigme industriel, ça veut dire davantage de robots. Mais les entreprises qui ne s'y adapteront pas, vont disparaître ». En bref, le programme Usine du futur a de beaux jours devant lui...

Du côté de la recherche, 2017 marquera l'inauguration du Neuro Campus , mais aussi le financement d'un Plan cancer par la Région. La santé d'ailleurs n'est pas oubliée et reste elle aussi « prioritaire » au travers des 10 clusters qui la concernent à travers la grande région.
Au croisement entre économie, recherche et industrie, Alain Rousset conserve encore et toujours un fort point d'intérêt sur les potentialités de l'océan, avec le projet de création d'un cluster dédié mais transversal : du tourisme, aux protéines animales, en passant par l'environnement, et les sources d'énergies renouvelables que l'océan peut apporter. Transition énergétique qu'il n'oublie pas non plus dans son programme 2017, à travers par exemple le développement en région d'une filière industrielle sur le stockage d'énergie.

Agriculture: "négocier avec Bruxelles un contrat direct extrêmement fort"
Enfin cette année devrait ouvrir un nouveau chapitre en matière de politique agricole. « Mon idée est qu'il faut changer de modèle économique et social de l'agriculture. Pour ça, nous allons nous engager sur une action structurante massive avec Bruxelles, à partir du plan Junker. Nous allons négocier avec Bruxelles un contrat direct qui sera extrêmement fort. » Objectif : « mobiliser une masse d'argent considérable ». Et de citer en exemple, la lutte contre le grippe aviaire qui nécessite du point de vue de la bio-sécurité de remettre à plat tant le transport que les bâtiments d'élevage... « Ni les agriculteurs, ni l'Etat, ni les régions ne peuvent porter de tels projets », d'où la stratégie qui débute auprès de l'Europe... L'idée est la même atour d'un « plan pesticide », « pour changer le matériel agricole et développer de nouveaux produits et à terme, sortir des pesticides. Il faut arriver à enrayer cette mécanique selon laquelle la politique agricole est un politique de compensation et pas d'innovation. »

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4811
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !