Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/06/18 : Après dix mois de travaux nécessités par le futur TramBus Tarnos-Biarritz, le pont historique qui enjambe l'Adour à Bayonne sera rouvert ce 2 juillet et festivement inauguré. Passage réalisé une habile quote-part entre voitures-bus, vélos- piétons.

23/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction dans cette zone

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/06/18 | Basque et gascon au côté du français au Pays basque

    Lire

    Vendredi soir, après d'âpres discussions, la Communauté Pays basque, a voté -par vote électronique- "dans le respect du cadre juridique, la reconnaissance officielle du basque et du gascon comme langues de son territoire au côté du français." Le débat a porté sur la territorialité, la place du gascon par rapport au basque. Avec 59,65% des voix,l'amendement pour supprimer le périmètre géographique initialement prévu entre Basque et Gascon a été adopté.le gascon a évité une frontière linguistique au sein du territoire.

  • 25/06/18 | Le festival Sunny Side à La Rochelle du 25 au 28 juin

    Lire

    Le festival international du film documentaire Sunny Side of the dock prend de nouveau ses quartiers à l'espace Encan de La Rochelle pour quatre jours d'échanges entre professionnels de l'audiovisuel. Avec une nouveauté cette année : la journée du mercredi sera dédiée à l'usage du digital dans les collectivités locales, en particulier en terme de communication touristique. Le grand public pourra quant à lui découvrir les vidéos en réalité augmentée de Pixii. Renseignements : www.docmarkets.com

  • 22/06/18 | La grogne des CCI de Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Réunis ce jeudi en AG à Bordeaux, les quinze présidents des Chambres de Commerce et d'Industrie régionales ont dénoncé la décision du gouvernement de raboter la Taxe pour Frais de Chambre de 100 millions d'euros par an sur les 4 prochaines années. "Fin 2017, plusieurs ministres s’étaient engagés à garantir la stabilité des ressources de 2019 à 2022 après une baisse de 150 millions en 2018. Que valent donc ces engagements, notamment quand le gouvernement refuse de reconnaître la performance des CCI sur les territoires ?" dénoncent-ils, parlant même d'une "casse sociale annoncée". Une réunion de crise est prévue le 5 juillet prochain.

  • 22/06/18 | Gourette: les travaux de la RD918 démarrent lundi

    Lire

    Après une semaine d'études du site de l'effondrement de la RD 918, suite aux intempéries du 12 juin, « les travaux commencent dès lundi », annonce le Département des Pyrénées-Atlantiques. La réalisation d’un remblai en terre armée sur une hauteur de 4 m permettra de rétablir une chaussée de 7 m de large, telle la voirie d’origine et garantissant les conditions de sécurité, pour un coût de 700 000 €. Le chantier devrait durer 4 à 5 semaines (sauf mauvaise météo), permettant d'assurer la 19ème étape du Tour de France. Des travaux de confortement et de drainage du talus amont seront aussi engagés sur le 2nd semestre 2018.

  • 22/06/18 | Viticulture: de nouvelles mesures de soutien

    Lire

    L'INAO, a décidé d'augmenter le niveau du volume complémentaire individuel à 20% maximum du rendement du cahier des charges et de faire évoluer de 30 à 50% le plafond cumulé de réserve sur 3 ans. Une manière de renforcer la résilience des exploitations face aux aléas climatiques et à leur récurrence, en jouant un rôle équivalent à celui d’une assurance récolte. Ainsi, les volumes complémentaires cumulés pourront être revendiqués en appellation d’origine en cas de récolte déficitaire. La structure a aussi donné un avis favorable à la demande d’expérimentation pour les vins liquoreux (Monbazillac, Sauternes et Barsac).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"

02/06/2008 |

La gare de Canfranc

Ne demandez pas au président du Conseil régional d'Aquitaine, Alain Rousset, s'il croit qu'il sera vraiment possible de réouvrir la ligne internationale de chemin de fer reliant Pau dans les Pyrénées Atlantiques et Canfranc en Espagne et dont le trafic s'est interrompu lorsqu'un modeste pont au lieu-dit l'Estanguet, en vallée d'Aspe, s'est effondré en 197O... Il vous répondra sur un ton très assuré : "Cette ligne sera réouverte".

La phrase a été prononcée, ce 29 mai, sur le coup de 13 heures, lors d'une conférence de presse tenue à Bordeaux,à l'issue d'une réunion d'un groupe de travail dit quadripartite, dont la mise en route avait eu lieu lors d'une première réunion au Ministère des transports espagnol à Madrid, le 16 janvier 2008. Autant dire que si les deux régions , l'Aquitaine d'un côté,l'Aragon de l'autre,militentfortement pour que des travaux soient enfin engagés, ils ont reçu le renfort empressé du gouvernement espagnol et celui, un peu plus obligé, mais quand même fort précieux de son homologue français. Etaient notamment présents à cette réunion, outre les membres des délégations espagnoles, le Directeur régional de l'Equipement M.Duvette et M.Coutou de Réseau Ferré de France qui connaît bien le dossier pour avoir été le chef de projets des étudesdéjà réalisées voilà cinq ans.

Un engagement de toujours
Pourquoi donc autant de pugnacité de la part de l'éxécutif du Conseil régional d'Aquitaine, Alain Rousset et Jean-Louis Carrère en tête. Parce qu'au sein de sa majorité où les Verts, dès 1998, faisaient de Pau-Canfranc un dossier symbole, Alain Rousset a pris des engagements? Certes, et il a d'ailleursapporté une touche d'actualité à son argumentation d'aujourd'hui en précisant que l'acceptation, par les mêmes Verts, d'une autoroute Pau-Bordeaux, s'accompagnait de l'assurance d'une réouverture du "Canfranc". Cependant, ses raisons de nature politique, ne sont pasles seules à expliquer pareille détermination. Il y a d'abord la volonté manifestée, côté espagnol où on peut circuler de Canfranc à Huesca et Saragosse. En l'attente d'une traversée centrale des Pyrénées encore hypothétique, à l'horizon 2030 ou plus, l'Aragon qui a investi dans une grande plateforme logistique "Plaza" est prêt à encourager la rénovation d'une ligne que la SNCF a abandonné avec entrain. Ellepermettrait, selon les dernières études, d'absorber un trafic marchandises de 3,2 millions de tonnes par an, même si l'ouverture de la ligne en Y au Pays Basque réduira ce potentiel raisonnablement estimé à 1,5 Mt. D'autre part le chiffre de 150.000 voyageurs internationaux sur la ligne est avancé et Alain Rousset a fait remarquer que cette ligne conférerait aux stations de ski de Candanchu et du Somport une "attractivité extraordinaire", entre les deux grandes métropoles que sont Bordeaux et Saragosse. Pour vaincre les doutes que cette réouverture suscite depuis de nombreuses années le président du Conseil régional a rappelé que la RN134 qui traverse la vallée d'Aspe n'a aucune vocationà devenir autoroutière et, que le prix du pétrole aidant, on ne peut que vouloir redonner vie à un équipement feroviaire. Certes, il ya beaucoup de travaux à entreprendre, notamment par rapport au gabarit des trains d'aujourdhui mais, à l'exception de la partie proche du tunnel terminal, au Somport, de nombreux ouvrages (112 ont été expertisés) restent encore dans un état qui ne nécessitera pas de tout refaire. D'importantes mises aux normes devront être étudiées et réalisées.

De 292 à 315 milions d'euros
Une fouchette comprise entre 292 et 315 millions d'euros situe l'effort financier à entreprendre. Rien qui ne puisse décourager l'Aquitaine; pour montrer sa détermination, elle a mis la main à la poche , non seulement en obtenant à l'occasion de la rénégociation du Contrat de Plan Etat-Région 35 millions d'euros soient engagés pourrégénerer la ligne entre Pau et Oloron-Sainte-Marie où les Trains Expresses Régionaux continuent d'arriver. Mais, au-delà, il falllait commencer par débroussailler la ligne de Oloron à Bedous : travaux entrepris le 28 janvier et terminés les 18 avril pour un coût de 100.000 euros. Qu'on se le dise! Pour les 32 kilomètres entre Bedous et Canfranc ce sera plus long et spécial car certaines rampes de cette ligne qui serpente en vallée d'Aspe ont des profils de 44/1000. Un calendrier pas très prudent évoque 2013 pour que les trains circulent sur les 93 kilomètres de Pau à Canfranc ; l'important c'est la dynamique qui se met en route. Sera-t-elle confirmée lors du sommet de Saragosse le 27 juin? Très probablement. Dossier à suivre. En attendant Alain Rousste a anoncé qu'il se rendrait à Saragosse à l'exposition universelle fin août prochain en train jusqu'à Oloron, puis d'Oloron à Canfranc en bus et enfin de Canfranc à Saragosse en train. Une expédition transpyrénéenne qui vaudra le déplacement...

Photo : Sml! la gare historique de Canfranc.

Joël Aubert

A lire également notre dossier : le bout du tunnel après une longue histoire

Partager sur Facebook
Vu par vous
980
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !