15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Alain Rousset à Pessac: "le fonctionnement c'est des lycées, des trains qui roulent..."

28/11/2015 | A Pessac sur des terres bien connues Alain Rousset a souligné les enjeux de l'élection des 6 et 13 décembre

Alain Rousset en réunion publique dans son fief pessacais

C'est dans une ambiance à la fois studieuse et conviviale qu'Alain Rousset a, hier soir, rencontré le public pessacais. Dans la salle, de nombreuses connaissances et quelques compagnons de route, visiblement heureux de voir celui qui fut maire de la ville durant 12 ans, effectuer ce retour aux sources. Un retour sur ses anciennes terres qui, malgré la chaleur de l'accueil, n'a pas fait oublier à l'ancien édile le contexte dans lequel se trouve actuellement le pays et son éventuel impact sur les Régionales.

C'est donc par un appel à se mobiliser encore et toujours contre la Droite -et plus particulièrement en cette période post-attentats où ses arguments sécuritaires risquent de séduire nombre d'électeurs-, qu'Alain Rousset a débuté cette rencontre sur ses anciennes terres pessacaises. Face à un FN qui lui « mange des voix » et à une candidate LR qui « monte vite », la dernière ligne droite avant le premier tour s'annonce plus agitée que ne le laissaient, il y a peu, présumer les sondages. Principale adversaire du Président sortant, Virginie Calmels est, bien sûr, la première à en essuyer les critiques. A commencer par son « business plan » et son objectif de consacrer 60% du budget de la Région àl'investissement (contre 40%, aujourd'hui).

Une "façon sectaire de faire de la politique"Un point sur lequel Alain Rousset a souhaité revenir, précisant que le fonctionnement de la Région (60% du budget actuellement), c'est avant tout « des lycées, des trains qui roulent, des chômeurs qui sont formés et des actions en faveur des associations et des droits des femmes ». Un choix politique qu'il assume dénonçant, à son tour, le risque, si elle est élue, de voir détruit par une façon archaïque et sectaire de faire de la politique, tout ce qui fait (notre) modèle social.

Autre sujet d’inquiétude du candidat socialiste : la montée du Front National, attisée par les récents événements. Face à ce constat, le Président sortant se pose en médiateur, repoussant la haine et précisant que les premières victimes du terrorisme, ce sont les musulmans. Il se veut cependant intraitable avec les terroristes et notant au passage que, beaucoup ayant commencé comme simples petits délinquants, il faut remettre de l'ordre dans les cités. Une action qui passe par la lutte contre l'échec scolaire, notamment grâce à des étudiants en Master qui pourraient aider des jeunes en difficulté et la présence d'une police de proximité dans les banlieues et cités afin d'enrayer les trafics. La priorité étant de remettre en route l'ascenseur social.

Alain Rousset

Un bilan et de grands projetsRappelant que l'Aquitaine est parvenue, sous la gestion socialiste, à devenir une des premières Régions de France en matière d'attractivité, de création d'emploi industriel, d'universités ou encore de technologie, il entrevoit pour elle de grands projets :

-l'espace (domaine dans lequel la Région est déjà partie prenante)
-le cerveau et la santé (inauguration l'an prochain du Neuro-Campus financé par la Région)

Parallèlement, la création de Maisons de Santé afin d'assurer des « permanences » en milieu rural et l'installation de la fibre optique sur tout le territoire pour permettre à des médecins de traiter leurs patients en liaison avec un spécialiste du milieu hospitalier, fait partie des avancées souhaitées.

-l'océan (avec plus de 700 km de côtes, la future grande Région pourrait puiser dans le domaine maritime les éléments nécessaires à de nouveaux médicaments, l'énergie hydrolienne, des ressources halieutiques avec les fermes marines et un développement du tourisme)

La transition énergétique est également à l'ordre du jour avec l'inauguration future à Cestas de la plus grande centrale photovoltaïque d'Europe.

Quant à la formation professionnelle, elle n'est pas en reste avec le projet d’extension à la grande Région, du Service Public Numérique de l'Emploi créé par l'Aquitaine et la société Jobijoba ; un outil mis au service de tous les apprentis, demandeurs d'emploi en formation et élèves de l'enseignement professionnel afin de les aider à trouver du travail.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4219
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
RECARTE Pierre | 01/12/2015

Il ne parle plus de la LGV? Bizarre, vous avez dit bizarre?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !